Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

Pilote d’essai: A to Z (NBC)

Pilote d’essai: A to Z (NBC)
Alexandre LETREN

La review

Pilote
6
Scénario
5
Casting
5.5
Envie de voir la suite
6.5
5.8

Mignon

Difficile de dire si le genre parviendra à survivre de manière globale à la télévision, mais après The Mindy Project ou New Girl, on assiste en cette rentrée à pas mal de projets qu’on peut qualifier de « rom com » autrement dit de comédies romantiques. Le genre est bien connu depuis des années au cinéma et se déploie de plus en plus à la télévision. Cette saison, on peut trouver des séries comme Selfie ou Manhattan Love Story déjà sur le même créneau. Il faudra ajouter A to Z sur NBC à cette liste. Sans être révolutionnaire, c’est mignon et efficace. Est-ce que ça tiendra sur la longueur?

Zelda, une avocate à l’esprit rebelle élevée par une mère hippie, décide de se rendre dans les locaux d’un site de rencontres internet lorsqu’un bug informatique lui retourne une incompatibilité. C’est ainsi qu’elle rencontre Andrew, un employé qui rêve de trouver la fille de ses rêves, et en dépit de leurs différences, l’étincelle prend. Alors que Zelda pense que ce rapprochement est le fruit du hasard, lui est persuadé qu’il s’agit de l’œuvre du destin. Il est convaincu qu’elle est la fille dans la robe argentée qu’il a aperçu plusieurs années auparavant.

Une histoire d’amour…du début à la fin!

Posons tout d’abord les bases. A la création de cette série, on retrouve deux scénaristes également comédiens: Rashida Jones (Parks & Recreations) et Will McCormack (The Office ou Mob City). Et pour jouer le couple phare: Ben Feldman (Drop Dead Diva) en romantique invétéré et la délcilieuse Cristin Milioti (la mère de How I met your mother). A to Z reprend d’ailleurs un postulat de départ assez proche de How I met..en nous expliquant dès le départ que ce couple ne sera ensemble que durant un court moment, quelques mois, qui ô comme c’est pratique, correspond à peu près à la saison télé, mais sans nous dire comment cela se termine. Notez enfin que la voix off racontant l’histoire est assuré par Katey Sagal (Peggy Bundy).

Ce premier épisode va assez simplement de la rencontre au premier baiser. Comme je l’ai dit plus haut, c’est tout sauf original, on a déjà vu ça partout (y compris leurs deux amis respectifs qui comme hasard se connaissent aussi). Le meilleur ami du héros fait quand même furieusement penser à Barney (How I met...) dans sa capacité à se créer des personnages pour coucher avec des femmes. Malgré tout, ça fonctionne assez bien sur moi. Le couple est assez vite posé, chacun avec ses petits travers (il adore chanter la chanson de Titanic dans sa voiture par exemple) mais tout en restant attachant. Elle se révèle un choix parfait pour camper l’héroïne de cette série, à la fois douce, craquante et en même temps pleine d’énergie et de caractère, se matchant bien avec lui, certes très caricatural mais tout de même attachant. Je les aime bien déjà tous les deux. De plus, la promesse d’une histoire assez courte dans le temps et qui pourrait ne durer que le temps d’une saison, me tente assez.

a to zSauf retournement de situation, A to Z restera un petit bonbon, agréable à croquer sur le moment mais facilement oubliable dans le temps. En attendant, profitez de ce petit moment plutôt sympathique. Mais force est de constater qu’on est plutôt loin du modèle de sitcoms auquel la chaîne nous a habitué depuis quelques années.

Crédits: NBC

  • Roxy

    En effet, on est loin des standard d’NBC. Mais j’ai trouvé ça follement mignon. Le gros plus de la série sont les deux acteurs principaux même si il faudra plus de subtilités à l’avenir (Eviter de faire trop tomber Andrew dans le cliché du niais). Les amis sont dispensables même si j’aime bien la copine de Zelda. Le pote d’Andrew est nulissime par contre et la comparaison à Barney dans la critique est bien trop généreuse.
    Après, je me pose quand même une question sur le format. Quand j’avais vu les trailers, j’imaginais pas qu’on posait l’idée qu’ils se sépareraient à la fin, mais sur Internet beaucoup le pensait. Au final, je crois que la porte est ouverte pour qu’au bout des 8 mois et quelques soit ils rompent soit ils se marient.
    Non parce que mon côté fleur bleu fait que j’aurai beaucoup de mal à m’attacher à un couple dont la relation serait condamné d’avance.