Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

2 Commentaires

Mariage transgenre dans une série américaine

Mariage transgenre dans une série américaine
Alexandre LETREN

Depuis quelques mois, une série aborde de manière frontale un important thème de société en le plaçant au centre de ses intrigues. Une thématique peu abordée en télévision et des avancées narratives importantes, tout ça dans un même programme, qu’on ne trouve ni sur AMC, ni sur HBO, comme on aimerait sans doute le penser, mais bien sur un network, CBS.

De manière assez habituelle, le soap est un genre sériel souvent montré du doigt. Souvent peu digne d’intérêt, on ne l’évoque que pour le railler, s’en moquer.
Outre le fait que ces séries se vendent dans le monde entier et que l’un de ces soaps, Days of our lives, fête cette année ses 50 ans d’existence, il est important de souligner que c’est souvent dans les soaps que l’on trouve abordés en premier des thèmes sociétaux majeurs. C’est le cas dans l’un d’entre eux, et pas des moindres: Amour gloire et beauté.
La série, qui fait les belles heures des matinées de France 2 offre en ce moment à ses spectateurs une arche majeure, innovante même au regard de l’ensemble des séries diffusées à la télévision américaine. C’est le personnage de Maya (Karla Mosley) qui au centre de cette intrigue.
Égérie des Créations Forrester, Maya se révélait au grand jour en mars dernier au travers d’un twist dont les soaps ont le secret: Maya est un transgenre (Myron est devenu Maya).

Daytime has a great history of storytelling that involves important social issues, said Angelica McDaniel, Senior Vice President, Daytime, CBS Entertainment. “The producers have developed a beautiful story here, and are committed to telling it in a way that is responsible, truthful and authentic. » (« Les soaps ont toujours eu l’habitude mettre en scène des histoires autour de grands thèmes de société. L’équipe de Amour gloire et beauté a développé une très belle histoire et font très attention de la raconter de la manière la plus responsable, sincère et authentique qui soit« )

En plaçant le personnage de Maya (et sa famille) au cœur de la série, les auteurs ont déjà permis à la série de faire une grande avancée car il y a désormais un grand nombre de personnages noirs dans la série (Maya, sa sœur Nicole, et le retour de Zende Forrester entre autres). Mais avec l’intrigue « transgenre« ,le soap devient précurseur sur cette thématique.
Et ce n’est pas tout, l’intrigue n’est pas seulement un énième twist mais bien une arche qui se développe au fil des mois. Nouvelle étape majeure cette semaine: Maya épouse Rick Forrester.
Le public de CBS (peu habitué à être « secoué ») va donc assister au premier mariage transgenre de la télévision américaine. Outre le fait que Karla Mosley joue parfaitement la partition qu’elle a à défendre, cette séquence permet également à la série de traiter de la difficulté pour pleins de gens de faire admettre une situation comme celle-ci à leurs proches, et notamment leurs parents. En effet, Maya est rejetée par son père depuis qu’elle a décidé d’assumer son « changement de vie ».

Maya Thruth

Le jour de son mariage, alors qu’elle pense que son père l’a enfin acceptée, elle surprend une conversation entre son père et sa mère. Des mots très durs et d’une grande violence, qu’on ne s’attend pas nécessairement à trouver non seulement dans une série comme celle-là  mais plus largement à la télévision américaine où ils sont peu répandus.

« Avec sa belle gueule, Rick peut avoir les plus belles femmes du monde. Au lieu de ça, il choisit d’épouser un « monstre de foire »? Une femme créée par la chirurgie? Je sais très bien que je ne devrais pas dire toutes ces choses, que je devrais les garder pour moi. J’ai dit hier à Maya que je voulais faire partie de sa vie et je lui redirai la même chose aujourd’hui. Je ferai tout pour protéger ce jour si important pour elle. Mais ce sera de la comédie. Je lui ferai croire que j’accepte tout ça même si c’est faux. Parce que tout ça n’est pas naturel du tout. Je n’accepte pas ça, je ne peux pas et je ne le ferai jamais. Je ne peux pas accepter ce qu’elle a fait et ce qu’elle est. »

Quand on se penche un peu plus sur l’histoire des soaps et qu’on accorde un peu plus d’importance au genre, on se rend compte que sous des airs de feuilletons contant éternellement les mêmes histoires d’amour et les mêmes rivalités familiales, les soaps sont souvent un laboratoire pour aborder des sujets forts et importants qui pourront par la suite, enfin on l’espère, être traités dans la fiction dite plus noble de prime time.

Sources photos et interview: Site de CBS