Season1
Webzine de l'actu des séries TV



French Quarter

février 8th, 2013

Enquêtes réservées saison 4: « Le secret c’est leur métier » (Episodes 1 à 4)

enquetes réservées

Après 2 ans sans inédits, la série Enquêtes réservées de France 3 revient pour une 4ème saison inédite de 8 épisodes (une 5ème est en cours de tournage à Marseille). 8 nouveaux épisodes pour suivre les enquêtes de la cellule d’investigation criminelle de la Section de recherche (SR) de Marseille  mais aussi, continuer de démêler le « flou » qui entoure le mystérieux Commandant Chapelle.

Après les 3 premières saisons centrées autour de la mystérieuse Division Delta, la saison 4 voit arriver un nouvel arc autour d’un mystérieux homme d’affaire nommé Spada, qui entend bien mettre la main sur le port de Marseille…voir plus par la suite. Pour se faire, il étend sa toile et son influence à tous les niveaux, ne reculant devant rien pour y arriver. Mais que veut-il? Que cherche-t-il? Dans le même temps, le Commandant St Mathieu est blessé au cours d’une enquête et se retrouve en sursis avec un caillot dans la tête.

Enquêtes réservées est une série particulière qui a toujours su passer sous les lignes radar à la foi des critiques qui en parlent peu et du grand public (elle n’a jamais été un énorme succès). Et pourtant, elle entame sa 4ème saison et en tourne une 5ème, suivant gentiment son petit bonhomme de chemin. Il faut dire que la série repose sur un savant dosage qui la rend presque unique chez nous. Elle est en effet à la fois une série procédurale classique (même trop classique, les enquêtes étant parfois d’une banalité affligeante) et une série à la mythologie complexe qui s’étend, non pas comme la plupart des séries sur une saison mais sur l’ensemble de la série. Le point central étant le mystérieux Chapelle (joué par Yvon Back) dont on ne sait pas grand chose après 3 saisons mais dont les contours commencent à se dessiner. Et ces histoires s’emboitent bien, sont très addictives et tiennent en haleine d’une saison à l’autre.
Chaque épisode se conclut sur un cliffhanger autour du fil rouge et qui fait avancer l’intrigue un peu plus encore. Et chaque épisode final prépare ce cliffhanger en étant très largement consacré au fil rouge.

Les points positifs

  • L’intrigue autour de Spada et ses ramifications possibles
  • La construction d’un fil rouge pensé non pas en saison mais sur la continuité de la série, rendant la série presque unique. Même les meilleures séries françaises ont tendance à terminer leur grande intrigue en fin de saison (Un village français pense aussi sa série dans la globalité)
  • Le casting des policiers assez bien trouvé. Mention spéciale au face-à-face Jerome Anger/Yvon Back (même si je trouve que ce dernier en fait un peu trop dans le registre « bouh regardez comme je suis méchant et vicieux »). On devine un vrai plaisir des comédiens à jouer à cette partition là ensemble.
  • Le ton de la série: elle n’ambitionne pas d’être une série réaliste mais juste un bon divertissement assumé. Et ça fait du bien aussi. Toutes les séries n’ont pas pour vocation à être réaliste
  • Le décors de la série. On parlait de « fun » plus haut. Je trouve que d’avoir pris pour décors de la SR un beau château qui surplombe Marseille est une très bonne idée, originale et tranche avec les habituels commissariat. Seul hic: il n’y a vraiment pas beaucoup de gendarmes dans cet endroit…
  • On reconnaît la patte de Barjac Production (filiale de Telfrance) qui entend proposer des séries différentes, feuilletonnantes. On pourra juger de nouveau prochainement avec un de ses nouveaux projets, La Source (Marie, étudiante brillante à Dauphine, travaille depuis deux ans comme baby-sitter pour la famille Lacanal. Mais un matin, la jeune femme est contactée par la DCRI, qui lui demande des informations sur la famille Lacanal, notamment sur John, le père, soupçonné de trafic de déchets toxiques. Marie, sous la contrainte, va devoir trahir sa famille de cœur et devenir « Source » pour la DCRI)

Les points négatifs

  • Les intrigues secondaires type « enquête de l’épisode » non sans être inintéressantes mais qui manquent non seulement de piquant mais aussi d’originalité et de fun
  • Le développement de Paule Albertini (qui dirige la SR) et qui dans cette saison se voit doté d’un développement en totale incohérence avec le personnage que l’on devinait dans les saisons précédentes. Non seulement elle se laisse totalement manipuler par Spada mais en plus cela semble être très facile pour lui de le faire. Rien à voir avec la Gendarme de poigne vue par le passée
  • La vue de Marseille: mais qui a eu l’idée de cet horrible filtre orange que l’on voit dans les plans larges de la ville? Je sais bien que l’on reproche souvent aux séries françaises de ne pas avoir de « couleur » mais là c’est peut-être prendre un peu trop au pied de la lettre cette remarque
  • La blessure à la tête de Saint Mathieu. Introduite dans l’épisode 1, on sent tellement qu’elle est programmée pour éclater dans le final de la saison, voir même être un des nombreux cliffhangers…
  • Comme la série est produite par une filiale de Telfrance qui produit Plus belle la vie, on a droit chaque saison au passage de comédiens de PBLV dans Enquêtes réservées. Pas dramatique mais un peu lassant.

Enquêtes réservées est en fin de compte un très agréable divertissement, porté par un casting attachant et intéressant que l’on prend plaisir à retrouver d’une saison à l’autre. C’est aussi l’un des très rares cas de série très feuilletonnante française dont on ne peut non seulement pas diffuser les épisodes dans le désordre mais également les saisons. Ce n’est pas la série du siècle mais c’est tout de même bien agréable.





0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>