Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

Il était une fois…la BBC (Episode 4): De la fiction télé en costume

Il était une fois…la BBC (Episode 4): De la fiction télé en costume
Claire Tirilly

S’il y a une chose que la BBC fait bien, ce sont les dramas en costumes. Qu’il s’agisse d’adaptations ou de créations originales, les anglais font, avec goût, et talent. Petit tour d’horizon.

Les classiques

Vous vous souvenez de Bridget Jones complètement amoureuse de Mark Darcy, celui de la télé et le vrai de sa vie à elle? Et bien elle avait raison, c’est le même! En effet Colin Firth a joué les deux rôles, l’un pour le cinéma, l’autre pour la télévision, dans la version la plus aimée du public d’Orgueils et préjugés, en 1995.

Mais ça ne s’arrête pas là. La BBC a adapté quasiment tous les romans de Jane Austen, avec succès, renforçant, s’il était encore possible, leur aura ultra romantique. Il faut dire aussi que les castings, sans être forcément flamboyants, sont toujours extrêmement justes. Si vous êtes curieux, allez jeter un coup d’oeil à Emma, ou Raison et sentiment. .

Mais la littérature anglaise ne s’arrête pas à Jane Austen. Parmi les meilleures adaptations de la BBC, on retrouve aussi Jane Eyre, pour rester dans le romantique, mais surtout Charles Dickens.

La plupart de ses grandes œuvres ont été mises à l’écran, des Grandes Espérances à Un conte de Noël, et à chaque fois, le succès est au rendez vous. Il faut dire aussi que Dickens est aux anglais ce que Balzac est pour nous. Et que la BBC ne lésine pas sur le budget. Les images sont généralement belles, le scénario hyper travaillé, et les acteurs, choisis avec attention. La qualité générale de ces adaptation leur permet de faire venir les plus grands acteurs britanniques, de Gillian Anderson à Maggie Smith. Et si vous devez n’en choisir qu’une ce sera Bleak House (2005). Sans aucun doute la meilleure version de ce roman qui porte un regard particulièrement juste sur le Londres de l’époque Victorienne.

Les découvertes

La BBC produit constamment du contenu, prenant parfois des risques, comme quand elle choisit de mettre à l’écran Tipping the velvet en 2002 , un roman sensuel mettant en scène un couple lesbien dans le monde du Music Hall à la fin du 19eme siècle.

Et elle n’est pas forcément toujours très juste historiquement, comme dans Desperate Romantics (2009) mais ça reste divertissant. Rien à voir avec Wisteria Lane ici, on parle principalement peinture. La mini série raconte l’histoire d’un groupe de peintres, et poètes, voulant réformer leur art, au milieu du 19ème siècle. Et c’est flamboyant, intéressant, mais pas à prendre au pied de la lettre.

La chaîne parle aussi  de l’histoire de son pays, et de ses gens, encore et encore et encore, comme dans Nord et Sud (2004) ou dans Cranford (2007). Les deux se basent sur des romans d’Elizabeth Gaskell. La première explore la question des classes sociales à l’époque Victorienne, au travers d’une jeune femme issue du clergé du sud de l’Angleterre qui déménage dans une ville industrielle du nord. La série est un vrai succès du public, devenant l’une des sensations télé de cette année là, sans vraie publicité de la part de la chaîne.

Cranford, quand à elle s’intéresse aux habitants d’une petite ville fictionnelle anglaise au milieu du 19ème siècle. Douce et juste, la série capture, d’après les anglais, parfaitement l’esprit provincial de l’époque. La série est un vrai succès critique et public, réunissant près de 8,5 millions de spectateurs, et raflant prix après prix.

En 2012 débarque sur l’antenne de BBC One Call the midwife. Cette série se penche sur le quotidien de sages femmes dans un quartier pauvre de Londres dans les années 50. Basée sur des faits réels, aussi horribles que tendres, la série propose de découvrir un métier que l’on ne voit plus guère aujourd’hui représenté que dans les documentaires à la télé. Après deux saisons et un christmas special, la série se porte bien, et les britanniques attendent le nouveau Christmas special et la saison 3, prévue pour 2014.

Des comédies et des costumes – Blackadder (1982)

Enfin comment ne pas mentionner l’inénarrable Blackadder? Cette fiction de fous, faite par des fous, Rowan Atkinson (oui, oui, Mr Bean) et Richard Curtis (Mr Bean aussi, Love actually, …). L’idée de départ est de suivre les infortunes de Blackadder, un membre de la famille royale britannique. Oui, mais pas seulement, voyez vous, chaque saison suit un Blackadder à une époque différente, sous entendant qu’il y a toujours un Blackadder dans la famille royale, et que l’on suit toujours un descendant du premier. Cela permettant de changer d’époque à chaque saison.

La série, proprement hilarante, bénéficie d’un casting quatre étoiles, Atkinson au premier rang, jouant tous les Blackadders, mais aussi Hugh Laurie ou Miranda Richardson, qui ont déjà fait leurs preuves dans les sitcoms.

Il y a une myriade d’autres fictions en costume, mais c’est fini pour aujourd’hui. On se retrouve la semaine prochaine pour la fin de notre dossier. Bonne semaine!

Crédits: BBC

Retrouvez Il était une fois…la BBC (Episode 1): Un peu d’Histoire please
Retrouvez Il était une fois…la BBC (Episode 2): La BBC c’est quoi?
Retrouvez Il était une fois…la BBC (Episode 3): Rien que du son, fiction et BBC Radio

Commentaires

  1. Belle présentation, les period dramas sont vraiment un des gros points forts de la BBC, et Call The Midwife est une série absolument géniale qui peut plaire à tous !
    Par contre, une petite remarque : je ne comparerais pas Dickens à Balzac : Dickens est bien plus populaire (dans le bon sens du terme) outre-manche, pour la bonne raison que ses romans sont moins déprimants (ils se finissent souvent bien) et qu’il y a davantage d’humour dans ses histoires (un trait très britannique, d’ailleurs, ce mélange d’émotion et d’humour)…
    En France, les romans de Balzac sont surtout connus pour être une des corvées du lycée !

Laisser un commentaire