Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Invitation au voyage…dans le générique de Reign

Invitation au voyage…dans le générique de Reign
Christophe Brico

Si l’on se réfère à la définition communément admise, le générique d’une série télé est tout simplement la partie où l’on indique le titre, les noms des acteurs et des divers collaborateurs. Bref, un simple objet technique destiné à aligner une série de noms et pourtant… Pourtant ils sont bien plus que ça, particulièrement dans les séries télés dont ils font sans aucun doute partie intégrante. Ils sont la “page de présentation de la série”, une sorte de concentré de celle-ci et de son ambiance. Mais ils sont aussi bien souvent des objets d’art et parfois même des objets cultes pour les fans. Lors du 54ème Festival de Monte-Carlo, nous avons rencontré Adelaïde Kane et Toorance Coombs, les héros de la série Reign (CW). Nous avons donc souhaité revenir pour l’occasion sur le générique de cette série « historique ».

Série “Historique” de la CW (avec de très très gros guillemets), Reign s’offre un générique 5 étoiles conçu par le studio Imaginary Forces dont on vous parlait il n’y a pas si longtemps puisque ce sont eux qui ont fait le sublime générique de Black Sails. Si la série est loin d’être au niveau des pirates de Starz, son générique, lui, est particulièrement soigné à tel point que l’on pourrait presque se méprendre sur le contenu de l’histoire de Reign.

Le générique s’ouvre sur l’image d’un château entouré de douves, suivi d’une animation sur une carte de l’Angleterre, puis des cavaliers, sans doute des soldats, et enfin une cavalière, sans doute Mary Stuart. Le contexte est posé. On va nous parler de guerre, de manipulations de cours, de renversements de royaumes, et de grandes batailles épiques. Et bien non.

Puis vient la présentation du personnage central de la série, Mary Stuart, incarnée par Adelaide Kane. Là encore les images sont belles, un plan où on la voit chuter de face, puis son nom apparaissant au générique.

Transition, trois plans successifs, un œil qui s’ouvre de profil, une rose qui s’effeuille au vent, et une couronne qui tombe. Là encore, si l’on pousse un peu la symbolique, on s’imagine des révélations, des forces obscures, l’héritage de la guerre des Roses, des grandes histoires de diplomatie médiévale et de chutes de royaumes, du Shakespeare quoi ! Et bien non.

Viennent ensuite les deux personnages masculins du cast, Toby Regbo (Francis/François II) et Torrance Coombs (Bast), entrecoupés par une ouverture de corset et un bris de verre de vin. A ce moment là on commence à avoir la puce à l’oreille.

Le reste du cast est annoncé sur des plans d’Adelaide Kane, parce que c’est quand même elle la star du show. Le tout sur l’excellent morceau de The Lumineers : “Wesley Jeremiah”.
Pour résumer, le générique de Reign, est de ceux qui vous mettent dans l’ambiance, qui posent un univers en 30 secondes. Le problème : ce n’est pas le contenu de la série.

En effet, comme pratiquement toutes les séries de la CW, Reign est avant tout une teen série, tournée essentiellement autour d’un triangle amoureux, entre personnes jeunes et belles et à la manucure parfaite en toutes circonstances.

Dès lors, le générique de la série, pose une ambiance beaucoup trop épique et grave par rapport à la réalité du show, dont certains angles font quand même bien rire (comme Nostradamus, par exemple). Sans doute censé ouvrir la jeunesse à l’histoire façon The Tudors, la série reste un menu des recettes efficaces de la chaîne.

Au final, et en conclusion, n’hésitez pas à jeter un œil sur le générique de Reign, c’est ce qu’il y a de mieux dans la série.

Crédits: CW
Retrouvez Pilote d’essai: Reign