Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Invitation au voyage…dans le générique de Daredevil

Invitation au voyage…dans le générique de Daredevil
Bertrand Guillaume

Si l’on se réfère à la définition communément admise, le générique d’une série télé est tout simplement la partie où l’on indique le titre, les noms des acteurs et des divers collaborateurs. Bref, un simple objet technique destiné à aligner une série de noms et pourtant… Pourtant ils sont bien plus que ça, particulièrement dans les séries télés dont ils font sans aucun doute partie intégrante. Ils sont la “page de présentation de la série”, une sorte de concentré de celle-ci et de son ambiance. Mais ils sont aussi bien souvent des objets d’art et parfois même des objets cultes pour les fans. Daredevil sera bientôt de retour sur nos écrans. J’ai vraiment hâte de continuer les aventures du justicier aveugle mais aussi de revoir son générique.

Depuis des années les super-héros sont partout sur les écrans et Netflix a voulu sa part du gâteau. Il a donc proposé au printemps 2015 sa série de de super-héros crée par Drew Goddard.

Daredevil, c’est l’histoire de Matt Murdock. Aveugle depuis son enfance, il possède des sens incroyablement développés. Le jour, en tant qu’avocat , Matt combat l’injustice alors qu’une fois la nuit tombée, il surveille le quartier de Hell’s Kitchen, à New York.

Le générique de la série, fait le choix de ne pas montrer d’images issues des épisodes. On nous présente en environnement graphique fait sur le principe du monochrome, rouge sombre, semblable au sang. Du sang très épais, presque similaire à de la peinture. Cette matière visqueuse coule sur divers éléments comme des statues, bâtiments, ponts et autres. Tous ses éléments sont des lieux que nous découvrirons lors des différents épisodes. Alors que d’autres éléments sont des allégories, comme une statue portant une balance de la justice un des thèmes principaux et moteurs de la série. La statue qui par ailleurs est privée du sens de la vue, par un bandeau, tout comme notre héros.

Les éléments sont tous invisibles et nous sont révélés par cette sorte de sang. On prend ici le point de vue de Matt Murdock, aveugle, qui est capable de distinguer différentes formes.

Une fois tous les divers éléments révélés le sang vient couler et former la silhouette du Daredevil. Le sang coule sur lui comme il a coulé sur les éléments qui constituent le quartier de Hell’s Kitchen. Le sang du générique nous présente très bien ce qui va se passer durant les épisodes. En effet notre héros va devoir faire couler le sang afin de ramener la justice dans le quartier. Notre justicier va devoir faire couler le sang des autres mais aussi le sien pour pouvoir arriver à son objectif.

Pour le moment on a parlé uniquement de l’aspect visuel mais un générique c’est aussi et surtout des thèmes musicaux. Dès les premières notes le rythme imprègne nos oreilles. On écoute un thème étrange combinant deux mélodies. En effet nous commençons par une mélodie et une rythmique plutôt angoissante par dessus lesquelles vient se greffer une mélodie plus légère. Une légèreté pouvant faire penser à une vieille boîte à musique. Le mélange des deux suscite l’ambiance froide et sombre que crée la série.

En seulement une minute le générique de Daredevil nous raconte les bases de la série. On nous expose les différents thèmes et l’ambiance que le spectateur va pouvoir observer et apprécier durant les treize épisodes  qui composent cette saison. Les génériques sont représentatifs de la qualité de la série dans la plupart des cas. Pour ma part je suis totalement conquis par ce générique aussi bien d’un point de vue du visuel que de la musique. Les premières notes suffisent à me faire frissonner autant que certaines scènes.

Ne soyez pas passif et faites vous votre propre opinion.

Crédit: Netflix/ Marvel