Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Portrait craché: Regina Mills, la Méchante Reine

Portrait craché: Regina Mills, la Méchante Reine
Priscilla Casadei

Interprétée par la sublime Lana Parrilla, Regina Mills alias La Méchante Reine de la série Once Upon A Time diffusée sur M6 et ABC, est de loin un des personnages que l’on a clairement autant envie d’aimer que de détester. Pour ce portrait craché, je ne cacherai pas que je partage l’avis d’un des autres personnages clés de OUAT sur Régina et je le citerai donc avec grand plaisir –  même s’il n’est pas l’un des plus appréciés et appréciables. L’Auteur, cherché désespérément par les habitants de Storybrooke dans la saison 4, explique à Régina que pour lui « elle a toujours été sa favorite : des objectifs très précis plus une personnalité totalement abîmée avec une tendance à l’auto-destruction, la recette du succès ».

Au cours des 5 saisons que compte la série, Regina se pose clairement comme le personnage qui a le plus grand potentiel scénaristique. Dans la saison 1, elle est celle par qui tout commence : Regina est une jeune femme heureuse car elle est amoureuse de Daniel, un garçon d’écurie. On découvre un personnage au tempérament sympathique et bienveillant mais évidemment cela ne va pas durer. Au cours d’une discussion avec Blanche Neige, elle va se confier sur son attachement à Daniel. Blanche se réjouit pour son amie et bien qu’elle lui ait promis de garder son secret, elle finira par le révéler à Cora, la mère de Regina qui elle-même finira par assassiner celui qui allait mettre en péril ses plans. Oui, Cora n’allait pas laisser un homme d’étable ruiner le mariage qu’elle avait prévu pour Regina avec le Roi Léopold. Regina doit régner, quoi qu’il lui en coûte.

Dévastée par la mort de son premier amour qu’elle voit comme une trahison de Blanche, qui n’est rappelons-le qu’une enfant innocente à ce moment de l’action, Regina va jurer de la détruire tout comme l’ensemble des fins heureuses pour qu’elle soit vengée. Ce point est crucial dans le développement du personnage, car cette privation d’amour véritable va permettre de l’imposer comme l’antagoniste majeur de la série : elle va se transformer en une espèce de louve solitaire. Elle acceptera son mariage avec Leopold par dépit, à la grande satisfaction de Cora, mais elle se débarrassera sans tarder afin de son époux pour régner seule et imposer sa domination sur le Royaume. Elle apprendra à maîtriser la magie aux côtés de l’intriguant Rumplestilskin et n’aura de cesse de traquer Blanche pour la tuer. Elle va écraser tous ceux qui tenteront de se mettre sur son passage ou de lui résister dans aucune compassion mais… Blanche finira par la chasser du trône et devenir Reine avec Charmant. Etant devenue une magicienne d’une puissance sans égale, elle lance finalement une malédiction qui transportera l’ensemble des habitants du Royaume de la Forêt Enchantée dans le monde réel où la magie n’existe pas.

OUAT

La Méchante Reine réapparait sous les traits de Regina Mills, Maire de Storybrooke, petite ville coincée sur les rives de Maine. Dans son monde, elle contrôle tout et tout le monde vit dans l’ignorance de sa véritable identité : en effet, en jetant son sort, Regina a effacé la mémoire de chacun des habitants qu’elle a entraînés dans son sillage (mise à par Rumplestilskin alias M. Gold, mais ça c’est une autre histoire). Blanche et Charmant deviennent Margaret et David, ils se côtoient sans réaliser qu’ils s’aimaient et qu’ils étaient devenus parents le soir où le sort a été jeté. Regina savoure sa victoire, elle a le pouvoir sur ses ennemis. Cependant… elle n’est pas aussi heureuse qu’elle l’avait espéré et le manque d’amour se fait toujours aussi lourd. Dans la saison 4, nous apprendrons qu’elle s’est rendue stérile à l’aide d’une potion quand elle a découvert que Cora était derrière tous les malheurs qui l’ont frappée. Dans une volonté de se libérer de l’emprise que cette dernière avait sur elle et l’empêcher de l’utiliser à nouveau, Régina boit une potion qui l’empêchera de donner un héritier qui aurait à subir les mêmes souffrances qu’elle. Dans le monde réel, elle va adopter un jeune garçon qu’elle appellera Henry en hommage à son père. Regina est un personnage plein de paradoxe et l’adoption d’Henry en est une des preuves les plus flagrantes : Elle peut tuer et arracher des cœurs à tour de bras mais elle serait prête à tout pour garder l’amour de son fils qui est essentiel à son bonheur. Regina cherche sa fin heureuse en devenant une mère prévenante : elle offre une dimension touchante à ce personnage sanguinaire et violent. Là encore la métaphore de la louve s’applique à merveille à Regina car son statut de mère va être remis en cause avec l’arrivée de la mère biologique d’Henry qui n’est autre qu’Emma Swan, la fille de Blanche et Charmant. Eh oui décidément, la famille Charmant-Mills est des plus… originales !

Les affrontements vont se multiplier entre les Charmant et Regina au cours des saisons mais cette dernière, sous l’influence de son fils qui a choisi de ne renoncer à aucune de ses deux mères, va se mettre à changer pour revenir vers le clan des héros et en devenir une elle-même.

Regina 3

C’est bien là, un des aspects les plus fascinants de Regina. Pour reprendre une nouvelle fois l’Auteur dans l’épisode 21, intitulé justement « Mother »,  toujours dans ce même entretien, il poursuit avec cette phrase toute singulière et tellement juste sur elle « de tous les personnages sur lesquels j’ai pu écrire, tu es celle qui s’est vraiment faite le plus avoir ». Si c’est l’assassinat de Daniel qui a été le traumatisme responsable de la transformation de Regina en la Méchante Reine, c’est l’amour d’Henry – donc le petit-fils de son ennemi de base Blanche- qui va en saison 3 commencer à l’ancrer pour de bon du côté des gentils. Henry va se faire kidnapper par Peter Pan qui est à mille lieues d’être un enfant de cœur dans la version de Once Upon A Time et Regina n’aura pas d’autre choix que de baisser les armes et faire confiance à Emma, Blanche, Charmant, Neil, Rumple et Crochet pour aller sauver son fils. Elle va se montrer aussi de plus en plus ouverte à la magie blanche ce qui est un signe de changement évident de son évolution. Toujours méfiante et sur ses gardes, elle acceptera de se laisser guider par la Sauveuse sans se départir de son côté autoritaire pour autant (et heureusement sinon bonjour l’ennui). Henry est ramené sain et sauf à Storybrooke et la saison 4 nous fait également une grande révélation : Regina avait dans le passé fait la rencontre de la Fée Clochette qui avait été touchée par la tristesse de son histoire et s’était donné comme mission de l’aider à retrouver l’amour. Le pari était réussi car Regina a été guidée vers celui que l’on saura être Robin des Bois un peu plus tard. Sauf que, prise de panique Regina s’enfuit à l’entrée de la taverne après l’avoir entre aperçu.

Regina bien qu’étant un personnage doté une personnalité forte voire même, disons le, carrément explosive, est montrée de façon sporadique et plutôt habile par les créateurs de la série Adam Horowitz et Eddy Kitsis comme une héroïne frustrée. L’Auteur ne lui laisse pas le choix des armes la plupart du temps mais ce qui est bluffant c’est que malgré les bâtons qu’il lui met dans les roues, Regina revient toujours à la raison et finit par faire les choix du cœur et non ceux de la vengeance ce qui la place au même niveau que celui de la Sauveuse. Bon gré mal gré, elle aura dû utiliser ses pouvoirs pour sauver la ville qu’elle souhaitait ardemment détruire tout comme ses habitants comme en saison 3 avec les frères de Wendy manipulés par Peter, ou encore en saison 4 quand elle a dû s’imposer face à Maléfique qui faisait son grand retour ou encore sur la dernière saison, actuellement en cours de diffusion aux USA, se lançant dans le sauvetage d’Emma devenue la Ténébreuse à la place de M. Gold/Rumple.

Ragina costume

Le long parcours de rédemption emprunté par Regina est marqué par de nombreux actes qui sont héroïques et qui impliquent donc des choix souvent difficiles et extrêmement douloureux pour elle. La saison 4 a été pour moi, la plus symptomatique à ce niveau-là. Regina et Robin finissent par se retrouver et consommer leur amour car Clochette ne s’était pas trompée : ils sont tous les deux des âmes sœurs. Regina goûte enfin au bonheur complet : elle a l’amour de son fils et celui de Robin. Ce dernier d’ailleurs trouvera une feuille appartenant à un livre où tous les deux s’embrassent. Forte de la possibilité d’avoir enfin sa fin heureuse, Regina rayonne et va se battre pour retrouver l’Auteur et intégrer sa fin heureuse. Cependant, comme le sort s’acharne continuellement sur elle, Roland et Marianne réapparaissent et Regina lui dira de quitter Storybrooke pour sauver la vie de son épouse qui a été touchée par la glace d’Elsa en première partie de saison et qu’elle ne parvient pas à soigner. Dans ces épisodes, Regina fait preuve de la plus grande des compassions et fait passer ses sentiments au second plan malgré tout l’amour qu’elle peut avoir pour Robin. Son côté méchante Reine ressort aussi par certains aspects envers Emma qui a ramené Marianne et cela permet de garder un certain piquant et nous évite un pathos qui pourrait être très pénible et ne pas correspondre à son caractère de feu.

Il n’empêche que cette partie de l’histoire est une des plus belles écrites sur ce personnage si atypique. Et ce sentiment est encore plus prégnant quand l’on finit par découvrir que Marianne est en réalité sa demi-sœur Zelena qui a essayé de briser son bonheur en lui volant Robin et en se faisant mettre enceinte. Là encore, elle aurait pu se venger en la tuant mais se rappelant de ce que lui avait fait subi leur mère et qu’elle n’aurait jamais d’enfant avec Robin, Regina préfère la priver de ses pouvoirs et l’enferme dans une pièce loin de tous.

Donc finalement quand on a une mère qui tue son premier amour et une demi-sœur qui tue la femme de son deuxième véritable amour afin de prendre possession de son corps et blesser Regina, on peut se dire que finalement elle est plutôt mignonette comme gentille-méchante.

Enfin que serait Regina sans ses incroyables looks ? Quand on regarde la galerie des personnages de Once Upon A Time, elle est clairement celle qui en impose le plus que ce soit en tant que Méchante Reine ou en tant que Maire. Là-dessus, on ne peut que tirer notre chapeau aux costumiers de l’équipe sans qui Regina ne serait pas totalement elle-même. C’est d’ailleurs toujours une des choses que j’attends le plus quand je regarde ce personnage : ses tenues. En tant que Maire, elle est très élégante et adopte des tenues sobres, très souvent des tailleurs, qui correspondent parfaitement à son statut dans la communauté. Sans un mot elle affiche une rigueur assez forte par rapport au reste des personnages. Quand on passe dans le monde magique là… c’est un véritable festival. Ses robes sont grandioses, pleines de détails et en imposent encore plus. Qu’elle soit en train de traquer ses ennemis à travers tout le royaume ou de se mouvoir dans son château, elle en impose. En tout cas, clairement elle est celle qui mise le plus en valeur même si Blanche n’est pas laissée en reste non plus.

Regina 1

De plus, Lana Parrilla est dans aucun doute le meilleur choix possible pour jouer ce personnage. Toutes les émotions de Regina allant de la colère la plus noire à l’expression de l’amour en passant par l’ironie ou le dépit prennent vie dans son visage avec une clarté déconcertante. Elle apporte clairement le sel qu’il manque parfois –voire très souvent- aux interprètes d’autres personnages comme celui de Charmant, de Blanche ou de Belle qui sont malheureusement assez souvent transparents ou fades dans leur jeu. Lana incarne Regina si bien qu’elle a été récompensée à plusieurs reprises pour son interprétation comme entre autre en 2012 avec TV Guide Award pour le Meilleur Méchant ou encore en 2013 avec le NHMC Impact Award de la Meilleure performance dans une série télévisée. Aucune erreur de casting donc !

Regina Mills/La Méchante Reine est sans conteste un des personnages incontournables de la série Once Upon A Time. Elle marque les esprits non seulement par l’ensemble des contradictions qui l’habitent mais aussi par les nombreuses épreuves qui se dressent devant elle et qui renforcent assez inévitablement l’affection que l’on peut avoir pour elle. La saison 5 n’a pas encore fini de révéler tous ses secrets mais que les fans de OUAT se réjouissent : la saison 6 a été annoncée et Regina nous promet encore bien des beaux moments d’anthologie.

Crédits: ABC