Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Hôtel de la plage: Douce mélancolie des vacances

Hôtel de la plage: Douce mélancolie des vacances
Alexandre LETREN

Je n’avais pas spécialement prévu d’écrire sur la saison 2 de Hôtel de la plage qui arrive sur France 2. Non pas parce que je n’ai pas aimé, bien au contraire. Mais parce que je ne parvenais pas à trouver un angle spécifique qui différencie mon article de celui de la saison 1 (ici). Et puis j’ai fini la saison! Et en entendant la reprise du « Un été de porcelaine » (en version folk), je suis assez étonné parce que ce que je ressens. Un sentiment que je n’avais pas eu en fin de saison 1 mais que je ressens là, en visionnant ces derniers épisodes: de la mélancolie. A l’image de la saison 1, la saison 2 se termine par le départ de l’Hotel de la plage marquant la fin des vacances. Et comme ces amis qui se disent au revoir avec une pointe de regret de ne plus se voir avant un temps, je ressens la même sensation à l’idée de ne plus revoir cette bande avant un an (si la série se poursuit). Ce sentiment est le signe que le travail opéré sur cette série cette saison est beaucoup plus réussi qu’en saison 1. En saison 1, j’avais le sentiment que le mélancolie était mise en scène. En saison 2, elle est ressentie. Et c’est là qu’est la nuance.

J’entend déjà les grincheux qui vont râler après cette série, la comparant à Breaking Bad en disant qu’on est vraiment à la traîne (oui oui c’est exprès que je force le trait!!). Et c’est vrai que Hôtel de la plage n’est pas parfaite, que ces intrigues sont attendues. Mais le travail qui a été fait par chacun sur cette saison 2 fait véritablement monter la série d’un cran.
Débarrassés des problèmes qui parasitaient l’intrigue lors de la première saison à savoir l’aspect polar, la série a pu ainsi densifier ses personnages, augmenter les interactions entre eux et les rendre du coup plus attachants pour le spectateur. Oui on peut faire une série autour d’une bande de potes et que le public revienne chaque semaine les voir sans ajouter d’artifices.
La saison 2 est devenue bien plus cohérente, les histoires s’enchaînent de manière beaucoup plus fluides et les personnages du coup, prennent de l’épaisseur. Et comme ils sont portés par un casting vraiment bon, comment ne pas l’aimer cette petite bande?
L’autre bonne idée est d’avoir replacé les ados au cœur de l’histoire avec des vrais petits moments agréables. Mention très spéciale à Margaux Rossi, d’une réelle justesse tout au long de la saison.

En somme, ces quelques mots pour vous convaincre de vous arrêter à l’Hôtel de la plage et d’y faire un petit séjour, vous y passerez un agréable moment. Après des histoires comme Disparue ou Les témoins, retrouver une série légère et « feel good », ça fait aussi du bien.

Crédits: France 2