Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Galactica 1980: Une nouvelle ère?

Galactica 1980: Une nouvelle ère?
Christophe Dordain

Un rapide focus sur la suite de la célèbre série créée par Glen A. Larson.

Trente ans après les événements de la série « Galactica, la bataille de l’espace » la flotte de fugitifs a atteint finalement sa destination légendaire : la Terre. Mais le commandant Adama découvre que la planète Terre, en 1980, n’est pas suffisamment avancée technologiquement pour les aider à lutter contre les Cylons. En effet, en atteignant la Terre, le Galactica a involontairement exposé la fragile planète à l’attaque des unités d’androïdes Cylons décidées à exterminer toute l’humanité

PRESENTATION

Officiellement, la série « Galactica 1980 » se déroule 30 ans après les événements de série originelle. Comme la plupart des comédiens issus de la première série n’étaient pas disponibles au moment du tournage, les interprètes de « Galactica 1980 » sont totalement nouveaux à l’exception du Commandeur Adama et de Boomer (maintenant promu colonel en lieu et place du Colonel Tigh).

En fait, les rôles de Troy (Boxey devenu adulte) et de Dillon avaient été écrits à l’origine pour Starbuck (porté disparu il y a 16 ans) ainsi que pour Apollo (mort au combat). Quant à celui de  Xavier, le méchant de service, il était à l’origine écrit pour Baltar (en tant que président du Conseil des Douze). Le Capitaine Troy et le Lieutenant Dillon sont donc les dignes remplaçants d’Apollo et de Starbuck. Cependant, le résultat scénaristique et visuel fut trop décevant. Le public américain sanctionnant durement le manque de moyens mis en œuvre pour une série de science-fiction (cf : ci-dessous les éléments portant sur les difficultés de tournage).

Les nouveaux personnages de la série sont le Docteur Zee, un jeune génie de 14 ans qui a inventé le voyage temporel ; Xavier, un membre traître du Conseil de Douze comme l’était Baltar ; Jamie Hamilton, une jeune journaliste terrienne, la première à monter à bord du Galactica.

LA PRODUCTION DE LA SERIE

Le choix d’une case horaire bien peu adaptée

En 1980, les femmes et les hommes, membres de l’équipage du vaisseau Galactica, arrivent enfin sur la planète Terre. Mais cette nouvelle mission va rapidement s’avérer être un échec, car la case horaire retenue pour la diffusion de la nouvelle série imaginée par Glen A. Larson est celle du dimanche soir à 19h00. Ce choix va de fait modifier en profondeur le concept de la série ainsi que le contenu des scénarios.

En effet, à la fin des années 70, sous la constante pression des associations de téléspectateurs toujours très puissantes Outre-Atlantique, les programmes diffusés le dimanche soir devaient impérativement respecter des règles strictes et notamment proposer une dimension éducative. Ainsi, Larson se retrouve-t-il face à une situation bien difficile à gérer : comment produire une série de science-fiction qui puisse s’inscrire dans un cadre aussi étroit ? Jeff Freilich, qui avait fait ses premières armes au poste de producteur sur « L’Incroyable Hulk« , a souvent précisé dans de nombreux entretiens comment Glen A. Larson avait fini par trouver la parade : « il devait y avoir au moins un message éducatif dans chaque acte que comptait un épisode (en l’occurrence, quatre en moyenne dans un format classique de 48 minutes). Chaque scénario devait comprendre un point de départ qui soit exploitable dans une perspective éducative. Bien évidemment, cela était difficile à concevoir. Les téléspectateurs souhaitaient voir des choses différentes de ce qu’ils pouvaient découvrir aux infos télévisées par exemple. Ils voulaient s’évader, se distraire, quitter un peu leur vie quotidienne et passer nécessairement assister à une leçon donnée à la télévision. »

Avis confirmé par le créateur de « Galactica 80 » : « Ils nous ont littéralement assommés en prenant cette décision de programmer « Galactica 80″ le dimanche soir à 19h00″ pestait à l’époque Glen A. Larson. « Ils nous avaient clairement fait comprendre que c’était le seul choix possible et que nous devions impérativement nous y soumettre. »

Quand on revoit aujourd’hui le téléfilm-pilote en trois parties, « Voyage dans le Temps », mis en scène par Sidney Hayers, on constate que Larson avait choisi une ligne scénaristique a priori intéressante : revenus sur la planète Terre, les nouveaux héros que sont Troy et Dillon doivent affronter un renégat, ex-membre du Conseil, qui parvient à voyager dans le temps et a atteindre l’époque de la Seconde Guerre mondiale. C’est donc une orientation qui n’est pas sans rappeler celle de la série des années 60, « Au Coeur du Temps » produite par Irwin Allen, qui intéressait Larson avant tout. Cependant, le choix de cette maudite case horaire va imposer des scénarios orientés vers un public plutôt enfantin, ce dont témoigne des épisodes tels que « Les Super Scouts », dirigé par Sigmund Neufeld, Jr, et « Baseball », réalisé par Barry Crane.

Une production lancée dans l’urgence

C’est en décembre 1979 qu’est tourné l’épisode-pilote qui exige quatre semaines de travail intensif. Initialement, le lancement du nouveau programme était prévu pour septembre 1980. Soudain, les responsables de ABC exigent que la série soit prête pour une diffusion hebdomadaire dès le mois de janvier. Ainsi, à une évolution contestable du concept s’ajoute une pression énorme. Situation qu’a confirmé Kevin McCord dans différentes interviews : « à la fin des années 70, la façon de produire des séries avait considérablement évolué. Jadis, vous obteniez des chaînes une commande ferme pour 13 épisodes, parfois 26, pour une première saison. Là, ABC exigeait 10 épisodes tout au plus (situation analogue par exemple à celle de la série « Timide et sans complexe« , créée par Stephen J. Cannell et diffusée au début de cette même année 1980). Qui plus est, « Galactica 80 » allait affronter une terrible concurrence avec le magazine « 60 Minutes », un des fleurons des programmes du réseau CBS. »

Larson a de même anticipé un autre aspect crucial pour une série de science-fiction : le coût de production de chaque épisode. En ayant choisi de revenir sur Terre, le célèbre producteur espère ne pas connaître le même sort qu’à l’époque de « Galactica« ; en 1978. Toutefois, l’urgence imposée par le réseau ABC obligera les producteurs à tourner plusieurs épisodes en même temps. Un choix bien contestable avec le recul. A ce sujet, Larson déclara la chose suivante : « ce qui a rendu le projet finalement trop coûteux est que la direction d’ABC nous a donné trop peu de temps, à peine quelques semaines, pour préparer l’arrivée sur l’antenne de cette nouvelle série. Ceci nous a obligé à dépenser plus d’argent que prévu afin d’être prêts en temps et en heure. Par exemple, il m’arrivait d’être présent au studio le dimanche après-midi pour du travail de montage sonore. C’est une chose que l’on ne fait jamais habituellement car cela coûte cher, bien trop cher. »

Le temps était donc à la précipitation avec des cadences infernales de 8 à 9 jours de tournage pour un épisode, à raison de 12 voire 16 heures de travail par jour. Et comme Larson tenait absolument à ce que « Galactica 80 » est le même aspect visuel que son illustre prédécesseur, les budgets avaient une furieuse tendance à s’envoler de façon bien périlleuse.

Un tournage trop souvent chaotique

D’après Kevin McCord, cette organisation pour le moins chaotique était notamment perceptible lors du tournage de la seconde partie de l’épisode « Les Cylons arrivent (2ème partie) », mis en scène par Barry Crane en février 1980 : « nous avions vraisemblablement 40 à 50 figurants, en plus de l’équipe, présents sur le plateau. Vers midi, ce jour-là, une des producteurs associés est venu voir Barry Crane avec un feuillet comprenant 8 pages de dialogue. L’ordre fut donné d’être présent à 16h00 sur le plateau 25 afin que le matériel filmé puisse être monté ultérieurement. Bref, il a fallu abandonner tout le monde alors que l’on avait mobilisé le plateau où se trouvaient les décors d’un Boeing 747 (souvent utilisés pour la série de films que le studio Universal avait produit entre 1970 et 1979). Cette façon de réaliser les épisodes étaient vraiment inhabituelles. » Toutefois, l’une des grandes satisfactions de McCord aura été celle de pouvoir tourner avec le vétéran qu’était Lorne Greene.

Une curiosité pour conclure, et qui résume bien la pagaille, avouons-le, qui régnait dans la production de la série. Kevin McCord et Barry Van Dyke n’auront finalement tourné que 9 épisodes sur les 10. Le dernier, intitulé « Le Retour de Starbuck », dirigé par Ron Satlof, n’avait que pour seul but de sauver une série à la dérive en s’appuyant sur le retour d’un héros récurrent de la première époque. Mais il était bien trop tard…

Galactica_1980

DIFFUSION

Diffusion USA : du 27 janvier au 04 mai 1980 sur ABC, le dimanche soir de 19h à 20h.
Diffusion France : en 1988 sur la Cinq.

Saison 1 (27 janvier au 04 mai 1980)

1.01 – Voyage dans Le Temps (Episode-Pilote, 1ère partie) / Galactica Discovers Earth (Part 1)

Diffusion le : 27 janvier 1980 sur ABC

Écrit par : Glen A. Larson / Réalisation : Sidney Hayers

Avec : Robert Reed (Mortinson), Richard Lynch (Xavier), Ted Gehring (Le shérif), Curt Lowens (Général Wilhlem Yodel), James R. Parks (Walt Griffin), Adam Starr (Willy Griffin), Missy Francis (Une petite fille), Hank Brandt (Le colonel), Duncan Mackenzie (Le troisième garde), Jonathan Williams (Le deuxième garde), Paul Brown (Le quatrième garde), Ray Duke (Un vendeur de journaux), Doug Hale (Un officier de l’Air Force), Billy Jacoby (Tucker), Fred Holliday (Monsieur Brooks)

Le Galactica parvient enfin, à l’issue de son long périple interplanétaire, à découvrir la planète Terre. Toutefois, avant d’annoncer définitivement leur arrivée, le Commandeur Adama préfère opter pour la prudence. En effet, la Terre ne semble pas disposer d’un niveau technologique suffisant pour accueillir la population du Galactica et de tous les autres vaisseaux. Il demande à Troy et à Dillon de se rendre discrètement sur la Terre et de prendre contact avec des scientifiques afin de mieux préparer la révélation de leur existence au grand jour…

Sidney Hayers a suivi une formation classique de monteur. On lui doit quelques réussites comme « Le Cirque des Horreurs » (1960), « L’Etoile du Sud » avec Orson Welles (1968).

– Robert Reed est un acteur américain né le 19 octobre 1932 à Highland Park, Illinois (États-Unis), décédé le 12 mai 1992 à Pasadena (Californie). Il a également réalisé quelques épisodes de séries et fut un interprète récurrent de « Mannix » aux côtés de Mike Connors.

1.02 – Voyage dans Le Temps (Episode-Pilote, 2ème partie) / Galactica Discovers Earth (Part 2)

Diffusion le : 03 février 1980 sur ABC

Écrit par : Glen A. Larson / Réalisation : Sidney Hayers

Avec : Robert Reed (Mortinson), Richard Lynch (Xavier), Ted Gehring (Le shérif), Curt Lowens (Général Wilhlem Yodel), James R. Parks (Walt Griffin), Adam Starr (Willy Griffin), Missy Francis (Une petite fille), Hank Brandt (Le colonel), Duncan Mackenzie (Le troisième garde), Jonathan Williams (Le deuxième garde), Paul Brown (Le quatrième garde), Ray Duke (Un vendeur de journaux), Doug Hale (Un officier de l’Air Force), Billy Jacoby (Tucker), Fred Holliday (Monsieur Brooks)

De retour sur le Galactica, Troy et Dillon doivent repartir pour une nouvelle mission d’urgence. Xavier, un des membres du Conseil s’avère être un renégat. Il est parvenu secrètement à maîtriser la technologie qui permet de voyager dans le temps. Ainsi, prend-il la direction des années 40, et plus précisément de l’époque de la Seconde Guerre mondiale. Son but est de modifier en profondeur et d’accélérer la capacité technologique des humains de cette époque et donc de modifier le cours des événements…

Christopher Stone a participé à la troisième saison de « Super Jaimie« . Les spectateurs français le connaissent également grâce à la série « Pilotes » dans le rôle de Cass Garrett. Cette série, dont le titre original est « Spenser’s Pilots« , fut diffusée aux USA du 17 septembre au 19 novembre 1976 sur CBS. En France, elle fut programmée une première fois en 1979 sur Antenne 2 avant d’être rediffusée en 1982.

1.03 – Voyage dans Le Temps (Episode-Pilote, 3ème partie) / Galactica Discovers Earth (Part 3)

Diffusion le : 10 février 1980 sur ABC

Écrit par : Glen A. Larson / Réalisation : Sidney Hayers

Avec : Christopher Stone (Major Stockwell), Robert Reed (Professeur Mortinson), Brion James (Willy), Richard Lynch (Xavier)

Avec : Robert Reed (Mortinson), Richard Lynch (Xavier), Ted Gehring (Le shérif), Curt Lowens (Général Wilhlem Yodel), James R. Parks (Walt Griffin), Adam Starr (Willy Griffin), Missy Francis (Une petite fille), Hank Brandt (Le colonel), Duncan Mackenzie (Le troisième garde), Jonathan Williams (Le deuxième garde), Paul Brown (Le quatrième garde), Ray Duke (Un vendeur de journaux), Doug Hale (Un officier de l’Air Force), Billy Jacoby (Tucker), Fred Holliday (Monsieur Brooks)

Parvenus dans le même espace-temps, Troy et Dillon entrent en contact avec un agent membre des services secrets des Etats-Unis. Ils parviennent à le convaincre de les aider à stopper Xavier et à empêcher la mise à exécution de son plan maléfique…

1.04 – Les Super Scouts (1ère partie) / The Super Scouts (Part 1)

Diffusion le : 16 mars 1980 sur ABC

Écrit par : Glen A. Larson / Réalisation : Vince Edwards

Avec : Allan Miller (Colonel Sydell), George Deloy (Docteur Spencer), Mike Kellin (Stockton), Carlene Watkins (L’infirmière Valerie), Helen Page Kemp (La vendeuse), Simon Scott (Le capitaine), Ken Scott (Le co-pilote), Fred Holliday (Monsieur Brooks), Mark Everett (Le vendeur de journaux), David Larson, Eric Larson, Michelle Larson, Tracy Justrich, Michael Brick, Nicholas Davies, Ronnie Densford, Jeff Cotler, Georgi Irene, Lindsay Kennedy, Jerry Supiran and Eric Taslitz (Les Super Scouts)

Les Cylons lancent une attaque surprise sur la flotte du Galactica, faisant des dommages considérables. Troy et Dillon prennent les enfants de la flotte et les emmènent sur Terre pour les protéger.

1.05 – Les Super Scouts (2ème partie) / The Super Scouts (Part 2)

Diffusion le : 23 mars 1980 sur ABC

Écrit par : Glen A. Larson / Réalisation : Sigmund Neufeld, Jr

Avec : Allan Miller (Colonel Sydell), George Deloy (Docteur Spencer), Mike Kellin (Stockton), Carlene Watkins (L’infirmière Valerie), Helen Page Kemp (La vendeuse), Simon Scott (Le capitaine), Ken Scott (Le co-pilote), Fred Holliday (Monsieur Brooks), Mark Everett (Le vendeur de journaux), David Larson, Eric Larson, Michelle Larson, Tracy Justrich, Michael Brick, Nicholas Davies, Ronnie Densford, Jeff Cotler, Georgi Irene, Lindsay Kennedy, Jerry Supiran, Eric Taslitz (Les Super Scouts)

Alors qu’ils sont parvenus à se réfugier sur la planète Terre, un des jeunes Super Scouts devient malade en ayant bu de l’eau polluée. Troy et Dillon vont alors tout mettre en oeuvre pour le soigner et lui éviter un sort fatal…

1.06 – Base ball / Spaceball

Diffusion le : 30 mars 1980 sur ABC

Écrit par : Frank Lupo, Jeff Freilich, Glen A. Larson / Réalisation : Barry Crane

Avec : Richard Lynch (Xavier), Paul Koslo (Billy Ayers), Bert Rosario (Hal), Jeremy Brett (Lieutenant Nash), Allan Miller (Colonel Sydell), Fred Holliday (Monsieur Brooks), David Larson, Eric Larson, Michelle Larson, Tracy Justrich, Michael Brick, Nicholas Davies, Ronnie Densford, Jeff Cotler, Georgi Irene, Lindsay Kennedy, Jerry Supiran, Eric Taslitz (Les Super Scouts)

Xavier revient et se débarrasse de Troy et de Dillon en les envoyant dans l’espace à bord d’intercepteurs Viper qu’il a préalablement sabotés. Tandis qu’ils sont occupés à réparer leurs vaisseaux, Xavier tente de kidnapper les enfants afin de les échanger contre une rançon…

Bert Rosario a notamment été le partenaire de Dack Rambo dans la série « Le Signe de Justice » en 1978.

1.07 – Les Cylons Arrivent (1ère partie) / The Night the Cylons Landed (Part 1)

Diffusion le : 13 avril 1980 sur ABC

Écrit par : Glen A. Larson / Réalisation : Sigmund Neufeld, Jr

Avec : Wolfman Jack (Lui-même), William Daniels (Norman), Lara Parker (Shirley), Peter Mark Richman (Colonel Briggs), Roger Davis (Andromus), Neil Zevnik (Andromidus), Marj Dusay (Mildrid), Val Bisoglio (Arnie), Bernie Hamilton (Un policier), Heather Young (Star), Sheila DeWindt (Une hôtesse), Rene Levant (Le premier officier), Jed Mills (Cabbie), Ed Griffith (Le deuxième officier), Timothy O’Hagan (Kanon), Rex Cutter (un centurion), Robert Lunny (Britton)

L’Empire Cylon a construit un nouveau prototype relevant de l’androïde humanoïde. L’un d’entre eux, Andromus, accompagné d’un centurion, s’écrase sur Terre. Troy et Dillon tentent de les rattraper, mais les Cylons sont pris par un groupe de personnes sur le point de fêter Halloween.

Roger Davis était le partenaire de Ben Murphy dans la série « Opération Danger » (1972/1973)

1.08 – Les Cylons Arrivent (2ème partie) / The Night the Cylons Landed (Part 2)

Diffusion le : 20 avril 1980 sur ABC

Écrit par : Glen A. Larson / Réalisation : Barry Crane

Avec : Wolfman Jack (Lui-même), William Daniels (Norman), Lara Parker (Shirley), Peter Mark Richman (Colonel Briggs), Roger Davis (Andromus), Neil Zevnik (Andromidus), Marj Dusay (Mildrid), Val Bisoglio (Arnie), Bernie Hamilton (Un policier), Heather Young (Star), Sheila DeWindt (Une hôtesse), Rene Levant (Le premier officier), Jed Mills (Cabbie), Ed Griffith (Le deuxième officier), Timothy O’Hagan (Kanon), Rex Cutter (Un centurion), Robert Lunny (Britton)

Conclusion de l’épisode précédent.

1.09 – Les Moissons de l’Espace / Space Croppers

Diffusion le : 27 avril 1980 sur ABC

Écrit par : Robert L. McCullough / Réalisation : Daniel Haller

Avec : Dana Elcar (John Steadman), Ana Alicia (Gloria Alonzo), Anna Navarro (Louise Alonzo), Bill Cort (Tren), Bill McKinney (Barrett), Ned Romero (Hector Alonzo), Booth Colman (Rogers), Joaquin Garay III (Chris Alonzo), Andy Jarrell (Maze), Phil Levien (Lieutenant Dante), Dennis Haysbert (La voix du leader impérial), John Dancona (Lieutenant Foley), Gordon Haight (Deacon), Stefan Haves (Channon), Lance Mugleston (Un pilote)

Les Cylons attaquent une nouvelle fois la flotte, détruisant les vaisseaux Agronomes. Sans nourriture, Troy et Dillon entrent en collaboration avec Hector Alonzo, un fermier menacé par un puissant propriétaire de terres à l’appétit singulièrement vorace : John Steadman.

Dana Elcar a participé aux séries « Baretta » pour la première saison, en 1975, « Les Têtes Brûlées » aux côtés de Robert Conrad entre 1976 et 1978, ainsi que « McGyver » avec Richard Dean Anderson.

– Booth Colman était Zaius dans la série « La Planète des Singes » en 1974.

1.10 – Le Retour de Starbuck / The Return of Starbuck

Diffusion le : 04 mai 1980 sur ABC

Écrit par : Glen A. Larson / Réalisation : Ron Satlof

Avec : Dirk Benedict (Lieutenant Starbuck), Judith Chapman (Angela), Rex Cutter (Cyrus), Gary Owens (La voix de Cyrus), Ellen Lurkin (L’officier de pont)

Enfin, le destin de Starbuck est révélé. Le Professeur Zee a rêvé de Starbuck, ce qu’il raconte à Adama. Ce dernier sait bien que son histoire est vraie. Quatorze ans plutôt, alors qu’il prenait part à une bataille, l’intercepteur de Starbuck fût gravement endommagé, et Boomer l’a vu descendre en chute libre vers une planète…

Dirk Benedict a participé à trois séries majeures dans l’histoire de la télévision des années 70 et 80 : « S.O.S. Hélico » en 1974, « Galactica » au cours de la saison 1978/79 et, bien évidemment, « L’Agence Tous Risques » dans les années 80.

DISTRIBUTION DES ROLES

Lorne Greene (Commandant Adama)
Kent McCord (Capitaine Troy)
Barry Van Dyke (Lieutenant Dillon)
Robyn Douglas (Jamie Hamilton)
Robbie Rist (Docteur Zee / Episode-Pilote)
Patrick Stuart (Docteur Zee / série)
Herbert Jefferson, Jr. (Colonel Boomer)
Fred Holliday (Monsieur Brooks)

FICHE TECHNIQUE

Créée par : Glen A. Larson
Producteur Exécutif : Glen A. Larson
Producteurs : Jeff Freilich, Frank Lupo, Dean J. Zanetos
Co-producteurs : Gary Winter, Ben Kadish, David M. Garber
Producteurs associés : Tim King, David G. Phinney
Supervision de la production : David J. O’Connell
Musique : Stu Philips, John Andrew Tartaglia
Directeurs de la photographie : Frank Beascoechea, Ben Colman, Mario DiLeo
Montage : Michael Berman, Buford F. Hayes, David Howe
Directeurs artistiques : Sherman Loudermilk, David L. Snyder, Fred Tuch, Bill Taliaferro
Décors : Morris Hoffman, Jean-Pierre Dorléac, Al Lehman
Assistants-réalisateurs :  Gary Grillo, Bob Bender, Patrick A. Duffy, Dick Erickson
Effets visuels spéciaux : Greg C. Jensen, William H. Schirmer, David M. Garber, Alan G. Markowitz, David Stipes
Coordination des cascades : Bob Bravler
Cascades : Hubie Kerns, Jr, Richard Epper
Distribution des rôles : Phil Benjamin, Mark Malis
Supervision des costumes : Mark Peterson
Montage de la musique : Herbert D. Woods, Ted Roberts
Effets sonores : Samuel Reynolds, Dick Wahrman
Son :  James F. Rogers, Earl Crain, Jr
Production : Glen A. Larson Productions / Universal Television (1980)

Crédits: ABCGlen