Season1
Webzine de l'actu des séries TV



Actu

janvier 19th, 2013

Kaboul Kitchen: « un lieu de débauche dans le pays le plus musulman du monde »

Kaboul
C’est en février prochain que Canal+ lancera sa nouvelle série Kaboul Kitchen. Avec ce projet, la France se lance dans un format qu’elle n’a pas pour habitude de pratiquer, « un bidule non identifié » (dixit les créateurs de la série J.P Benes et Allan Mauduit) que les Américains appelent la dramédie (les séries Nurse Jackie ou The Big C en sont des représentantes).

Afghanistan 2005. Georges Bush est président des États-Unis, Jacques Chirac est président de la France et Jackie, patron du resto « Kaboul Kitchen ». Tous les expats y viennent faire la fête. Quand sa fille débarque, Jacky ne la reconnaît pas. Et pour cause il ne l’a pas vue depuis 20 ans ! Elle est venue faire de l’humanitaire. Lui est là pour faire du fric !

Amorcé avec Platane en septembre, Canal+ entend bien avec ce projet renouer avec le genre comédie qu’elle avait délaissé depuis quelques années.
Elle s’empare donc d’un sujet sensible, faire rire avec une série prenant place dans un pays ravagé par la guerre, sujet inspiré de la véritable vie de Marc Victor qui passa 6 années en Afghanistant à tenir un restaurant au coeur de Kaboul, l »Atnosphère » qui comme le Kaboul Kitchen, est un lieu pour les expatriés dans lequel ils peuvent de détendre et boire (l’alcool, interdit aux Afghans, est toléré pour les expats).
La série prend le parti de prendre place en 2005, à une époque où tout semblait encore possible dans le pays en reconstruction, où les attentats suicides n’avaient pas commencé (il sera intéressant de voir si la série « osera » se frotter à cet aspect dans les prochaines saisons).
Gilbert Melki (La vérité si je mens 3) endosse le rôle de Jacky, propriétaire du Kaboul Kitchen, qui doit composer avec sa fille friachement débarquée et qu’il ne connait pas, un général Afghan, narcotrafiquant, candidat aux élections, à la gachette facile et qui se prend d’amitié pour lui (joué par le génial Simon Abkarian)  ainsi que tous les problèmes pouvant survenir dans un pays en guerre.

La série sera lancée en février prochain, le lundi soir à coup de 3 épisodes par soirée et est en compétition au 25ème FIPA de Biarritz (aux côtés entre autre de Homeland et Les Hommes de l’ombre), signe de qualité s’il en est.

 





One Comment


  1. FRED

    la bande annonce m’avait laissée sur ma faim, mais ton article me donne extrêmement envie de m’attabler au kaboul kitchen!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>