Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Christophe Lambert NCIS LA: « Je reviens en saison 5″

Alexandre LETREN

M6 a diffusé ce soir l’ultime épisode de la saison 4 de NCIS LA dans lequel Christophe Lambert faisait son retour dans le rôle du méchant de la série, « Le caméléon », un terroriste français.
Lors du 53ème Festival de Télévision de Monte-Carlo, nous avons pu rencontré Christophe Lambert qui nous parle de son rôle dans la série.

Christophe-Lambert-350

Season One: Allez-vous revenir en saison 5?

Christophe Lambert: Oui je serai de retour et ce, dès l’ouverture de la saison en juillet (début du tournage). Ils doivent bien aimer car je devais en faire deux au départ et j’en suis à 7. Mais je m’amuse beaucoup à faire ce personnage, je vous le dis franchement. J’aime ce rôle car il est très ambigu, très machiavélique. Il a la stratégie des grands joueurs d’échec: il a à peine fait le premier mouvement qu’il a déjà calculé tout ce qui arrivait derrière sur l’échiquier. A chaque fois qu’on le retrouve, il a déjà prévu 95% de ce qu’il va faire. De plus, ce qui est agréable à jouer c’est qu’il deale avec tout ce qui, dans le monde d’aujourd’hui, peut rapporter de l’argent, il n’a aucun état d’âme.
Depuis que je suis tout petit, j’ai une vraie passion pour l’Entertainment, l’art populaire (cinéma, séries télé,…) et on m’a presque toujours proposé des héros positifs, qui sauvent le monde. Et j’ai toujours dit à une amie Barbara Broccolli (productrice de James Bond) que si elle me donne l’opportunité de jouer dans un de ses films, qu’elle me donne le rôle du méchant, ce que je fais finalement dans NCIS LA.

Ruah

Season One: D’où vous vient cet amour pour la télévision?

C.L: Quand j’étais petit, vu que mes parents étaient beaucoup en voyage, le rôle de baby-sitter était en quelque sorte tenu par la télévision. A l’époque, je regardais Le saint, Chapeau melon et bottes de cuir, Thierry la Fronde, Les saintes chéries, Les chevaliers du ciel,… On était à une époque parmi les champions du monde de la série télé jusqu’à ce qu’on décide de copier ce que font les Américains. Cela a commencé avec Châteauvallon qui était une pâle copie de Dallas. On aurait jamais dû essayé de copier et en faire une série typiquement française. Quand on voit les séries anglaises, elles sont typiquement anglaises. Si on a eu le talent de le faire à une époque, je ne vois pas pourquoi on ne l’aurait plus aujourd’hui. Je viens de finir une série, La source avec Xavier Durringer qui utilise les codes des séries américaines mais reste franco-française en parlant de la place des services secrets, des multinationales,…Et c’est pour ça d’ailleurs que j’ai accepté de faire cette série.

monte carlo