Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Pilote d’essai: Trophy Wife…c’est sympa

Claire Tirilly

Dans Trophy wife, Malin Akerman tente d’être à la fois belle-maman responsable et proche des gamins de son homme tout en gérant les deux ex-femmes.

Déjà, en voyant l’affiche, j’étais bien tentée par Trophy Wife. Il faut dire aussi que je me suis fait un marathon West wing l’hiver dernier, et que Bradley Whitford me manquait. La sériephile que je suis ne pouvait manquer une occasion de voir cette série. Et j’ai eu raison.

Trophy wife nous fait son intro en 30 secondes, de manière relativement convaincante. Pourquoi s’embêter à faire se rencontrer Kate (Malin Ackerman) et toute la famille de Tom (Bradley Whitford) sur des mois, avec tout plein de pathos, quand on peut le faire en une seule scène, le soir de leur rencontre à eux? C’est le parti que prend la série, en plantant immédiatement ses personnages. Les gamins qui courent partout, l’ex-femme médecin hyper rigide, l’autre ex-femme, plutôt médecines parallèles, plantes…Et une fois que c’est fait, il ne reste plus qu’à faire un épisode normal.

trophy-wife-le-casting

Trophy wife est drôle. Pas à s’en taper le cul par terre, non, mais drôle quand même.Les blagues sont un poil prévisibles mais pas désagréables et Akerman rayonne enfin à la télévision dans ce rôle touchant de belle mère sexy et gaffeuse à la fois, mais surtout tendre. Elle rayonne tellement d’ailleurs, que les autres personnages ne semblent parfois que servir son intrigue à elle, mais bon ça s’améliorera peut-être  par la suite. Marcia Gay Harden (l’ex-femme médecin) est impeccable, sans avoir vraiment de latitude de jeu. Son personnage est tellement défini qu’il semble difficile qu’elle en fasse quelque chose d’autre qu’un personnage rigide. On risque déjà de deviner les intrigues qui l’opposeront aux deux autres ex-femmes. Quand à la dernière ex, elle passera sans doute pour la folle de service, pleine de valeurs d’amour, de paix, mais manquant un peu de courage. Whitford, enfin, est là où on l’attend, un peu en retrait, après tout ce n’est pas de lui qu’on parle, mais juste et relativement drôle quand il faut. Le casting enfant, quand à lui est prometteur, pour l’instant.

trophy-wife-17

Si vous aimez Modern Family, il y a des chance que vous appréciez Trophy wife, c’est le même univers, le même type d’idées, le même humour. 

Il ne reste plus qu’à voir ce que ça donne sur la durée. Après tout, je n’ai vu qu’un épisode, moi!

Crédits: ABC

Laisser un commentaire