Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

5 Commentaires

Il était une fois…Pretty Little Liars (1/4): PLL saison 1

Il était une fois…Pretty Little Liars (1/4): PLL saison 1
Anais Lubineau

« Il n’est rien de plus profitable qu’un mensonge habile ».

Cette doctrine, la série Pretty Little Liars n’a eu de cesse de nous la démontrer depuis bientôt quatre ans. Et oui, le 8 juin 2014, deux jours avant la sortie de sa saison 5, la série fêtera ses quatre ans. Et quatre ans ce n’est pas rien, il s’en est passé des choses. Du coup, il est tout à fait normal d’avoir des petits trous de mémoire… C’est le cas non ?
Allez, on rembobine et on vous propose un grand recap’ des événements survenus dans la série depuis le début. On commence cette semaine par la saison 1.

Tout d’abord, Pretty Little Liars, ça parle de quoi ?Pretty Little Liars est une série basée sur la vie de cinq adolescentes : Alison DiLaurentis, Aria Montgomery, Emily Fields, Hanna Marin et Spencer Hastings, vivant à Rosewood. Alison est la plus populaire de tout le lycée mais est également détestée par beaucoup de personnes. La raison à cette étrange logique ? Elle s’amuse à manipuler un grand nombre de gens en collectant leurs secrets à sa guise, et de ce fait, en tient une grande partie entre ses mains, ou plutôt « entre ses griffes ». Car oui, derrière ce visage angélique ne se cache pas que de jolies choses et son attitude de Diva calculatrice est insupportable pour plus d’un. Et personne n’est épargné : les jeunes de son âge, ses amis, des adultes ou encore sa propre famille, Alison ne fait pas de sentiments ; c’est elle qui tire les ficelles à Rosewood. Cependant, une nuit d’été, alors qu’elle passait la soirée avec les filles, un drame se produit : Alison est portée disparut. La série débute sur la découverte de son corps, retrouvé enterré dans son propre jardin, un an plus tard. Jalousie ? Règlement de compte ? Pur accident ? Qui a tué Alison, et pourquoi? Voilà les questions que l’on se pose d’entrée de jeu.
Malgré tout, la série ne commence pas seulement avec la découverte du corps d’Alison, mais aussi avec les  « retrouvailles » entre Aria, Hanna, Spencer et Emily qui avait cessée de se fréquenter après la disparition d’Alison. De ce fait, les funérailles les ont réuni de nouveau. Le plaisir de ces retrouvailles sera cependant de courte durée car subitement, à la sortie de la cérémonie, elles reçoivent toutes les quatre le même sms :

« Je suis toujours là pétasses. Et je connais tous vos secrets.
-A 
».

PPLEP1

Qu’est ce que ça veut dire ? Qui est ce A et que peut-il bien leur vouloir ? Le message pourrait clairement faire penser qu’Alison est toujours en vie : En effet, le fait de connaître leurs secrets veut dire que cette personne a été proche d’elles. Et signer « »… le A d’Alison ? Quoi qu’il en soit, après ce premier épisode nous n’en savons pas plus. Il se termine sur ce sms et avec lui, toutes ces questions qu’il génère chez les personnages et chez le spectateur.

Dans quel univers la série nous invite-t-elle ? – Dire que l’on découvre la série uniquement à travers la première saison serait ne pas en avoir saisi sa complexité. En effet, l’univers de Pretty Little Liars renferme une multitude de secrets qui, à eux seuls, pourraient changer la vie de certains habitants de Rosewood. On ne peut pas caractériser la série comme policière ou comme un thriller car, bien qu’il y ait certains éléments comme la présence menaçante de A ou la chasse aux indices que font les quatre adolescentes, d’épisode en épisode, dans le but de découvrir l’identité de celui ou celle qui les harcèle, cette série est définitivement un teen drama.
Cependant, la série touche bien à plusieurs genres. Ainsi, elle réunit le côté adolescent, manipulateur, sombre et parfois un peu gnian-gnian d’un teen drama (comme dans Gossip Girl), et le côté mystérieux, dramatique et comique d’un soap (comme Desperate Housewives). La difficulté avec Pretty Little Liars, c’est de la prendre uniquement sous l’aspect teen drama. Certes, on fait face à certaines problématiques que peuvent connaitre les adolescents d’aujourd’hui : amour, amitié, études, popularité, problèmes identitaires, etc… Mais ces adolescentes font aussi face à une réalité dangereuse, qui pourrait leur être fatale, et qui relève du thriller pur. On ne connaît pas A, ni ses véritables intentions envers elles, et donc, on ne sait pas de quoi il pourrait être capable. Est ce seulement un jeu pervers, ou quelque chose qui pourrait devenir bien plus sérieux ?

Et si on parlait des personnages qui en font partie ? – La série est composée de cinq personnages principaux dont un, celui d’Alison, qui est omniprésent bien que presque totalement absent. Ces cinq personnages ne sont cependant pas les mêmes avant et après la disparition d’Alison.

ariaAria Montgomery (Lucy Hale) était déjà, avant la disparition d’Alison, une fille simple, calme et discrète. N’osant pas « se frotter » à Alison, et suivant le rythme qu’elle dictait, Aria partageait un secret pour le moins fâcheux avec Alison : l’infidélité de son père. Ce sont ainsi créées des tensions entre le père et la fille. Après la disparition d’Alison, et de retour d’Islande où elle a passé un an avec ses parents, on découvre une Aria plus sûre d’elle, et plus mûre. Intelligente, réfléchie et bohème, elle est assez perspicasse et comprend vite les choses, ce qui s’avère être utile face à A. Elle fait également face à un problème de taille : l’Amour. Dès son retour à Rosewood, Aria rencontre Ezra Fitz, un jeune homme plus âgé qu’elle, passionné de littérature et de musique et intéressé par l’enseignement. Tant de points communs ne tardent pas à les mettre ensemble. Le problème, c’est qu’à la rentrée, le nouveau professeur de littérature est Ezra. Comment le couple va-t-il faire face à cette situation des plus tendues ?
ashleyHanna Marin (Ashley Benson) n’a pas toujours été populaire. Avant la disparition d’Alison, elle était grosse et ce qu’elle savait faire de mieux c’était suivre Alison partout. Cette attitude ne l’a pas épargné des moqueries d’Alison qui la surnommait « La grosse Hanna » ouvertement et sans retenue. Malgré tout, Hanna a toujours été une fille extrêmement gentille. De tous les personnages, elle est sans hésiter la plus généreuse et la plus honnête.
Après la disparition d’Alison, elle devient populaire et a perdu tout ce poids en trop. Et les rôles s’inverse. Si elle suivait Alison, maintenant c’est Mona, une ancienne victime impopulaire des moqueries d’Alison qui la suit. On la découvre plus audacieuse et plus impulsive que jamais. Elle n’a pas peur de dire ce qu’elle pense. Envers ses amies, elle montre un caractère protecteur. Son côté « rebelle », qui a tendance à lui faire défaut, s’explique par le changement brutal qu’à vécu sa famille : la séparation de ses parents. Plus précisément, c’est son père qui a quitté sa mère où comme elle le dit elle-même lors du premier épisode « il nous a quitté ». Hanna le vie comme une trahison, et cet événement va affecter ses faits et gestes au quotidien, d’où cette attitude rebelle.
troianSpencer Hastings (Troian Bellisario) est la plus intelligente du groupe. Issue d’une famille très aisée où l’échec n’a pas sa place, elle se veut perfectionniste. Elle se montre pleine d’assurance sur de nombreux terrains, mais au fil des épisodes, on découvre un côté plus vulnérable de sa personnalité et aussi plus sensible. Oui, on imagine bien que porter les nombreuses exigences d’une famille perfectionniste et en même temps se faire harceler par un inconnu qui joue avec vos nerfs, ça ne doit pas être facile à vivre ! Spencer était l’une des rares personnes à savoir tenir tête à Alison en utilisant par moment le chantage comme c’est le cas dans le flashback du premier épisode. A la fois protective et impliquée envers ses amies, elle joue sur tous les tableaux. Ainsi, son personnage est celui qui nous montre le plus d’aspects différents de sa personnalité. Elle est aussi la seule qui partage un lien avec Alison, sachant que Jason, le frère d’Ali, est son demi-frère. Enfin, elle est celle qui a vue Alison en vie pour la dernière fois.
spencerEmily Fields (Shay Mitchell) est d’un calme et d’une douceur inégalable. Cette talentueuse nageuse est la plus sensible et, disons le, la plus fragile du groupe. Elle était la cible préférée d’Alison, cependant, elle en était tombée amoureuse. Elle se cherche sexuellement parlant, ce qui n’est pas facile à vivre pour une jeune fille de 16 ans. Le fait d’être lesbienne créera un malentendu entre sa mère et elle, et c’est une situation qu’elle va devoir apprendre à surmonter et à gérer. Après la disparition d’Alison, on reste avec une Emily d’une infinie gentillesse mais aussi facilement influençable. Cependant, son personnage est celui qui connaitra la plus grande évolution quant à son rôle et à sa personnalité au fil des saisons. Elle gagnera en assurance et en autonomie, et deviendra, elle aussi, plus protective envers ses amies.
Alison (1)Et enfin Alison DiLaurentis (Sasha Pieterse), notre Reine des abeilles préférée. Parfaite aux yeux d’un grand nombre de lycéennes et de lycéens, comme je l’ai précisé plus haut, c’est elle qui tire les ficelles. Elle est bien évidemment le leader de son petit groupe et nous montre une assurance hors paire. Tout semble lui être dû, et elle obtient tout ce qu’elle désire par pur caprice. Son personnage n’est présent dans la série que par allusion ou par flashback, mais pas que. Dans certaines situations, les filles se croient avec elle, ou pensent l’avoir vu, comme se fut le cas d’Hanna à l’hôpital (S1EP09). Finalement, bien qu’enterrée, Alison est au centre de l’attention, et semble donc plus vivante que jamais.

APardon, j’aurais oublié un personnage important ? – Effectivement, je ne vous ais pas parlé de notre cher et tendre A. Qui est-il ? Voilà la plus grande question que tout le monde se pose depuis le début. On ne sait pas si c’est un homme ou une femme et on ne sait pas non plus s’ils sont plusieurs (et si oui combien). Habituellement, on ne le voit pas pendant l’épisode et on fait référence à lui quant aux sms ou aux autres signes qu’il envoie aux filles. Cependant, la série lui dédie un court instant à la fin de chaque épisode afin qu’il puisse « apparaître ». On n’entend pas sa voix et on ne voit pas le moindre millimètre de sa peau, mais à chacune de ses apparitions, on peut admirer une superbe paire de gants en cuir noir et un sweat noir à capuche. Pas besoin de faire remarquer que sa garde robe manque cruellement d’originalité, mais son identité n’en sera que mieux dissimulée. Les seuls indices que l’on peut avoir sur A sont les commentaires que lui font, par exemple, les commerçants à qui il achète ce dont il a besoin pour mettre ses plans à exécution. On a pu entendre que A avait de jolis yeux et les autres remarques ne nous décrivent pas A comme un monstre ou quelqu’un de louche. A semble être un personnage tout à fait commun qui inspire la confiance. On fait donc face à un joli paradoxe…

Les premières « hypothèses » (comme j’aime les appeler) sur ce mystérieux personnage se forment alors. Et on a le droit à toutes sortes de théories, tantôt pertinentes, tantôt délirantes.
La première qui nous vient à l’esprit après le visionnage du premier épisode de la série, c’est qu’Alison est encore en vie. Les sms que reçoivent les filles font référence à des secrets qu’elles partageaient avec Alison, et de plus, c’est signé A. On en sait si peu sur la disparition et la mort d’Alison qu’on en sait pas vraiment quoi penser. De plus, quel serait l’intérêt pour Alison de faire silence radio pendant un an, puis de se faire passer pour morte. Et pire, si Alison est en vie, à qui appartient le corps retrouvé et pourquoi a-t-on pensé que c’était elle ? L’éventualité d’une Alison en vie est donc, disons, plausible, mais le chemin qui mène à cette logique reste flou.

A

On peut aussi très bien imaginer que A serait le meurtrier d’Alison par vengeance et donc cibler Jenna ou Toby. En effet, un peu avant de disparaître, Alison, (accompagnée, des filles qui n’étaient pas d’accord avec l’idée) avait voulu faire une petite farce à Toby, (un garçon de leur lycée qu’Alison avait surprit en train de les mater), en faisant exploser un bon gros pétard dans son garage. Mais il y eu un imprévu et un drame se produisit : le garage prit feu, et par malheur Jenna, sa demi-sœur, s’y trouvait. Suite à l’incident, elle perdit la vue et il serait tout à son honneur, à lui comme à elle, de chercher à se venger. Après avoir tué Alison, il serait donc normal de s’en prendre aux complices de l’incident. Pour ma part, oubliant totalement que ce serait trop facile si c’était le cas, c’était ma théorie, je pensais que A était Jenna. De plus, elle avait une raison plus que valable pour l’être.
D’autres ont également pensé à Maya pour le rôle de A. Il est vrai que l’on ne sait rien de Maya, si ce n’est qu’elle a emménagé dans la maison d’Alison au début de la saison 1. Elle fait la rencontre d’Emily et ne se gène pas pour lui poser tout un tas de questions à propos Alison, sur ce qu’il s’est passé. Certains fans ont donc suspecté Maya pour cet emménagement soudain dans la maison des DiLaurentis, ainsi que son rapprochement jugé « trop rapide » pour n’être qu’anodin envers Emily.
Du coup pour résumer clairement tout ça, les personnages suspectés dans ce tout début de saison seraient principalement Alison, Jenna, Toby et Maya.

On en pense quoi du final de la saison 1 ? – Tout au long de la saison 1, on nous a servit un paquet d’indices, d’énigmes et de révélations sur un plateau. Evidemment, le final de la saison nous regroupe le tout. On a découvert de nouveaux personnages importants au mystère « A », qui aident les protagonistes… ou pas. Notamment Mona qu’on ne voit pas de la même façon au début de la saison et à la fin. Son personnage connaît une évolution. D’un côté « petit chien » qui suivait Hanna partout, elle devient presque aussi garce qu’Alison à la fin (mais j’y reviendrais). Evidemment les filles s’en méfient ce qui influencera de plus en plus Mona. Elle tient à Hanna et fera tout pour ne pas la perdre. On découvre aussi le personnage de Lucas, un geek paumé sans groupe d’amis qui est amoureux d’Hanna, un amour qui n’est pas partagé, et à l’arrivée de Caleb, le génie informatique aux cheveux longs (et il faut l’avouer, gras !), Lucas n’aura plus aucune chance de séduire Hanna. Les choses vont se compliquer lorsque A demandera à Hanna de faire des choses avec Lucas comme danser avec lui lors du bal ou passer du temps avec lui alors qu’elle est en couple avec Caleb. Evidemment, selon les consignes de A, elle ne peut rien expliquer à Caleb et, vu de l’extérieur, c’est comme si elle jouait avec Lucas.
calebPour revenir sur Caleb, le jeune homme fait son apparition dans le but de récupérer, pour Jenna, une clé usb contenant des vidéos compromettantes sur elle et d’autres vidéos sensées rester secrètes, qu’on les filles en leur possession.
Du côté d’Aria, les choses n’ont pas toujours été simples. Sa relation avec Ezra est un problème aux yeux de la loi et ils se doivent d’être prudents. Ils parviennent à garder leur relation secrète durant toute la saison. Cependant l’apparition d’une des ex d’Ezra va compliquer la situation. De plus, au début de la saison, les quelques tensions entre Aria et Ezra les avaient quelque peu séparé. Aria avait commencé à se rapprocher de Noël, un beau jeune homme de son lycée qui n’inspirait pas du tout confiance aux autres filles.
Quant à Emily, durant cette première saison, elle découvre, ou plutôt elle assume son homosexualité au grand jour. Au début, sortir avec Maya et être amoureuse d’elle n’est pas une chose facile à accepter, mais Maya l’aidera à traverser ce changement. Pour ses amies, cela ne change rien, mais pour sa famille et notamment pour sa mère c’est un choc, et cela créera de grosses tensions entre elles. Sa mère se méfie de Maya et découvre qu’elle se drogue. Elle la fera envoyer en désintoxication et l’éloignement entre les deux jeunes femmes les fera se séparer. Spencer, elle, s’est mise en couple avec Toby après une filature visant Jenna. Elle vit aussi avec Mélissa et Ian. Pas facile de vivre sous le même toit qu’un homme que vous suspectez de meurtre alors qu’il est votre futur beau frère ! Il y a aussi l’apparition de Garrett, un policier ami de la famille d’Emily depuis quelques temps. Les filles ne savent pas vraiment s’il faut lui faire confiance ou non sachant qu’il a été chargé de surveiller les agissement de Spencer.

Enfin, revenons sur ces vidéos qui sont l’élément le plus important de cette fin de saison.
On apprend que les filles (dont Alison) étaient espionnées depuis longtemps par Ian. Dans quel but? De plus, elle découvre une vidéo révélant une relation entre Alison et Ian, chose qui leur était complètement inconnue. A la fin de la vidéo, Alison fait du chantage à Ian, et les choses semblent s’envenimer lorsqu’Alison se retrouve à terre. La théorie des filles est la suivante : Ian a tué Alison pour préserver ces vidéos secrètes.
Comme je le disais précédemment, ce dernier épisode nous offre pleins d’éléments nouveaux auxquels, évidemment, on ne s’attendait pas. On a sans doute eu droit, lors du visionnage de l’épisode à des « HAAAAAN » ou bien alors des « NAN J’Y CROIS PAS » ou encore mon préféré « OH LA SALOPE ! ». Bref, un épisode particulièrement expressif pour les fans.
monaQuand je parlais de Mona comme étant une garce, je ne mâchais pas mes mots. Pour préserver Hanna d’un « chagrin d’amour », elle refuse de donner la lettre que Caleb a écrite pour Hanna avant son départ. Pour la petite histoire, Caleb a retrouvé sa mère et veut aller lui rendre visite, il doit donc s’en aller et laisser Hanna. Mona devient une peste, ment à Hanna et si l’on semble voir du remord quand elle lui parle, ce n’est que pure comédie. Tout est calculé. Lucas s’en rend compte après avoir surprit Mona répondant à Caleb par téléphone et, par amour pour Hanna, il décide de lui ramener Caleb.
Les filles, ayant visionnées les vidéos contenues sur la clé usb, découvrent aussi le jeu pervers que Jenna exerçait sur Toby. « Tu sais pas à qui t’as à faire ». Elles décident alors de passer un marché avec elle : la mise en lieu sûr des vidéos contre la vérité sur la venue d’Alison à l’hôpital pour lui rendre visite. Au début, elle disait que Spencer était un élément de sa disparition (d’où la surveillance rapprochée de Spencer). Finalement, Jenna avait menti. Alison était bien venue la voir, mais pas pour lui parler de Spencer. Avant de partir, Alison souligne que si elle revoit encore Jenna à Rosewood elle lui fait la peau. Est ce que Jenna s’est débarrassée d’Alison pour être tranquille une bonne fois pour toute ? Bien que cette piste soit alléchante, les filles préfèrent se concentrer sur Ian comme étant le tueur.
Entre temps, Emily apprend que l’affectation de son père durera plus longtemps (car oui, son père est un militaire), aussi il les invite, sa mère et elle, à venir au Texas pendant un an. Si on croyait que la mère d’Emily avait avalée la pilule quant à la sexualité de sa fille, je pense qu’on se trompait. « Tu verras, ça nous fera du bien. On va tout recommencer, repartir de zéro ».
Retour sur Ian. Les filles décident de le piéger, l’idée serait de le contacter anonymement par sms en lui disant qu’elles sont en possession de la clé contenant les vidéos d’Alison. Lui proposer un marché, ici une rançon de 10.000$, le faire venir dans un lieu bien précis, et le prendre la main dans le sac en le filmant. Sauf qu’il y a un petit problème. (On va commencer le jeu des surprises). Jenna appelle quelqu’un pour lui dire que les filles sont en possession des vidéos. Et ce quelqu’un est… Lucas ! « HAAAAAAN !» Non je rigole. Cette personne complètement inattendue est Ian. Et c’est là que ça se complique pour les filles. Ian sait alors que ce sont elles qui ont les vidéos. Attention, autre surprise. Encore en rapport avec Jenna : Je suis un homme, je travaille pour la police de Rosewood, j’ai invité Emily à se joindre à ma réunion de famille, je suis en couple avec Jenna et vous pauvres ignorants vous ne le saviez pas, je suis je suis ? Garrett ! Ca y est, vous pouvez exprimer votre surprise ! Donc voilà, Jenna est à la fois en contact avec Ian pour d’obscures raisons, et est en couple avec Garrett. Au moment du rendez-vous, Spencer manque à l’appel. Elle a dû aller chercher sa sœur à l’église parce que Ian n’est pas venu. Dans la voiture elle s’inquiète, et voulant joindre Ian, elle se rend compte qu’elle a oublié son portable à l’église. Spencer lui propose de retourner à l’église pour le chercher mais c’est alors qu’une voiture sortie de nulle part leur arrive tout droit dessus. Conséquence : Un accident de voiture qui envoie Spencer et Mélissa à l’hôpital. Entre temps, Aria qui tente de joindre Spencer (car l’heure du rendez vous approche) reçoit un message de A : « Méfiez vous les pétasses, les apparences sont trompeuses. –A » Oh ? Vous avez remarquez ? Cette fois, A a signé avec deux tirets. Ou bien il était en train de marcher lorsqu’il écrivait le sms et aurait trébuché ce qui l’aurait malencontreusement fait appuyer deux fois sur la même touche, d’où ces deux tirets, OU ALORS, serait-ce là la preuve d’un deuxième ? Théorie à creuser, mais pour le moment, revenons à l’action principale. Lorsque Spencer (qui va bien) appelle Aria et lui explique où elle est et la raison pour laquelle elle s’y trouve, une voiture arrive. C’est Garrett qui en sort. Il a pour rôle d’intercepter Ian lorsqu’il sortira de la voiture. Les filles se méfient tout de même un peu de lui. Lorsque la voiture arrive enfin, ce n’est pas Ian qui en sort mais un intermédiaire qu’il a payé pour donner l’argent et récupérer la clé. Suite à cela, les filles décident de rejoindre Spencer à l’hôpital. Le souci, c’est qu’entre temps, Spencer est retournée à l’église récupérer le téléphone portable de Mélissa. Et là tout s’accélère : enfermée dans l’église, elle fait soudainement face à Ian. Ce dernier lui fait comprendre qu’il sait qu’elle est à l’origine du sms anonyme et qu’elle a la clé. Tentant le tout pour le tout, Spencer jette la clé et s’enfuit. Elle arrive au clocher où Ian n’a pas tardé à la rejoindre. Ils commencent à se battre, Ian prétextant devoir se débarrasser d’elle pour le bien de Mélissa. On en arrive alors au sujet « Alison ». Ian commence à accuser Spencer en détaillant ce qu’elle aurait fait pour la tuer. Comment pourrait-il savoir autant de détails ? Spencer inverse donc les rôles en lui revoyant ses accusations en pleine face. Un peu avant qu’ils ne commencent à se battre, Spencer à laisser tomber son téléphone portable en appelant Aria afin de révéler aux filles l’horrible situation dans laquelle elle se trouve. Elles pressent donc le pas pour la rejoindre au plus vite. Mais dans l’église, les choses commencent à prendre une tournure dangereuse. Spencer est sur le point de tomber et s’agrippe à Ian. Et là, nouveau moment de surprise : qui arrive au secours de Spencer ? ! Enfin, ça on en sait rien, mais on voit très distinctement une personne vêtue du sweat et des gants noirs habituels. Ian semble stupéfait : « Qu’est ce que tu fais là ?! » et hop, A le fait basculer dans le vide. A, un protecteur des filles ? Après toute une saison où il n’a eu de cesse de les harceler, c’est un peu difficile à croire, pourtant nos yeux ne nous on pas trompé. Voilà un mystère supplémentaire à résoudre. Finalement, lorsque les filles arrivent, Spencer leur explique pour A. Elles aussi ont du mal à le croire. On voit le corps de Ian qui se balance, pendu aux cordes du clocher. Le meurtrier d’Alison est donc mort ! Happy end ? Non, pas tout a fait. .

Mort_de_Ian

La police a été contactée pour récupérer le corps. Un problème de taille fait cependant son apparition : où est le corps ? On joue avec nos nerfs là, Ian n’est pas mort ? C’est cette ultime question qui clos la saison 1 de Pretty Little Liars. Et que serait un bon final sans quatre sonneries de téléphone au même moment ?

« Tout sera terminé quand je l’aurais décidé. Dormez bien tant que vous le pouvez encore pétasses.
»

Si je peux vous faire part de mon avis : la saison 1 est, pour moi, une très bonne saison. Le début de la série nous invite doucement à découvrir la vie des personnages, le monde dans lequel ils vivent et les mystères auxquels ils doivent faire face. Plus on avance dans la série, plus on se rend compte que l’on s’enfonce dans un énorme puzzle. La question « » est bien plus complexe qu’elle n’y paressait au début. Et si, à la fin, on pense avoir un maximum d’éléments pour trouver son identité, ce dernier épisode nous montre que l’on sait bien fait avoir. En un épisode, il relance le mystère. Franchement, à la fin de l’épisode, j’avais l’impression de ne plus rien avoir de valable pour trouver l’identité de A, comme si tout ce qu’on avait vu n’avait servit à rien. Les scénaristes n’ont pas envie de nous rendre les choses faciles et ils ont bien raison.

J’ai découvert cette série par le biais d’une amie. Regarder Pretty Little Liars c’était devenu notre rituel du midi avant de retourner en cours. Et j’ai tout de suite accroché. Ce mélange des genres, mais surtout le mystère qui plane sur l’identité de A… Pour moi, savoir qui se cache derrière ces vêtements noirs était devenu un véritable jeu et je me faisais ma propre enquête. Je pense que c’est l’une des principales forces de la série, ce qui fait tenir les fans. Evidemment, on s’intéresse aussi à la vie des filles et ce qui les attends. On s’attache à elles, et d’ailleurs, je pense que l’on s’y attache à un rythme différent. Pour ma part, la première des filles que j’ai favorisé était Aria, quelque chose qui a évolué au fil des saisons…