Season1
Webzine de l'actu des séries TV



French Quarter

janvier 21st, 2013

R.I.S saison 8 sur TF1: La police scientifique made in France

R.I.S

C’est en janvier que la série de TF1 R.I.S va faire son retour sur l’antenne pour une 8ème saison déjà des enquêtes de la police scientifique made in France. Dans cette nouvelle saison, ce ne sont pas moins de 12 nouvelles enquêtes auxquelles nos héros vont être confrontés.
Des crimes toujours plus mystérieux comme un double meurtre dans un avion (Londres-Paris), un créateur de mode tué en plein défilé, un dresseur retrouvé assassiné dans le box de son cheval, un médium retrouvé mort dans une maison supposée hantée ou une juge que l’on tente d’assassiner en plein tribunal.

Côté casting, on retrouve toujours Michel Voïta, Anne-Charlotte Pontabry, Stéphane Metzger, Jean-Luc Joseph, Laetitia Fourcade, Laurent Olmedo et Coraly Zahonero, le tout dirigé par Yann Le Gal comme directeur de collection

A l’origine, R.I.S est l’adaptation d’une série italienne R.I.S – Delitti imperfetti, elle même une adaptation de la célèbre franchise CSI (Les experts). Jusqu’au 10ème épisode de la saison 2, les histoires sont des reprises des histoires italiennes. Mais depuis, ce sont des scénarios originaux. En France, le R.I.S (Recherches et Investigations Scientifiques) est une dénomination inventée qui ne correspond à aucun corps de police existant. C’est un laboratoire d’enquête et d’analyse fictif englobant plusieurs « métiers » se trouvant au cœur des problématiques policières d’aujourd’hui : la Police Technique et Scientifique, l’Identité Judiciaire, la Médecine Légale et la Police Judiciaire.

Intéressant de noter qu’avec Section de recherches (toujours sur TF1), R.I.S est l’une des rares séries françaises qui bénéficient d’une production quasi industrialisée, avec un retour de la série presque tous les ans pour de nouveaux épisodes.
Au total, la série compte à ce jour 8 saisons pour un peu plus de 80 épisodes
La série a beaucoup évolué depuis ses débuts. le « feuilletonnant », très présent en saison 1 (avec un fil rouge sur un mystérieux terroriste qui en veut au héros de la série, Marc Venturi), a presque totalement disparu pour ne concerner aujourd’hui que l’évolution des personnages.
Et encore à la marge!! C’est d’ailleurs l’un des reproches que l’on pourrait faire à la série: il est très difficile de s’intéresser à ces personnages si on ne les a pas suivit depuis les débuts de la série. Ils sont tous très froids. Non pas que les comédiens ne sont pas bons, bien au contraire mais ils ne parviennent pas à nous les rendre attachant. Même dans cette saison où l’on tente de nous les montrer touchés, affectés par les enquêtes, la mayonnaise ne prend pas. C’est bien regrettable!
Bien sûr je pourrais assez facilement dire que la série est une pâle copie des Experts sans le talent des auteurs américains. Mais force est de constater que R.I.S a une base solide d’amateurs qui répondent présents à chaque diffusion de la série, et ce depuis 8 ans et malgré une hyper représentation de CSI à la télévision française (ce qui ne fut pas toujours le cas d’autres séries françaises « inspirées » de séries américaines comme L’Hopital).

Dans cette nouvelle saison, les enquêtes ne sont pas dénuées d’intérêt, bien au contraire. Elles se laissent regarder sans difficulté. Mais, et c’est le soucis majeur de la série depuis ses débuts, ils leur manquent deux éléments essentiels: de la folie et une identité.
De la folie dans l’imagination des meurtres. On est très loin des histoires folles que Les experts peuvent nous inventer chaque semaine. Ici on est dans cas basiques à la résolution toujours attendue…quand elle est n’est pas totalement incohérente avec le profil des personnages (A bout de course).
Et puis une identité visuelle dans la façon de faire la série. Quelque soit l’univers dans lequel nos enquêteurs vont évoluer, l’image reste la même, le même filtre assez insupportable que l’on retrouve dans toutes les séries de TF1, aucun effet de lumière, pas la moindre envie de créer une atmosphère (tout juste une ébauche dans l’épisode Le revenant).
Enfin mais d’où vient cette « nouvelle » manie de mettre les policiers partie prenante dans les enquêtes (la fille de l’un qui est impliquée, un des flics qui tombent amoureux d’une suspecte,…), une pratique qui avait beaucoup lieu dans les séries des années 70-80 mais très peu dans les séries d’aujourd’hui…?? En tout cas pas quand elles se veulent modernes!

Au final, une saison qui ne devrait pas décevoir les amateurs de la série mais qui parviendra très difficilement à surprendre et donc, à faire changer d’avis les plus réfractaires. Reste que la série est aujourd’hui parfaitement installée dans le PAF, portée par un public fidèle et c’est déjà pas mal…Même si pour ma part je reste en dehors de ce programme mais de la même façon que je n’ai jamais vraiment réussi à rentrer dans CSI.

Crédits Photos: © Christophe Chevalin / TF1





0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>