Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Léo Mattéi, nouveau rôle sur mesure pour J.L Reichmann?

Léo Mattéi, nouveau rôle sur mesure pour J.L Reichmann?
Alexandre LETREN

La review

LE PILOTE
6
LE CASTING
5.5
LE SCENARIO
6.5
6

MOYEN

Une nouvelle fois, une chaîne de télé décide de confier le rôle d’une de ses séries à un de ses animateurs vedettes. Un pari risqué à la fois pour la chaîne comme l’animateur qui prend le risque de briser son image. Pour TF1, c’est une habitude, ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’elle confie à l’animateur vedette de Les 12 coups de midi un rôle dans une fiction. La dernière tentative, Victor Sauvage, s’est soldée par un échec, la série étant annulée après 3 épisodes.
Avec Léo Mattéi, la chaîne fait à nouveau confiance à l’animateur mais cette fois-ci avec une valeur sûre, le polar.

Dans cette nouvelle série, Jean-Luc Reichmann campe donc un officier de police chargé des affaires touchant les enfants. Pour le coup, le sujet est plutôt intéressant et c’est un angle qui n’a pas été souvent traité, si ce n’est bien entendu dans le cadre de séries policières classiques. Et pour camper Léo Mattéi, Jean-Luc Reichmann se révèle, sur le papier, un très bon choix. En effet, l’animateur est très apprécié des enfants, il a une jolie relation avec eux dans le cadre de son émission, et la protection de l’enfance est un sujet qui lui tient particulièrement à coeur.

Premier bon point de ces deux épisodes « pilote », les intrigues policières sont plutôt réussies et intéressantes. Haletantes, sombres aussi par moment, elles nous maintiennent en suspense jusqu’à la fin…ou presque. Car si la forme rappelle le procédé utilisé par New York Unité Spéciale (le générique du premier épisode a même un texte très proche énoncé en voix off par Reichmann), le fond est très « série française ». C’est à dire qu’on pense toujours que pour dire des choses, pour délivrer des messages, il faut obligatoirement en passer par des lignes de dialogues très « politiquement corrects ». On a vu dans la série de Dick Wolf qu’avec une histoire forte, aux enjeux importants, nul besoin d’en rajouter. Pour exemple, J.L Reichmann était l’invité de Salut les terriens de Ardisson, émission dans laquelle l’homme en noir l’a un peu taquiné quand, présentant la série, Reichmann explique qu’il aime ce projet car les enfants sont importants et qu’il n’aime pas qu’on leur fasse du mal. « Jusque là, comme tout le monde » lui rétorque Ardisson. Et bien Léo Mattéi c’est un peu à l’image de cet échange: une succession de banalités politiquement correctes qui sont un peu fatigantes à la longue.

Leo Mattei

 

Non pour moi, le principal soucis que j’ai rencontré concerne Jean-Luc Reichmann. Non pas ses qualités de comédien, mais plutôt l’identification avec son personnage qui ne se fait pas. Je ne parviens pas à oublier le Jean-Luc Reichmann animateur au détriment du coup de Léo Mattéi. Je n’ai pas la sensation d’avoir en face de moi un personnage si différent de l’image que j’ai de l’animateur. Peut-être aurait-il fallu que le personnage soit plus sombre, plus renfrogné pour que cela fonctionne. Les moments où le personnage semblent borderline paraissent bien trop artificiels pour être crédibles. Tel House, Léo Mattéi fouille par exemple les chambres des victimes pour obtenir les réponses qu’il souhaite. Sauf qu’il n’y a aucune logique à le faire au moment où il  le fait. C’est bien trop tôt, l’enquête ne fait que débuter. Ainsi, ces ressorts nous apparaissent comme totalement factices et juste destinés à nous présenter un personnage prêt à sortir des clous.

Pour une tentative, Léo Mattéi n’est pas à proprement parlé raté. Elle se démarque des autres séries de la chaîne et fait une vraie proposition…non aboutie. A trop vouloir véhiculer un message à tout prix positif, on en oublie un élément important: la crédibilité d’une histoire. D’autant qu’en la matière, Léo Mattéi s’aventure sur le terrain d’un film qui a beaucoup fait parlé sur le même sujet: Polisse. Et Léo Mattéi apparaît alors beaucoup trop lisse pour pouvoir rivaliser et pleinement satisfaire.

polisse

 

Mise à jour du 13 décembre: La série a été suivie par 6.4 millions de personnes ce qui est très bien pour ce lancement