Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Camille Lherbier ensoleille la série Cut

Camille Lherbier ensoleille la série Cut
Alexandre LETREN

Cut est la nouvelle série qui a débarqué cette semaine sur France Ô, chaque jour dès 18h45. Une série audacieuse pour la TNT (notre critique ici) avec un vrai dispositif transmédia intéressant (tous les détails ici). Parmi les nouveaux visages de la série, on retrouve la jeune et jolie Camille Lherbier dans le rôle de Marion, rivale de Laura et qui démarre en cette première semaine une relation ambiguë avec Jules, le fils de Laura. Comme Sébastien Capgras, le jeu de cette jeune comédienne est encore un peu hésitant mais leur couple à l’écran fonctionne très bien et on surveillera à elle aussi son évolution au fil de la série. En tout, un des nouveaux talents révélés par cette série. Un de plus.

Season One: Comment pouvez nous présenter votre personnage? 

C.L. : J’interprète le personnage de Marion, la belle-fille de César. Elle est manipulatrice, prête à tout pour arriver à ses fins. Elle cherche à se faire adopter par son beau-père et récupérer ainsi le nom des de Kervelec. Mais entre temps elle va changer de philosophie par rapport à sa vie. C’est un personnage qui est détestable au début mais qui évolue au fur et à mesure des épisodes. Je vous laisse découvrir dans quel sens ! (rire)

Season One: Laura représente-t-elle une menace pour elle? 

C.L. : Oui complètement! Laura arrive dans l’agence Cut en prenant le poste que Marion avait toujours voulu avoir… Elle cherche donc à tout prix à récupérer la place de Laura en utilisant tous les stratagèmes possibles et imaginables. Cependant leur relation va se complexifier, notamment à cause de Jules !

Season One: C’est un peu « je t’aime moi non plus » avec Jules. Ais-je tort? Est-ce que ça va évoluer?

C.L. : Oui c’est tout à fait ça ! (rire) Marion se perd un peu dans ce qu’elle ressent pour Jules. Dès le début de la série, elle a clairement un faible pour lui mais cela se complique quand Charles tente de manipuler Jules à travers elle. Elle se sent obligée de jouer le jeu pour arriver à ses fins sauf que ses sentiments vont venir tout compliquer… La manipulation faisant partie intégrante de leur relation, il y a régulièrement un rejet de la part de l’un ou de l’autre, aucun des deux ne sait jamais exactement à quoi s’en tenir donc oui c’est vraiment un je t’aime moi non en permanence.

CUT

Season One: Elle semble avoir une relation particulière avec sa famille. Comment pouvez-vous nous la décrire?

C.L. : Pour commencer, on ne sait rien du tout à propos de l’enfance de Marion et notamment qui est son père! On sait juste qu’elle a une relation très fusionnelle et très forte avec sa mère qui est cependant alcoolique et complètement ingérable. Au final elle vit dans une famille qui n’est pas la sienne et sa mère est très peu présente pour elle. Il règne une atmosphère très conflictuelle chez les de Kervelec, avec des manipulations permanentes et Marion est très corruptible. A la fois elle se fait manipulée par cette famille et en même temps elle en a conscience et joue le jeu parce qu’elle veut se faire adopter et s’élever dans la société par le biais des de Kervelec.

Season One: Etait-ce votre première expérience de comédienne? Comment s’est passé le tournage? 

C.L. : Oui! Je suis arrivée sur ce projet complètement par hasard. Je ne m’étais pas du tout destinée à une carrière de comédienne mais je faisais quand même des études dans l’audiovisuel mais plus pour être derrière la caméra que devant! J’ai passé ce casting par le biais d’une agence qui me faisait travailler en tant qu’hôtesse de temps en temps le week-end : ils m’ont appelé, j’ai passé le casting et par chance j’ai été prise !

J’ai trouvé l’expérience vraiment incroyable : j’ai passé 5 mois, 24h/24 avec 30 personnes que je ne connaissais pas, à travailler ensemble, à évoluer ensemble, sortir le week-end et c’était vraiment formidable ! Autant pour l’expérience humaine et les gens que j’ai rencontré, que professionnellement parce que j’ai eu l’occasion d’apprendre un métier et je pense avoir réellement évolué sur ces deux points. C’était très formateur, on a beaucoup travaillé et je me suis beaucoup faite aidée.

On était plusieurs amateurs et plusieurs confirmés à devoir jouer tous ensemble et il y a eu une vraie collaboration : ils nous ont beaucoup aidé à travailler notre jeu parce qu’on avait jamais pris de cours de théâtre et là on a du apprendre sur le tas. Parfois on avait une séquence à jouer où l’on devait pleurer, s’énerver ou rire sur commande et du coup c’était une vraie première pour moi ! C’était génial d’avoir cette opportunité alors qu’on ne s’était jamais imaginé faire ça un jour.

CUT

Season One: Le rythme n’était pas trop dur à suivre?

C.L. : Non, déjà parce que pour ma part je ne tournais pas tout le temps. Mon personnage n’est pas présent dans tous les épisodes mais ça pouvait arriver d’avoir de grosses journées où j’avais 7 séquences à apprendre la veille pour le lendemain! Néanmoins comme il y a aussi une part d’improvisation dans le scénario, c’était très simple d’apprendre les textes. Même quand les journées étaient longues comme il y avait une super ambiance ça ne posait pas de problème, pour moi le rythme était vraiment parfait ! J’aurais même aimé travailler encore plus! (rire)

Season One: Que faites vous maintenant, des projets?

C.L. : Je me suis récemment installée sur Paris car au départ je viens de la Réunion. Je compte prendre des cours de théâtre, passer des castings et tenter ma chance ! Mais je n’abandonne pas pour autant ce que je faisais avant, je continue à faire des montages, écrire, et je reprendrais peut être des formations dans cet optique. Quoi qu’il arrive je veux rester dans ce secteur sauf que maintenant je vais essayer d’y accéder par plusieurs portes étant donné que j’ai pu découvrir une nouvelle facette de cet univers par le biais de Cut. Si ça marche c’est génial mais dans le cas contraire je retournerais à ce que je faisais avant !

Crédits: ©Philippe Leroux