Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

Pilote d’essai: Believe (NBC)

Pilote d’essai: Believe (NBC)
Marine Di Meglio

Il y a quelques jours était lancée sur la chaîne NBC la série Believe. Plutôt fantastique, elle nous invite à suivre Bo une petite fille dotée d’étranges pouvoirs qui est destinée à changer le monde. Poursuivie par des tueurs à la solde de Skouras, un puissant homme d’affaire, elle est protégée par Winter, un ancien associé de Skouras, et Channing. Suite à la mort de ses derniers parents adoptifs en date, Winter fait évader un prisonnier condamné à la peine de mort, Tate, afin de faire de lui son nouveau gardien.

Believe est la première création d’Alfonso Cuarón pour la télévision en collaboration avec Mark Friedman. En effet, si le réalisateur récemment oscarisé pour Gravity a déjà réalisé des épisodes de séries tv pour La Hora Marcada ou Fallen Angels, c’est la première fois qu’il est lui-même à l’origine d’une d’entre elles. La série bénéficie également d’un producteur exécutif de premier ordre en la personne de JJ Abrams. Pourtant malgré ces patronages prestigieux, la série a connu quelques difficultés en changeant deux fois de showrunner en moins de 6 mois, avant même la diffusion de la série. Pour autant la série est loin d’être honteuse. Certes, on est loin d’être dans la pure originalité, la relation enfant-protecteur, l’enfant avec des pouvoirs qui est censé changer le monde… on a déjà vu ça mais malgré ça la série en elle-même est plutôt bien faite et il faut le dire, agréable à regarder.

Le pilote manque de rythme à certains moments, lors d’explications parfois un peu longues mais il bénéficie d’une scène d’introduction plutôt réussie qui nous plonge directement au cœur de l’histoire ainsi que de scènes d’actions efficaces bien calibrées. Mais ce qui permet au pilote d’être bon au lieu de juste moyen c’est les quelques moments d’émotion qu’il parvient à introduire parmi cet empilement de scènes d’actions et d’explications. La scène de rencontre entre Bo et Tate est de ce point de vue extrêmement belle, tel un moment suspendu dans ce chaos et alors que j’ai pourtant quelques réserves vis-à-vis de Jake McLaughlin qui incarne Tate, son jeu est pour moi très juste lors de cette scène. Certes, le scénario en lui-même est assez classique, avec le personnage du anti-héros choisi pour devenir le héros, qui refuse tout d’abord avant de finalement accepter, en sauvant une situation désespérée au passage. Mais encore une fois ce pilote est efficace, les bases de la série sont posées et claires tout comme les relations entre les personnages, ce qu’on demande à un pilote en somme.

Ce qu’il a en plus, ce sont les mystères qu’il met en place tels des pions dans un jeu d’échec. Pions qu’il nous dévoile à peine afin de titiller notre intérêt et qui nous laissent à penser que cette série nous réserve une belle mythologie à venir. Après tout JJ Abrams n’est pas crédité comme producteur exécutif pour rien. Espérons tout de même que nous aurons les réponses un jour pas comme une autre de ses célèbres séries. Les questions lancées en suspens dans cet épisode sont donc nombreuses: qui est réellement Bo ? Quels sont ses pouvoirs ? D’où viennent ils ? Y a t’il d’autres personnes comme elle ? Pourquoi Skouras la fait il rechercher ? Pourquoi Winter et Channing la protègent ils ? Pourquoi Winter n’est plus l’associé de Skouras ? Pourquoi Winter a choisi Tate ? Et pourquoi pas Channing ? Y a t’il un complot pour faire accuser Tate de meurtre ? Bref, de quoi donner envie de suivre la série.

believe-nbc-tv-review

Passons aux acteurs, je parlerais en premier de Johnny Sequoyah, l’interprète de la petite Bo, qui, malgré sa ressemblance avec d’autres enfant-actrices ayant joué des rôles similaires (notamment Conchita Campbell dans Les 4400), s’en sort très bien en enfant prophète, nullement étonnée par le chaos qu’est devenu sa vie et qui est également capable d’une grande sensibilité à certains moments. Comme je le disais ci-dessus, j’ai plus de mal avec Jake McLaughlin qui incarne Tate, son personnage étant plutôt renfermé et solitaire, il est pour l’instant un peu transparent et il est difficile de s’attacher à lui. Mais sa scène de rencontre avec Bo me donne de l’espoir et la relation entre les deux personnages est annonciatrice de moments savoureux. Pour les autres personnages ils sont plutôt convaincants avec un plus pour Delroy Lindo alias Winter qui nous marque très vite et qui, malgré son rôle de mentor, ne semble pas exempt de failles. Le moins serait pour Kyle MacLachlan dont le personnage de Skouras, le grand méchant, n’a pour le moment aucune saveur, ni épaisseur mais connaissant l’acteur, il y a encore de l’espoir qu’il s’étoffe dans les épisodes à venir. La seule à ne m’avoir pas convaincue est Sienna Guillory qui ne tient pas la route du tout en tueuse chevronnée adepte des arts martiaux, heureusement l’actrice a quitté la série peu après le pilote et nous ne la reverrons donc pas.

Cette série est donc plutôt prometteuse pour moi et j’attend avec impatience le deuxième épisode pour voir dans quelle direction elle va se lancer. Ma seule peur est qu’elle nous serve à chaque épisode le cas de la semaine, une personne que Bo va aider grâce à ses pouvoirs. Ce serait dommage de la cantonner à ça alors que cette série a de belles promesses.

Crédits: NBC