Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

3 Commentaires

Arrow tire au cœur de l’univers D.C

Arrow tire au cœur de l’univers D.C
Christophe Brico

Arrow c’est la série “bonne surprise” de la saison dernière sur la CW, succédant à l’interminable Smallville qui avait ses qualités, mais tirait sa 10e saison en longueur, utilisant un des personnages vu dans cette dernière, le “Green Arrow” A.k.A. Oliver Queen. C’était un pari risqué de rebooter complètement le concept pour aller chasser du côté obscur de DC, plutôt incarné par Batman. La comparaison n’est pas anodine, puisque l’univers de la série a très vite été rapproché de celui des films de Christopher Nolan, la trilogie “Dark Knight”. La filiation est désormais consommée avec l’épisode 5 de la saison 2.

ATTENTION SPOILER ! SPOILER ALERT ! ATTENTION SPOILER ! SPOILER ALERT !

Assassins des ombres

Cette saison deux ne commençait pas très bien il faut dire. La première année de la série ayant quasiment proposé une intrigue complète, il fallait redémarrer sur de nouvelles bases, et ce fut un peu laborieux. Finalement, au fil des 2-3 premiers épisodes, c’est l’apparition d’un nouveau justicier, ou plutôt d’une nouvelle héroïne, qui suscite l’intérêt. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Il ne faut pas très longtemps a quiconque ayant suivi la première saison pour faire quelques pronostics, et à la vérité d’éclater : la mystérieuse justicière n’est autre que Sarah Lance (Caity Lotz), la sœur présumée morte de Laurel Lance (Katie Cassidy), dans le naufrage du Queen Gambit qui a conduit Oliver Queen (Stephen Amell) à devenir the “Arrow”. Vous suivez toujours ?

Sarah Lance, donc, se bat en utilisant des arts martiaux de la mort-qui-tue, et un dispositif sonique qui étourdi tout le monde, cela évoque quelque chose ? Le “Black Canary” bien sûr ! Dans l’univers D.C. officiel, il s’agit de Dinah Laurel Lance (Donc Laurel Lance) et elle a un pouvoir sonique. De plus elle est passée entre les mains de la ligue de Ra’s Al Ghul. Il n’est pas difficile donc de raccrocher les wagons et de parvenir à la conclusion logique : Sarah Lance est la version “Arrow” du Black Canary. Cette hypothèse est désormais confirmée avec l’épisode 5 de la saison 2 (2.05) : “League of Assassins”. Sauf que comme “Arrow” a perdu le “Green”, ici le “Canary” a perdu le “Black”.

ra as gul

Dark Arrow

Cette amoncellement de preuves est accablant votre honneur ! En effet, démonstration est faite avec cet épisode qu’Arrow lorgne définitivement vers l’univers du Dark Knight de Christopher Nolan, en y puisant un certain nombre d’éléments clefs parmi lesquels : un héros qui n’est pas nécessairement un “gentil”, une action réaliste (relativement s’entend), un univers sombre et violent. D’ailleurs les ambiances de Starling City (la ville de Arrow) sont assez proches de celles de la Gotham City du Chevalier Noir. On retrouve des similitudes dans la construction des groupes de personnages : l’officier Lance est l’équivalent du commissaire Gordon, Diggle de Robin et Felicity d’Alfred. Comme chez Nolan, c’est un exil initiatique qui a transformé notre jeune playboy en sombre chevalier de la nuit. Les deux personnages ont encore en commun d’être des Golden Boys le jour, justiciers la nuit. Enfin, l’usage du corps a corps et de l’arme blanche rapproche encore un peu plus la dynamique narrative des deux univers.

Bref, DC serait en train de combiner ses univers pour arriver à ce que fait Marvel, en s’appuyant sur le succès de la trilogie de Nolan –  qui soit dit en passant a aussi la main sur le Man of Steel de Zack Snyder -, qu’ils ne s’y prendraient pas autrement.

Crédits: DC/ Warner

  • Charlotte Calignac

    Ah, bah tu vois, je ne suis pas trop d’accord avec toi. J’ai trouvé ce début de saison 2 assez solide (à part la storyline du jugement de Moïra qui était nulle mais qui avait pour but d’aboutir à THE révélation attendue — même si j’aurais préféré me tromper), avec des rebondissements sympas et une évolution dans ce que Oliver veut faire du « Vigilante ». On explore le fait qu’Oliver veut passer du Hood, cette figure meurtrière, à Arrow qui refuse de tuer (sauf lorsque ses love interests sont en jeu bien sûr) pour aboutir sûrement en saison 3 à Green Arrow.

    Dommage pour le retcon sur Sarah Lance, mais au moins la série prend des risques et veut raconter quelque chose. C’est beaucoup plus que les autres séries de la CW.

    • https://season1.fr Christophe Brico

      Chère Charlotte,

      Tout d’abords merci de ce commentaire.

      Je crois qu’au fond on dit un peu la même chose. Mon propos était simplement de dire que cette saison est pratiquement un reboot dans ces premiers épisodes dans les liens avec ce qui s’est passé dans la première ne tiennent finalement qu’à l’intrigue autours de Moïra Queen, qui est, comme tu le dis toi-même, assez faible.

      Walter est « out », Thea est littéralement un nouveau personnage, beaucoup plus mur, à l’instar des Lance (Père et Fille – Laurel). Bref, tout repars sur de nouvelles bases. Donc on perd un peu le bénéfice de la première saison, ce qui est dommage, d’autant qu’elle était globalement plutôt pas mal.

      En fait les wagons se raccrochent peu à peu, mais ca donne l’impression de prendre les choses un peu à l’envers.

      Finalement le retcon sur Sarah Lance, dans ces circonstances, ne gêne pas tant que cela, puisque cette saison est quasiment un reboot de la série. Et avec ces nouvelles bases, elle semble finalement plus viable à long terme.

      Donc au fond je crois que l’on est globalement assez d’accord.

      Bonjour chez toi

  • Charlotte Calignac

    Bonjour !
    En effet, je n’avais pas vu la série à ce point comme un reboot, surtout parce qu’on connaît les personnages maintenant et que de nombreux d’entre eux sont dans la confidence. Mais j’aime aussi le second degré apporté par Felicity qui n’était pas là au début (laborieux) de saison 1. Enfin, ce reboot je le trouve vraiment bien et je m’ennuie beaucoup moins que l’an dernier. Peut-être aussi parce que Laurel est mise de côté et que j’ai du mal avec le personnage (et l’actrice ?). Quant à Thea, tu prêches une convaincue. Roy (et son acteur) ont été un très bon ajout (dire que j’étais triste qu’il quitte Teen Wolf).