Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Invitation au voyage…dans le générique de The 100 saison 2

Invitation au voyage…dans le générique de The 100 saison 2
Charlotte Calignac

Si l’on se réfère à la définition communément admise, le générique d’une série télé est tout simplement la partie où l’on indique le titre, les noms des acteurs et des divers collaborateurs. Bref, un simple objet technique destiné à aligner une série de noms et pourtant… Pourtant ils sont bien plus que ça, particulièrement dans les séries télés dont ils font sans aucun doute partie intégrante. Ils sont la “page de présentation de la série”, une sorte de concentré de celle-ci et de son ambiance. Mais ils sont aussi bien souvent des objets d’art et parfois même des objets cultes pour les fans. Pour sa saison 2, la série The 100 s’offre un générique tout beau, tout neuf qui change un peu des cartons moches sur lesquels un stagiaire a pris une typo daffont et copié-collé le titre. Le générique est assez chouette. Court, efficace et, paradoxalement, assez surprenant.

The 100 est une série de science-fiction, et un drame. Ce qui me surprend plus, c’est le choix fait dans la présentation de la série : on nous montre, après un plan dans l’espace et le détachement de l’arche, des paysages de la planète terre et des schémas qui évoquent à la fois à l’armée et la science d’une façon qui n’est jamais mentionnée dans la série. Je ne dis pas que la science et l’armée n’en font pas partie, je dis juste que la façon de suggérer ces thèmes ne correspond pas à ce que la série a proposé jusqu’à présent.

La question du genre est centrale pour un « générique », et pour le coup je suis assez surprise que le choix ce soit porté à ce point sur l’aspect « armée » et « science » de la fiction alors que la série repose essentiellement sur une thématique de survie (sur l’Arche, comme sur Terre) dans une déclinaison dystopique post-apocalyptique à la Hunger Games. J’aurais plus vu des paysages avec du sang, ou un moyen d’évoquer les thèmes de l’humanité et de la survie, du sacrifice même, plutôt que de voir des schémas de lieux cachés et des routes à suivre/des lieux à redécouvrir.

Ou alors c’est un indice sur la façon dont la série va se développer par la suite. D’autant qu’apparemment le générique changera légèrement d’un épisode à l’autre. Peut-être y a-t-il donc des indices dissimulés dans les détails… qui finalement parviennent aussi un peu à évoquer « Games of Thones » avec sa présentation d’endroits clés, et ses mouvements de caméra.

En dépit de ces critiques (formulées après la diffusion de la toute première version, vue dans l’épisode 2.02), le générique est joli, et la musique correspond assez au thème. La voix féminine qui résonne deux fois est assez convenue (on a tous déjà entendu ce type de sonores dans d’autres génériques), mais l’orchestre derrière ajoute un côté épique qui contribue à donner un côté grandiose et aide à établir correctement l’atmosphère de la série.

Car, il n’y a pas de doute, à la fin de ces trente secondes, on est prêt à plonger dans l’univers post-apocalyptique de The 100.

Crédits: CW