Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

5 Commentaires

Invitation au voyage…dans le générique de Urgences

Invitation au voyage…dans le générique de Urgences
Marine Di Meglio

Si l’on se réfère à la définition communément admise, le générique d’une série télé est tout simplement la partie où l’on indique le titre, les noms des acteurs et des divers collaborateurs. Bref, un simple objet technique destiné à aligner une série de noms et pourtant… Pourtant ils sont bien plus que ça, particulièrement dans les séries télés dont ils font sans aucun doute partie intégrante. Ils sont la “page de présentation de la série”, une sorte de concentré de celle-ci et de son ambiance. Mais ils sont aussi bien souvent des objets d’art et parfois même des objets cultes pour les fans. On s’intéresse cette semaine à une série qui fête cette année les 20 ans de sa naissance et dont on va beaucoup parler sur Season One: Urgences.

Ayant effectivement débuté en 1994, cette série a retracé durant 15 saisons la vie du service des urgences du Cook County, un hôpital universitaire de Chicago et des personnes qui y travaillent. Aussi populaire aux Etats-Unis qu’en France, la série reste, pour ses adeptes, indissociable de son générique aux tons bleus-verts et de son inoubliable musique.

Cette fameuse musique a été composée pour la série par le grand compositeur de musiques de films et de séries télé James Newton Howard. Néanmoins à partir de la saison 13, ce thème est remplacé par un autre, bien plus court, composé par Martin Davich qui va de pair avec une version également plus courte du générique lui-même sur laquelle nous reviendrons.

Ce générique est ce qu’on peut appeler un générique de personnage, peut-être le générique le plus classique qu’on puisse trouver en télévision. Un type de générique qui s’intéresse en priorité aux personnages de la série. Composé d’images de la série, son but premier est de montrer les différents personnages en situation. Car en effet, si dans d’autres génériques de personnages le casting semble “poser” durant le générique (par exemple Dallas), dans celui d’Urgences il est véritablement pris “en pleine action”.

ER"Coming Home"A noter que le tout premier générique qui apparaît dans l’épisode 2 de la saison 1 est légèrement différent des génériques qui suivent. Contrairement aux autres génériques de la série, dans celui-ci les noms des acteurs n’apparaissent pas devant une image du personnage lui-même en action et ce générique semble donc moins clair que les autres. Néanmoins, entre celui-ci et celui de l’épisode d’après, les images sont quasiment les mêmes et on y trouve ce qui fait l’essence de ce générique, le mélange entre un générique de personnages et un générique d’ambiance.

En effet, en plus des images des personnages en action, ce générique inclut également des éléments typiques de la série et de son univers. Des éléments médicaux tout d’abord: des radios, un hélicoptère de secours, mains s’affairant autour d’un corps, lumières d’ambulance… La teinte du générique lui-même dans les tons bleus-verts, rappelle d’ailleurs ces lumières d’ambulance mais aussi les blouses des médecins. Il y a aussi des éléments typiques de la séries: couloirs bondés, brancards roulant à toute vitesse… On y retrouve enfin des extraits de ces fameux longs plans séquence tournés en Steadycam (caméra à l’épaule munie d’un stabilisateur) qui plongent littéralement le téléspectateur dans l’action et qui ont largement contribué au succès de la série. On retrouve également dans ce générique le titre original de la série, ER, de différentes manières, éclairé souvent comme un panneau d’hôpital lumineux.

er (1)

 

Des éléments qui marquent le spectateur, tel le poing vainqueur du Dr Benton, le soupir de découragement du Dr Carter lors de son premier jour ou encore le reflet du Dr Greene et du panneau “Emergency” (Urgences). D’ailleurs, alors que le générique évolue au fil des départs et des arrivées des acteurs dans la série, ce dernier plan de reflet y reste malgré la mort du Dr Greene et le départ de son interprète Anthony Edwards. Un bel hommage au tout premier personnage à être apparut à l’écran lors du premier épisode de la série.

Comme on vient de le voir le générique d’Urgences évolue à chaque saison, selon les personnages principaux qui sont présents. Mais à partir de la saison 13 le générique à évolué de manière bien plus drastique. Le thème musical est remplacé comme nous l’avons dit plus haut mais le générique lui-même est surtout considérablement raccourci, se limitant désormais au titre de la série. Un générique qui durera jusqu’à la saison 15 et l’épisode final où le générique original et sa musique sont de retour incluant en plus du casting principal de la dernière saison, les membres du casting original revenus pour l’épisode final: Noah Wyle, Laura Innes, Sherry Stringfield, Alex Kingston, Eriq Lasalle. Bref, un bien bel hommage à ses quinze années d’existence.

Ainsi donc, Urgences transcende ce qu’on peut appeler un générique de personnages en mettant tout d’abord ses personnages en pleine action pour les présenter, puis en le tirant vers un générique d’ambiance en y incluant des éléments typiques de la série et de son atmosphère comme a pu le faire quelques années plus tard Friday Night Lights par exemple. Ce générique dit “classique” est donc ainsi dynamisé par ce mélange des genres mais également grâce à ses images marquantes et sa musique entêtante, il ne peut que rester dans les mémoires.

Crédits: NBC