Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

20 Commentaires

Candice Renoir: Une saison 2 à bout de souffle

Candice Renoir: Une saison 2 à bout de souffle
Alexandre LETREN

La review

LA SAISON 2
5
LE SCENARIO
5
LE CASTING
7
5.7

Égale à elle-même

Toujours sympathique mais pas d'évolution par rapport à la saison 1. Dommage

Très exactement un an près la première saison, Candice Renoir revient sur France 2 pour une seconde saison de 10 nouveaux épisodes. Toujours portée par Cécile Bois dans le rôle principal, la série prend la suite de Caïn dont la saison 2 vient de s’achever sur France 2, permettant à la chaîne d’installer des marques fortes dans sa case du vendredi. Est ce que cette saison 2 sera aussi distrayante que la première?

Précédemment dans Candice Renoir saison 1Candice Renoir n’est pas désagréable à regarder. Vous passerez un bon moment si vous aimez les séries policières classiques comme les Américains en font depuis longtemps.
Sur ce coup, la prise de risque de France 2 est plus que limitée: Candice Renoir est calibrée pour marcher (même si on sait qu’aucune recette n’est infaillible). Pour ma part, il me faudra un peu plus de « décalé », un peu moins encore de vie de famille (même si il n’y en a pas beaucoup, elle n’apporte pas grand chose à la série) et un élément feuilletonnant outre que de se demander si Candice arrivera à surmonter sa famille et son travail (par exemple faire revenir un élément de son passé) pour me donner envie de continuer à suivre la série (Retrouvez l’intégralité de la critique de la saison 1 ici)

Attention: Cet article est basé sur le visionnage des épisodes 1 à 4 de la saison 2, envoyés par la production et la chaîne

Un an plus tard, où en est-on exactement? Et bien aussi terrible que cela puisse paraître: nulle part. La série n’a pas bougé et c’est son principal soucis. Je ne reviendrais pas sur ce que j’ai dit concernant les personnages et les comédiens pour la saison 1, c’est toujours valable aujourd’hui.
Mais pour une seconde saison, on attend des changements, des évolutions même, et il n’y en a pas ici. Candice résout toujours les crimes de la même façon, souvent par un mot, une attitude d’un de ses proches, qui fait écho au crime sur lequel elle enquête. Candice est toujours tiraillée entre boulot et famille, amant et mari. Seul petit changement, l’opposition avec les membres de son équipe a quasiment disparu. Candice a été accepté comme chef et même si les petites piques continuent d’être envoyées, c’est finalement fait avec de la « sympathie » plus que de la défiance réelle envers son autorité imposée dès le début de la série.
Dans les épisodes que l’on a pu voir, on sent bien qu’il y a une tentation de commencer à esquisser un début de commencement d’un petit quelque chose entre Candice et Antoine Dumas. Après toute, toutes les séries le font, pourquoi pas Candice Renoir. Comme Chérif. Comme Caïn. Comme Castle. Comme Bones…Bref comme beaucoup de séries du moment, françaises ou pas. Et à ce petit jeu, Candice Renoir ne le fait pas moins bien que les autres. C’est juste que ce n’est pas qu’on a envie de voir…encore et toujours. Dommage au passage que toutes les séries policières de France 2 soient toutes sur un modèle très proche. Trop proche. Ça ne veut pas dire qu’elles ne le font pas bien. Juste que question originalité on repassera. Et comme elles sont toutes sur un modèle proche, on attend donc qu’elle se différencie sur autre chose. Dans Cherif par exemple, le héros est un passionné de séries se servant de cette passion pour interroger les suspects et résoudre les enquêtes. Dans Caïn, tout repose sur le caractère du héros et sa relation pour le moins explosive avec sa partenaire. Mais je ne vois rien dans Candice Renoir qui la différencie vraiment des autres, qui la rende vraiment unique. C’est une série policière (trop) classique.

CANDICE RENOIR S2Concernant les personnages en eux mêmes, il y a dans cette saison de bons guests qui pourraient apporter quelque chose à la série (ce qui est par exemple le cas de l’épisode avec Luis Rego au dénouement plutôt « étonnant »)…si les autres ne le faisaient pas aussi. Car le guest qui affronte le héros est une aussi une donnée récurrente à toutes ces fictions made in France 2 (le syndrome Columbo est donc toujours présent!!!).
Et nos héros alors? Je l’ai dit et le redis: le casting n’est pas le soucis de la série. Ce sont de bons comédiens. Mais pour la plupart des membres de l’équipe, ils ne sont presque que là pour être aux côtés de Candice dans ses enquêtes. Rien de plus (comme je le soulignais déjà pour Caïn). Dès lors, pourquoi conserver des personnages pour leur donner si peu à jouer? Et histoire d’être équitable, c’est aussi le cas dans des séries américaines comme Mentalist par exemple…Car dans ce type de structure d’histoires (à la Candice Renoir, Caïn, Chérif,…), il n’y pas besoin de plus que le héros un peu hors normes et son binôme. Ou alors, si on décide d’agrandir l’équipe, on leur donne des choses à jouer. Par exemple, en début de saison, JB ment à sa femme pour ne pas rentrer chez lui. On espère un début de sous intrigue le concernant ce qui serait bien. Mais pour finalement se rendre compte qu’en réalité, il veut juste passer une nuit au calme parce que son bébé pleure tout le temps…???  Niveau intensité dramatique, c’est un peu faible je trouve.
Et enfin, j’ai une vraie interrogation quant à Candice elle même. Cécile Bois lui confère tout le charme nécessaire et elle est vraiment bien dans ce rôle. Mais sincèrement, qu’est qui fait que Candice Renoir est une héroïne de 2014? Car en voyant les préoccupations de ce personnage, je me dis qu’on a pas du tout bougé depuis 1992 et le lancement de Julie Lescaut. A l’époque, le personnage était précurseur (une femme divorcée qui élève ses enfants seule et jongle avec son métier). 22 ans plus tard, Julie Lescaut s’arrête car la série n’a peut-être pas su assez évoluer sur France 2, on nous propose une version quasi identique? A ceci près qu’ici, Motta/N’Guma et Trémois sont remplacés par Dumas/Medjaoui et Da Silva et Julie par Candice….Si un des auteurs peut m’apporter la réponse, je suis sérieusement preneur et il n’y a aucune ironie dans ma question.

cr

 

Candice Renoir n’est pas désagréable à suivre, mais on regrette que la série n’est pas cherchée à évoluer et se démarquer des autres séries pour cette saison 2. Au lieu de ça, elle continue d’avancer dans sa zone de confort de la saison 1. Celles et ceux qui avaient aimé, soyez assuré que vous ne serez pas déçus, ça fonctionne toujours aussi bien. Pour les autres, pas trop convaincus ou en attente de plus, vous risquez par contre d’être lassé par cette saison et par cette série qui fait donc du sur-place et est pour moi clairement déjà à bout de souffle. Si elle ne redresse pas la barre en saison 3 (car je suis convaincu que saison 3 il y aura car la série va marcher), ce sera clairement sans moi. Je laisse la porte entre-ouverte pour le casting. Mais ça ne suffira plus l’année prochaine…

Crédits: France 2
Source: France 2/Boxeur de Lune

Retrouvez la critique de la saison 1 de Chérif Qui êtes-vous Kader Chérif?
Retrouvez la critique de la saison 2 de Caïn Retour sur les lieux du crime pour Caïn

  • kittycat

    J’ai lu avec attention ce commentaire et je m’inquiète car j’ai le sentiment que ceux qui pensent ainsi s’ennuient profondément dans leur quotidien et ont un besoin excessif de changement permanent et de bouleversement dramatique pour se sentir bien. J’espère que ce n’est que pour les centres d’intérêt, autrement cette instabilité permanente n’est gère constructive dans le quotidien et les relations avec les autres. Quelque chose me dit que ce type de comportement correspond à la tendance actuelle accro aux « télé réalité » ou séries où les serial killers se succèdent pour donner du fil à retordre à une équipe de policiers ou scientifiques sans vie sociale et obsédés par leur travail. Se sont souvent les mêmes publics qui se détournent des séries lorsque les couples se forment enfin( alors que les protagonistes se tournent autour depuis des lustres au point que cela en devient lassant et risible tellement ce serait totalement irréalisable et profondément chiant dans la vraie vie).

    Bref, pour ma part je trouve un grand intérêt à regarder Candice Renoir ou Caïn justement parce que c’est tout d’abord très divertissant, que l’humour y est très présent (parfois grinçant) et les sujets abordés sont intéressants et parlant pour les téléspectateurs (et oui heureusement pour nous on a moins de chance de se retrouver face à un tueur en série). Et pour ma part je trouve que chacun des personnages de l’équipe a son importance dans le scénario, ce qui n’est pas le cas dans d’autres séries où seule compte l’enquête et peu importe la personnalité des enquêteurs, c’est même inquiétant de voir une équipe dont le comportement est quasi proche de celle d’un robot, là pour le coup qu’ils soient 3 ou 10, ça ne change rien ils sont tous limites clonés (cf les experts).

    Je dirais aussi que les personnages de Caïn et Renoir sont au contraire très modernes car: le premier montre que même avec un handicap on peut être chiant et non dégoulinant de soumission et de tendresse pour se faire aimer par la communauté. Je ne vois pas plus moderne que d’entendre clairement râler que notre pays est profondément égoïste et inadapté au quotidien des vrais gens alors que le JT se garde bien de le dire pour ne pas froisser un gouvernement amnésique.C’est très tendance aussi de dire haut et fort que les personnes avec handicap sont des citoyens avec des droits égaux. La partenaire de Caïn permet par sa personnalité forte de confirmer ce message à savoir que handicap ou pas on a le droit d’être traité comme tout le monde, y compris de se faire envoyer bouler, ce qu’elle fait très bien. Avec eux le handicap est à la fois très présent et veut se présenter en même temps comme un détail qui n’empêche rien de vivre et ressentir comme tout le monde. Pour Candice Renoir, je ne pense pas que cela soit arriéré de montrer une jeune future divorcée avec enfant qui décide de profiter de la vie après un investissement humain et affectif énorme pour un couple et une famille (sans réelle reconnaissance d’ailleurs puisque le mari fréquente sa chef et croit récupérer sa petite famille brisée en se comportement comme un mari modele qu’il aurait du être avant et des enfants un peu trop content de voir leur père revenir dans leur vie et s’incruster comme une fleur alors qu’il semblait un peu absent dans leurs ancienne vie). A l’heure actuelle, il est encore de bon ton de culpabiliser les femmes qui décident penser à elle, la preuve vous considérez ce personnage comme plutôt individualiste, alors qu’elle a une bonne dose de créativité personnelle (elle ne va pas s’en vouloir en plus)v qui fait d’elle une enquêtrice très efficace. Mais sa fantaisie la met souvent dans de belles galères dont elle ne saurait seule se dépêtrer sans son équipe (en particulier Dumas qui éponge quand même pas mal les conséquences et structure par sa rigueur organisationnelle tous les dérapages de sa chef qui ne le prend pas du tout pour un larbin mais une personne de confiance, un ami et peut-être plus si affinités). Et puis il y a la chef de Renoir, une de ces femmes qui considère que réussir c’est casser les autres et s’en servir pour des intérêts personnels, pas plus égocentrique et individualiste que cela tu meurs. Candice Renoir est le schéma opposé qui prouve qu’elle en sait bien plus en matière d’efficacité dans les enquêtes grâce à son ouverture sur le monde que cette égocentrique qui ne sort de son bureau que pour critiquer tout ce dont elle est incapable elle même. Un bon exemple de ce qui se passe malheureusement dans pas mal d’entreprises.

    Bref Caïn ou Candice Renoir permettent de passer un vrai bon moment « made in France » et remet au clair dans les esprits que l’intérêt dans la vie ce n’est pas de devenir James Bond ou urgentiste dans un hôpital américain sans vie ni attaches, à la recherche de bonnes doses d’adrénaline permanente. La vie ce n’est pas non plus de devenir le meilleur chef pâtissier en cassant devant une caméra les autres candidats ou de faire des crasses à tout le monde pour réussir dans un jeu stupide à l’autre bout du monde où la mort d’une vraie personne n’est qu’un buzz intéressant pour l’audimat de l’émission. La vie n’est pas plus belle parce qu’il arrive à chaque minute un rebondissement à deux sous. Ce qui nous arrive au travail influe sur notre vie et inversement.

    Enfin c’est mon avis.

    • http://twitter.com/alexandreletren Alexandre LETREN

      Alors vous me laissez sans voix. Si je n’aime pas Candice Renoir parce que je trouve que la série n’a pas évolué c’est que je m’ennuie dans mon quotidien??? Alors là j’avoue qu’on m’a déjà fait des reproches mais ce genre là n’appelle pas de réponse tant que je ne comprend pas sur quoi il s’appuie et ce qu’il veut dire.
      Désolé, rien de tout ça, je fais juste mon travail c’est tout en donnant mon avis qui, une fois de plus, n’a pas pour vocation à être la vérité

  • Lipton

    Laisse tomber Alexandre, c’était probablement le real ou scénariste de Candice Renoir qui ta répondu LOL

    • DeLorean

      Fortement possible

  • Bernard

    Moi,ça me plait énormément  » Candice Renoir  » et sincèrement,j’adore Cécile Bois ! <3 😉

  • Bidilou

    Vous ne donnez que votre avis, assez néfatif, mais ne tolèrez pas celui des autres!
    C’est juste un divertissement qui fonctionne.

    • http://twitter.com/alexandreletren Alexandre LETREN

      Et où avez-vous vu que je ne tolère pas l’avis des autres? Oui je ne donne que mon avis, mais en même temps, c’est le but d’une critique. Chacun est libre ensuite de se faire la sienne

  • delphine05

    Bonjour,

    Je suis tombée sur votre article cherchant des infos sur une saison 3.
    Apparemment, je dois être une rare fan de cette série.
    Au départ, sceptique, car je ne regarde quasiment plus la télé, aucun programme ne m’intéressant, je me suis laissée accrochée par celle ci.

    Il y a beaucoup de vrai dans votre critique, et pourtant, j’aime la douceur du personnage principal, il y a quelque chose de reposant et d’attachant, à mon gout dans ce programme, qui fait que je suis fidèle au poste le vendredi.

    Je suis d’accord, parce fois ça manque un peu d’originalité et de corps.
    Mais je trouve qu’au fil des épisodes, les personnages gagnent en profondeur.
    J’espère qu’il y aura une suite, pour moi c’est un moment de détente et de rire.

    • http://twitter.com/alexandreletren Alexandre LETREN

      Il ne fait aucun doute que la série aura une suite, elle marche très bien sur France 2 ce qui prouve que vous n’êtes pas la seule fan de la série

  • Nuage

    Je pense juste que vous n’êtes pas la cible de ce programme sponsorisé par Femme Actuelle.
    Sinon pensez à corriger vos fautes d’orthographe, c’est dommage quand on s’efforce de bien écrire.

    • http://twitter.com/alexandreletren Alexandre LETREN

      Et en quoi le fait de ne pas être la cible devrait m’empêcher d’aimer ou pas un programme? Il y a bien longtemps vous savez que les goûts en télé ne se font pas uniquement en tant que cible. Si je n’aime, ce n’est pas parce que je ne suis pas la cible mais pour les raisons évoquées dans le papier, c’est tout

      • Nuage

        La base du marketing est de plaire à sa cible même si l’on peut par hasard plaire à d’autres publics. La cible de ce programme est probablement une trentenaire active, mère de famille, fan de Columbo et nostalgique des anciennes séries policières américaines comme Arabesque et n’a probablement pas vu les autres séries Chérif et Caïn. Vos remarques et critiques sont pertinentes et très pointues, je trouve dommage de les gâcher avec un simple « je n’aime pas » subjectif en conclusion.

        • http://twitter.com/alexandreletren Alexandre LETREN

          Je vous conseille de lire mon article sur la saison 1 qui est en lien dans l’article et vous verrez pourquoi j’avais aimé et pourquoi je n’aime plus.
          Maintenant, reprocher à une critique d’être subjective est étonnant car c’est le principe même d’être d’une critique étant donné qu’on donne notre avis et qu’un avis est pas principe subjectif

  • Gilga

    Avoir le dernier mot n’est pas gage de vérité Alexandre.

    Vous semblez ne pas supporter qu’on critique votre critique, alors ne critiquez pas les critiques de vos critiques :)

    Cordialement

    • http://twitter.com/alexandreletren Alexandre LETREN

      Si je ne supportais pas qu’on critique ce que j’écris, nous n’autoriserions pas les commentaires sur le site. Je n’ai aucun problème avec les critiques, bien au contraire j’adore venir échanger avec les lecteurs. Et Je trouve ça plutôt vexant quand quelqu’un prend le temps en plus des articles de venir répondre de lui dire en gros « laisses nous dire ce qu’on veut et ne répond pas ». C’est peut-être ce que je vais finir par faire. j’ai remarqué pour lire beaucoup de sites que certaines personnes qui viennent sur les sites aiment bien charger les auteurs mais ne supportent pas qu’on réponde. Il est arrivé souvent que des gens viennent m’expliquer arguments à l’appui pourquoi ils ne sont pas d’accord et c’est passionnant à lire.
      Mais quand on me dit que je fais une critique négative parce que je ne suis pas la cible, j’explique pourquoi je ne suis pas d’accord. J’ai dit sur le site ou dans les podcasts que j’aimais bien les soaps, Dallas, PLL entre autre et je ne crois pas être la cible non plus. Ainsi on échange, c’est la base du débat, et on a le droit de ne pas être d’accord. En revanche, pas de dire à l’autre qu’il serait aimable de ne pas répondre. Jamais je ne me permettrai de dire ça aux lecteurs, donc autant ne pas le faire dans le sens inverse :)

      • Gilga

        Loin de moi l’envie de vous dire ce que vous devez faire ou non, Alexandre.
        c’était simplement une remarque sur le fait que vous terminez systématiquement, sur cet article, tous les phases de discussion avec vos lecteurs.
        Je vous avoues que je ne suis lecteur de votre site que depuis aujourd’hui et uniquement de cet article. Mais il me semble évident que vous vous sentez le besoin de vous justifier de vos critiques auprès de vos lecteurs. Je trouves cela un peu bizarre, d’une part parce que vos lecteurs ont aussi leur avis et leur laisser tribune ne peut qu’être porter à votre crédit, mais votre besoin de vous justifier serait selon moi plus adéquat si il répondait aux commentaires des intéressés par votre article.

        • http://twitter.com/alexandreletren Alexandre LETREN

          Alors je vous rassure, j’assume chaque mot que je dis dans mes articles, chaque propos, je n’ai aucun soucis avec ça. Si je répond c’est que les commentaires, et vous le savez si vous allez souvent sur le net, ciblent souvent les auteurs et non le contenu (la preuve l’un des derniers publiés et auquel je ne répondrais pas). Mais ceci étant dit, je vais sans doute arrêter de le faire vu que ce que je fais pour le plaisir de poursuivre l’échange, m’est reproché. Je finis par comprendre pourquoi mes collègues journalistes n’ont plus du tout envie de le faire

  • fanfan

    Alexendre vous ne conaissai rien au cinéma arrêter de vous la raconter.

  • kittycat

    Et bien, je ne pensais pas qu’il y aurait autant de réponses ni autant d’animosité, mais en même temps je n’avais pas lu le premier article ni les commentaires et je viens de comprendre en fait que je ne suis pas du tout à ma place ici. C’est assez intéressant de découvrir que l’essentiel des commentaires font passer les télespectateurs pour des gens qui ont des goûts has been ou très mauvais et qu’il faut nous rééuduquer tout ça parce que cela ne leur convient pas. Je répond donc juste par politesse mais ensuite je passe à autre chose parce que j’avoue que c’est plutôt pathétique de réagir ainsi.

    Pour stopper net toute imagination délirante sur mon identité: Non kittycat n’est pas le « réalisateur ou scénariste de Candice Renoir » (Si jamais je veux changer de boulot un jour j’ai une piste de reconversion au moins). kittycat est une enseignante qui regarde la tv de temps en temps de manière ciblée en fonction de goûts assez diversifiés sur toutes les chaines. Pour répondre à nuage, Colombo bof (hormis le chien). Sinon je suis bien trentenaire, pas encore d’enfants (excepté mes 25 ados par heure au collège dont j’aime découvrir les goûts au gré de nos conversations), pas du tout nostalgique d’Arabesque et autres et comme je l’ai mentionnée dans mon premier commentaire ravie de suivre la série Caïn.

    Si j’ai décidé de prendre le temps de déposer un commentaire ici c’est parce que je n’ai tout simplement pas trouvé une critique constructive et logique dans votre article (dans le précédent non plus en fait). Il semble clair que cette série ne semble pas du tout correspondre à vos attentes puisque vous la qualifiez de trop classique, visiblement très formatée, pas assez décalée (mot un peu « fourre tout »)et dans laquelle vous trouvez la notion de vie de femme/famille peu intéressante et sans intérêt constructif pour le développement. Hors vous avez proposé une interview de Solen Roy-Pagenault lors de laquelle elle explique que c’est la vie de famille de Candice et son sens pratique (blonde mais pas gourde et très bricoleuse, observatrice et curieuse de tout, généralement après ça aide dans la vie pour s’adapter et comprendre les autres et le monde) qui lui permettent de résoudre les enquêtes et apporter des méthodes nouvelles à son équipe pour voir les choses d’une manière beaucoup moins détachée et tellement plus humaine.Pourquoi avoir publié cette interview si c’est ensuite pour reprocher à la série d’être ce qu’elle avait clairement prévu d’être? vous étiez prévenu, pas la peine de perdre du temps à juger un programme qui ne correspond pas à vos attentes (et ça n’allait pas changer en seconde saison, les scénaristes sont logiques jusque là, on est pas dans « plus belle la vie »). Et puis résumer votre point de vue à une vérité générale bof (notamment quand vous dites « c’est juste que ce n’est pas ce qu’on a envie de voir…encore et toujours »). Chacun est libre de regarder ce qu’il veut quand il le souhaite et en attendre ce qu’il veut. Evidemment le ON me dérange parce que le ON c’est vous et non pas tout le monde. Il est clair que Candice Renoir ou France 2 en général c’est pas votre truc soit, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Trop classique, pas le « niveau d’intensité dramatique » que vous espériez (désolé mais pour ma part je trouve que beaucoup des enquêtes de Candice sont assez humainement trash et ne finissent pas vraiment bien, mais ce n’est peut être pas assez dramatique pour vous).

    Pour ma part je serai là pour la saison 3.

  • fred

    Franchement après avoir subit la dernière pièce de Pierre Palmade puis avalé, juste avant sa diffusion, les 3 saisons de « Game of Thrones » quasiment sans interruption et de façon hypnotique:

    Tomber sur CANDICE RENOIR c’est juste retrouver l’espoir qu’il y autre chose que l’hégémonie intellectuelle parisiano/états-unienne

    MERCI MERCI MERCI