Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

Il était une fois…Les Golden Globes 2014

Il était une fois…Les Golden Globes 2014
Claire Tirilly

Hier soir, le tout Hollywood était sur son 31 et ce pour une bonne raison: la prestigieuse association de la presse étrangère remettait ses Golden Globes à un parterre de stars du cinéma et de la télévision.

Pour la deuxième année consécutive, Amy Poehler et Tina Fey présentaient la cérémonie, version détendue assumée des Oscars, aux résultats souvent semblables. Le palmarès cinéma a son intérêt, mais concentrons nous sur ce qui est vraiment bien.. les prix de la télé!

And the winners are… Breaking bad et Brooklyn nine nine! Mieux vaut tard que jamais pour Breaking Bad, mais la série méritait certainement son prix il y a 3 saisons… Et puis qu’est ce que ça fait plaisir de voir Bryan Cranston récompensé! Brooklyn nine nine (que je vais bien être obligée de regarder maintenant) remporte les même prix dans la catégorie Comique. Ce qui n’est pas plus mal au final. Jim Parsons n’est plus assez drôle pour gagner à tous les coups.

US - ENTERTAINMENT - FILM - GOLDEN GLOBES - PRESS ROOM

House of cards rentre à la maison avec un prix, celui de la meilleure actrice dans une série dramatique pour Robin Wright, ce qui n’est pas mal, vu la compétition dans cette catégorie cette année. Nul doute que Taylor Schilling (Orange is the new black) et Tatiana Maslany (Orphan Black) auront encore leurs chance dans la compétition. Et puis au moins là, on a du changement! Pas de troisième victoire d’affilée pour Clare Danes et Homeland.

65th Annual Primetime Emmy Awards - Arrivals

 

Chez les comiques femmes, c’est presque logiquement qu’Amy Poelher gagne le prix de la meilleure actrice. Tout au long de la soirée, elle n’aura cessé de prouver à quel point elle le mérite.

La catégorie meilleur second rôle sent bon la naphtaline, avec les victoires de Jon Voight pour Ray Donovan, et Jaqueline Bisset pour un obscur téléfilm, Dancing on the edge. Et là, pardonnez-moi, mais je suis dégoutée. Je peux difficilement juger de la qualité d’interprétation de Madame Bisset, mais Monica Potter, la dernière saison de Parenthood, était superbe.

Enfin il y a les prix attendus, copié-collés des Emmys, Micheal Douglas qui remporte le meilleur acteur dans un téléfilm pour Liberace, et Elizabeth Moss pour Top of the Lake.

  • Charlotte Calignac

    Aucune mention de THE phrase de la soirée ? La très très drôle “And now, like a supermodel’s vagina, let’s all give a warm welcome to Leonardo DiCaprio”, de Tina Fey. Je savais que j’aimais cette femme, mais j’ai trouvé mon argument.

    Très bon article !