Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

9 Commentaires

Cut (France Ô): Retrouver ses racines, à quel prix?

Alexandre LETREN

La review

LA SERIE
6
LE SCENARIO
5.5
LE CASTING
7
6.2

ENCOURAGEANTE

CUT est un bon divertissement qui saura convenir à toute la famille. Dans le genre fiction quotidienne, Cut se classe dans ce qu'on fait de mieux . Sans être une grande série, elle est un programme plaisant que l'on aimera retrouver. Et c'est déjà très bien.

La rentrée séries 2013 est très chargée et on ne va pas s’en plaindre. Alors que de bien tristes nouvelles sont venues en plein été assombrir le ciel de la fiction française en légitimant la « scripted reality » (ici), France Ô entend bien prendre à contre pied certains de ses concurrents non seulement en proposant une vraie fiction mais qui plus est au long court (70 épisodes+ une saison 2 déjà en cours d’écriture): Cut. On a pu voir les 3 premiers épisodes de la série en avant première.Le résultat est-il à la hauteur du projet?

Cut c’est du soap très jeune génération
(Gilles Camouilly, Directeur de l’Antenne et des Programmes de France Ô. Le Parisien)

Proposer une série genre soap, toutes les chaînes ont tenté l’expérience et s’y sont globalement cassé les dents. D’où la grande surprise d’en voir débarquer un sur France Ô, chaîne du groupe France Télévisions qui a bien du mal à exister malgré une grille séries incroyable (même si on ne saisit pas tellement la cohérence de certains choix par rapport à la ligne éditoriale supposée de la chaîne) et une légitimité d’exister parfois plus grande que d’autres chaînes de la TNT). Projet ambitieux que Cut car il permettrait d’installer durablement sur la TNT une VRAIE fiction quotidienne (plutôt que ces fictions du réel au rabais qui ne font que plonger la TNT dans les abysses de la télévision de la qualité) et, surtout, qui permettrait de vraiment développer une autre fiction, d’entraîner les scénaristes à écrire pour la série télé et de permettre aux comédiens de vraiment jouer, faire leur métier (y compris et surtout les débutants). Difficile de se faire une idée en 3 épisodes mais entre ce visionnage et le dispositif transmédia, on peut commencer à se faire une petite idée.

CUT

© Raymond Barthes / France Télévisions

Laura, une jeune femme de 33 ans, est contrainte de retourner vivre au sein de sa belle-famille, sur l’île de la Réunion. Cette belle-famille qui lui veut tant de mal et qui n’aura de cesse d’essayer de lui voler Jules, son fils de 17 ans… Combative, la jeune mère ne se laissera pas faire et empruntera leurs méthodes tordues afin de se défendre et tentera d’abattre Charles, chef de clan et baron local, qui rêve de se débarrasser d’elle pour faire de son petit fils Jules, son dauphin. Charles ne sera pas le seul homme à envahir les pensées de Laura. Elle, qui s’était tragiquement fermée à l’amour, se rapprochera d’Adil, un jeune homme au mal indéchiffrable qui fera chavirer son cœur.

Une filiation évidente

Aux commandes de cette première grande série quotidienne de la TNT on retrouve une équipe qui a déjà fait preuve par le passé en créant une série destinée à un jeune public mais qui a su, au fil des épisodes, glaner un public de plus en plus large: Foudre (France 2). Co produite par ALP et Terence Films, Cut nous offre une agréable alternative à l’arrêt de Foudre par France 2. Au cœur de cette nouvelle série, comme avec la Nouvelle-Calédonie dans Foudre, les créateurs ont placé l’île de la Réunion (dont les journaux ne parlent malheureusement plus que pour évoquer les attaques de requin…affligeant!!), un petit coin de paradis dans l’océan Indien que les équipes de la série connaissent bien: « Pour la sixième saison de Foudre, nous avions rencontré le conseil régional de La Réunion. Quand ce nouveau bébé est arrivé, nous avions déjà les contacts » (Stéphane Meunier, co-créateur et co-réalisateur d’épisodes de la série).
Foudre. Un nom que vous allez souvent lire ici car il y a beaucoup de cette série dans Cut (et pas seulement parce que Joséphine Jobert, héroïne de Foudre, figure au casting). Dès les premiers instants de la série, on reconnaît la patte des créateurs de Foudre dans Cut:

  • Point de départ quasi identique. Un jeune homme quitte la France (Montpelier/ La Rochelle) pour une nouvelle vie. Dans Foudre, c’est pour suivre une jeune femme, dans Cut pour partir sur les traces de ses racines.
  • Dans les deux séries, Stéphane Meunier montre qu’il sait à merveille mettre en images ces deux îles. Sans oublier le côté carte postale, il nous plonge au cœur de ces îles, dans leurs rues, leur population, leur nature,…On est dans Cut au plus près de La Réunion grâce aux splendides plans de coupe utilisés. Moins sombres bien entendu que la vision proposée par Hervé Hadmar dans Signature, Stéphane Meunier nous la présente grâce à sa nature flamboyante mais aussi comme multiculturelle, urbaine: « Nous avons envie de montrer La Réunion comme un lieu de vie et pas comme une station balnéaire » (Stéphane Meunier). Comment ne pas se souvenir pour celles et ceux qui ont vu Foudre de tous ces petits coins incroyables de la Nouvelle-Calédonie que l’on a découvert grâce à la série. De quoi présager le meilleur pour la découverte de La Réunion.
  • Le soin apporté à la bande son de la série. Avec une musique aux tendances fortement pop, Cut partage avec Foudre (et même Fortune pour Arte, une autre de leur production) cette grande qualité de bande originale. Mais comme dans leur précédente série, les créateurs de Cut sont allés chercher LE titre qui va tous nous accompagner tout au long des épisodes, un titre qui restera dans notre tête (et que vous risquez de détester au bout de 70 épisodes car trop entendu!!!). Sur Foudre, le titre du chanteur Ismael Lo, Baykat, restait dans nos têtes (avec beaucoup de plaisir je dois bien le reconnaître), dans Cut, c’est le titre de Zao, Tourner la page. A la fois aérien et envoûtant, il reflète bien la série. Je lis ici et là que certains n’aiment pas ce choix. Je trouve pour ma part qu’il convient parfaitement à la série.
© Raymond Barthes / France Télévisions

© Raymond Barthes / France Télévisions

Malgré tous ces points communs, Cut parvient à nous offrir une histoire nouvelle, différente de Foudre, mais qui devrait parvenir à ravir le même public. Une histoire différente mais pas dépourvue de ressorts déjà vus dans d’autres séries. S’il est clair que les auteurs de Cut aiment les séries et en saisissent parfaitement les codes, ils ont puisé dans des séries du même type des éléments narratifs que l’on a déjà vus: la relation fusionnelle mère-fils parasitée par un élément extérieur, la gosse de riche qui utilise celui de qui elle va visiblement tomber amoureuse, les histoires troubles et secrètes des personnages, …Très prévisible!

Dans Cut, le véritable challenge pour les auteurs sera de montrer qu’ils peuvent tenir la cadence. Car déjà sur Foudre avec ses 26 épisodes par saison, on sentait un vrai flottement en milieu de saison (comme dans beaucoup de séries par ailleurs). Mais ici, c’est avec 70 épisodes qu’il va falloir composer, c’est une autre paire de manches. Ils semblent ceci étant dit avoir retenu les erreurs du passé. Dans Foudre, la vraie faiblesse est d’avoir cru pouvoir trop tirer les intrigues avec une base limitée (l’histoire Alex-Alice). Dans Cut, bien que centrée sur Laura et Jules, l’action parvient à inclure les autres personnages en leur donnant de la matière pour la suite. Sans nous assommer d’éléments, les 3 premiers épisodes nous présentent de manière légère parfois, des toiles d’histoires qui seront développées par la suite: la relation Charles-Laura, la mort du père de Jules, cet obscur drame dans lequel semble être impliqué Laura, la mort de son père,…Autant d’histoires qui vont pouvoir être développées durant cette saison.

CUT

Un casting attachant mais qui peut paraître bancal

Cut nous dresse une galerie de personnages attachants en peu de temps. Une vraie force pour la série. Mais les reproches que l’on pourra adresser à Cut sont les mêmes que ceux de Foudre. Stéphane Meunier et Bertrand Cohen aiment bien mélanger dans leur série des acteurs confirmés et des débutants. De jeunes acteurs de La Réunion se sont ainsi retrouvés impliqués dans la série. Et avec un tel rythme de tournage (70 épisodes en 5 mois), ils n’ont que peu de temps pour être bons. C’est donc avec le temps qu’il faudra juger ces jeunes comédiens qui semblent réellement prendre plaisir à jouer. Ils ont parfois une diction un peu trop récitée et moins naturelle. Un défaut qui devrait se corriger avec le temps…Enfin on l’espère!!
Parmi les révélations de cette série, outre le choix très judicieux de Julie Boulanger pour jouer Laura, on retrouve Sébastien Capgras. Le jeune comédien démarre avec Cut pour laquelle il a été engagé deux semaines avant le début du tournage. Tout comme Joséphine Jobert avant lui dans Foudre, le jeune homme se hisse au dessus du lot, non pas dans son jeu encore un peu hésitant, mais sa capacité à retenir l’attention. Il est le héros de Cut et ça se voit car c’est lui que l’on regarde.

Jules CutA la fois attachant et drôle, émouvant et espiègle, il est un jeune homme de son temps. Ni trop en avance, ni trop dans l’enfance. Juste ce qu’il faut. Il va devoir trouver un équilibre avec les autres jeunes de la série mais c’est une belle trouvaille que sont parvenus à dénicher les équipes de Cut.
A ses côtés, on retrouvera Ambroise Michel (qui passe du soleil de Marseille à celui de La Réunion) peut-être un poil trop « jeune » pour incarner ce personnage sombre et mystérieux; Antoine Stip, le méchant de la série auquel on reprochera dans ces premiers épisodes de trop marquer le côté « je suis méchant« ; et enfin Joséphine Jobert que l’on est toujours heureux de retrouver à la télé dans une série et qui avait brillé dans Foudre (en toute  honnêteté, je ne peux rien dire sur sa prestation que nous n’avons pas vue). Le reste du casting doit encore trouver ses marques. Ces comédiens ont le charme pour vous séduire (comme la jeune Camille Lherbier) mais certains doivent encore progresser dans le jeu et le faire devenir plus naturel.

Le dispositif transmédia de Cut

Cut est-elle réussie? Dans le registre dans lequel elle se situe, incontestablement. Il ne s’agit bien entendu pas de la comparer avec d’autres types de productions comme Les revenants ou Les hommes de l’ombre, ça n’aurait absolument aucun sens. Mais de ce que l’on a pu voir, Cut s’inscrit plutôt habilement dans la lignée d’une série comme Foudre. Elle a entre les mains tout ce qu’il faut pour capter un public et le fédérer autour de la série. Qualitativement parlant, même si il y a beaucoup de choses à améliorer, la série se situe au dessus de séries comme Plus la belle la vie grâce notamment à des personnages plus « vrais » (enfin pour certains). Cut est aussi une belle démonstration de ce que l’on peut faire avec des budgets serrés mais entre les mains de personnes qui savent parfaitement ce qu’elles font. C’est vers ce type de programmes que je souhaite que la TNT se dirige dans du rythme quotidien. Autrement dit un divertissement honnête, de qualité dans son registre et qui ne fait pas honte à la chaîne qui le produit et le diffuse. C’est aussi ça la mission du service public que de proposer des séries qui ramènent autour de la télévision l’ensemble de la famille tout en permettant à une jeune génération de développer son propre environnement grâce aux nouvelles technologies. Cut, comme Hero Corp bientôt ou encore le Studio 4.0, sont des signaux plutôt encourageants envoyés vers la fiction française, vers la création. 

Crédits: France Ô/ ALP/ Terence Films
Jules sur Twitter
Jules sur Facebook

  • Pingback: « Cut »…Action…Les premières images de la série | Season One()

  • Pingback: Camille Lherbier ensoleille la série Cut | Season One()

  • la France 971

    C génial Cut! Mai c quand que la deuxieme saison commence…??? Je suis trop Pressée
    S’il vous plait repondez moi viiite!!! 😉

    • Le tournage de la saison 2 devrait démarrer d’ici quelques semaines. La diffusion devrait survenir en septembre
      Sachez que ALP qui produit la série confirme une sortie DVD pour juin

  • lala974-rennes france

    rolala ,je trouve que sa a fini a fini avec un grand suspens cet saison je suis dégoutté que vais-je regardé le soir maintenant vivement la suite car c’était juste magnifique et je suis pas la seule a le dire sniff pour finir l’année sur une note de nostalgie j’espère que on attendra pas trop longtemps merciiiiiiiiii

  • Pingback: Cut saison 2 en tournage à La Réunion | Season One()

  • ctitemoibreizhréunionisland

    Egalement fan !!!! Bravo à vous pour cette série !

  • annelise

    Bravo, je ne suis pas adepte des séries habituellement mais tombée par hasard sur CUT, j’ai de suite accrochée. Pourquoi ? en premier lieu parce que j’ai reconnu et ai été époustouflée par les images de La Réunion où je vis depuis 18 ans. En second l’histoire est intéressante et en tertio j’aime beaucoup le jeu des acteurs … le casting est très bon surtout pour Laura, son fils et le Chef de famille ! bref BRAVO !!