Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Pilote d’essai: Red Band Society (FOX)

Pilote d’essai: Red Band Society (FOX)
Alexandre LETREN

Avant le grand rush de la rentrée série américaine, la FOX lance une semaine avant, sa nouvelle grande série médicale. Adaptée de la série espagnole Les bracelets rouges, Red Band Society entreprend de faire fusionner deux genres: le teen drama prenant place dans le milieu médical. La série y parvient-elle?

Des enfants et des adolescents se lient d’amitié dans un hôpital où ils sont tous patients. Ensemble, ils tentent de fuir la triste réalité pour se créer leur propre monde avec leurs propres codes, tandis que le personnel soignant fait de son mieux pour leur apporter un peu de bonheur au quotidien. Charlie, dans le coma depuis plusieurs mois, assiste quant à lui, impuissant, à l’agitation qui l’entoure. Il ne voit rien, mais il entend tout.

Su le papier, Red Band Society est le projet casse gueule par excellence: une série prenant place dans un service hospitalier où des enfants et/ou ados sont atteints de maladies graves et/ou possiblement mortelles, peut donner lieu à une série pathos, lacrymale. Même si elle n’évite pas cette écueil là, elle nous entraîne dans une direction finalement différente. Car Red Band Society n’est finalement pas une série médicale, c’est un teen show, un teen drama assez classique dans les thèmes abordés mais dont l’originalité réside dans le lieu dans lequel il prend place. D’ordinaire, on suit le quotidien d’ados dans leur lycée avec peines de coeur, histoires d’amour, comment vivre avec sa différence,…sauf qu’ici tout est transposé dans le cadre de cet hôpital où ils résident.
Ce pilote se situe même quasiment exclusivement en huit clos et on peut présumer que ce service sera le cadre de vie, la bulle de vie dans laquelle interviendront toutes leurs histoires. Et c’est assez malin car ça donne une vraie originalité à la série. Originalité renforcée par le traitement de l’image qui donne à la série un aspect légèrement hors du temps. En formant ce groupe reconnaissable par son « bracelets rouges », il y a aussi un petit côté « cercle des poètes disparus » dans ce programme ce qui n’est pas pour nous déplaire.
Autre aspect positif: le casting des jeunes héros est plutôt réussi. Bien que reprenant les caractéristiques des teen shows (même la pompom girl est là!!), les auteurs leur donnent bien assez d’épaisseur pour qu’on s’y attache. Et l’idée du « coryphée » prenant les traits d’un jeune garçon dans le coma qui commente tout ce qui se passe, est plutôt maline.

Sans être terriblement originale, le pilote de Red Band Society fonctionne donc très bien, remplit sa mission et donne envie de voir la suite (dans laquelle il faudra juste penser à étoffer un peu plus les personnages des anciens car mis à part Octavia « Scary Bitch » Spencer, ils peinent cruellement à exister).

Crédits: FOX

La review

Pilote
6.5
Scénario
6
Casting
6
Envie de voir la suite
7.5
6.5

Réussi