Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

2 Commentaires

Person of Interest: La badasserie au féminin

Person of Interest: La badasserie au féminin
Christophe Brico

Juliette Pirouet a déjà eu l’occasion de vous dire tout le bien qu’elle pensait de Person of Interest (ici), qui reste à l’aune de sa troisième saison un show parmi les plus solides du paysage télévisuel américain.

Dans l’épisode 2 de la série d’articles “Rentrée des classes”, j’avais eu l’occasion de parler également de la série, et notamment de mentionner que cette nouvelle saison sonnait un peu comme un nouveau départ pour la série, tant le cœur de l’intrigue avait été révélé lors des saisons 1 et 2. Cette saison 3 est donc non seulement un nouveau départ en termes d’intrigues, mais aussi en termes de personnages, puisque le personnage de Root (Amy Acker), et de Shaw (Sarah Shahi) deviennent récurrents.

root-amy-acker

Au-delà du simple ajout de personnages, qui somme toute fait partie du développement intelligent de toute série, surtout quand la base est un procedural comme c’est le cas ici, ces deux personnages équilibrent la donne en termes de féminité de la série (qui était tout de même très testosteronée au départ), pour parvenir à un équilibre. Finch avec Root, Shaw avec Reese et Carter avec Fusco. Équilibre parfait même.

Mais le simple équilibre des personnages et de leur sexe ne suffit pas, encore faut-il équilibrer le ton. C’est désormais chose faite avec l’épisode 5 de la saison 3 “Razgovor” diffusé le 22 octobre dernier et qui a d’ailleurs recueill les meilleures audiences de la saison avec 13,17 millions de téléspectateurs.

Sans en spoiler le contenu, sachez simplement que cet épisode est tout simplement une ode à la “badasserie” au féminin. Non seulement les personnages de Shaw et de Carter y expriment toute leur force, mais elles le font dans certaines scènes assez trashs dans leur genre, qui entrent dans le panthéon de ce que la série est capable d’offrir de mieux dans le genre.

En conclusion, une chose est sûre, Person of Interest reste la série des personnages Badass, tous sexes confondus.

Credits : CBS Television Studios

Commentaires

  1. DEADWOOD

    Excellent article.
    Après je sais si l’article a été ecrit avant ou après la mort d’un des personnages de la série ce que la balance de la badasserie se trouve en désequilibre.
    C’est l’une des rares série de network où les arcs narratif sont bien maitrisés.

  2. Cher Deadwood,

    Merci de votre commentaire.

    Effectivement l’article avait été rédigé avant, mais mis à part la question de l’équilibre, le fond reste le même :)

    Bonjour chez vous.

Laisser un commentaire