Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Face caméra avec Simon Astier

Face caméra avec Simon Astier
Alexandre LETREN

Alors que la saison 5 de Profilage pointe le bout de son nez et arrivera sur TF1 le 16 octobre prochain pour 12 nouveaux épisodes, on sait déjà qu’un épisode tout particulier a été tourné. Comme nous vous le révélions en exclusivité ici même en juillet dernier, Simon Astier sera réalisateur et acteur dans un épisode de la saison 5, le 3ème baptisé « Face Caméra ». A ses côtés, on retrouvera également François Rollin dans le rôle d’un professeur d’Université.

Nous avons enfin pu voir ce fameux épisode que Simon réalise et dans lequel il joue aussi un réalisateur de télévision suivant la DPJ dans une enquête. La mise en abîme est poussée jusqu’au bout. La réalisation de cet épisode est plutôt enlevée, soignée, avec des moments plutôt drôles comme l’infiltration de nos héros dans un casino.
Quand il passe devant la caméra, Simon Astier est toujours très drôle et le face à face avec Chloé fonctionne très bien. « Pourquoi vous n’essayez pas de passer derrière la caméra? » lui demande-t-elle à la fin de l’épisode, moment en forme de clin d’œil.
Cet épisode est aussi l’occasion, et cette saison le confirme, de revoir un personnage que Chloé a croisé en saison 3. Une tendance qui se confirmera avec l’épisode Tempêtes. On ne vous dira pas lequel mais ces retrouvailles donnent lieu à de jolis moments pleins d’émotion. Face caméra reflète bien le virage amorcé par la série en ce début  de saison 5: la série est plus légère dans ses relations entre les personnages, ces derniers sont bien plus décalés que dans les saisons précédentes. A l’opposé, les crimes de cette saison sont de plus en plus glauques (on y reviendra ultérieurement).

chloé s laurentMais en étant totalement honnête, si on fait abstraction de ce faux reportage, l’épisode est assez basique. Trop même. L’enquête n’est pas non plus la plus dingue, la plus originale, surtout après avoir vu le second épisode et son surprenant twist. Scénaristiquement parlant, ce n’est pas ce que Profilage a fait de mieux. Sauf vers la fin. Je dois reconnaître que les dernières minutes de cet épisode sont malines, particulièrement bien trouvées et originales. C’est quand je vois ces quelques instants que je  me dis que Sophie Lebarbier et Fanny Robert sont des scénaristes vraiment futées dans la gestion de la série.

Critique saison 5 à venir…

*Quelques pistes sur la saison 5 ici avec ses deux auteurs

Crédit photo Simon Astier: Nicolas Auproux
Crédits photo Profilage: TF1