Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

3 Commentaires

Portrait craché: Steve Austin

Portrait craché: Steve Austin
Fred Teper
  • Le 29 juin 2015
  • https://twitter.com/cliffhangertwit

Lorsqu’à l’orée de l’année 1973 le Colonel Steve Austin débarque sur les écrans, rien ne laisse présager que le héros imaginé d’abord par Martin Caidin dans son roman Cyborg allait remporter tous les suffrages auprès des téléspectateurs! Et pourtant l’astronaute Steve Austin parti à la conquête des Étoiles et victime d’un terrible accident le laissant quasiment pour mort, allait conquérir les strates de population les plus variées!

Comment ce héros devint l’un des plus populaires de la télévision des années 70 ? D’abord en étant l’un des premiers super-héros dont la part humaine prendra toujours le pas sur les caractéristiques bioniques, un homme certes doué d’une force exceptionnelle (ses deux jambes, l’un de ses bras ainsi qu’un de ses yeux sont remplacés) mais à l’armure faillible, car aussi fort soit t-il, le reste de son corps reste vulnérable. La part de vulnérabilité de Steve Austin sera aussi cristallisée dans son histoire d’amour contrariée avec Jamie Sommers qui connaitra de nombreux soubresauts et confèreront à Steve une condition romantique qui décuplera sa côte d’amour auprès du public. Un public qui tombera également éperdument amoureux de Jamie alter-ego bionique de Steve et facteur d’identification pour les téléspectateurs. Grâce à cette évolution dans la vie du personnage, Steve reste la coqueluche des enfants qui le voient en héros indestructible et comble également les attentes de leurs parents, qui peuvent aussi s’attendrir pour cet homme dont les sentiments sont sans cesse mis à mal.

steve jamie

Par ailleurs, si les pouvoirs de Steve sont utilisés pour des missions sérieuses la plupart du temps, il arrive en diverses occasions qu’ils les utilisent dans des situations plus quotidiennes qui donnent à certaines scènes une note d’humour propice à atténuer des histoires parfois sombres. Et cet axe permet aussi d’insister sur l’humanité d’un personnage qui échappe sans cesse aux standards du super-héros indestructible tel qu’on en voit aujourd’hui. L’une des spécificités de L’homme qui valait trois milliards et grande réussite de la série, c’est l’utilisation du ralenti pour suggérer la vitesse et la force phénoménale de Steve ainsi qu’un bruitage électronique dès lors qu’il utilise son œil bionique. Malgré tout Steve n’est pas un espion tel qu’on peut le voir couramment à la télévision ou au cinéma. Contrairement à James Bond ou aux Agents très Spéciaux, il est très souvent poussé dans ses retranchements avant d’accepter une mission et c’est régulièrement contraint et forcé qu’il se lance à la recherche des criminels. C’est parfois sa relation amicale avec le chef de l’OSI, Oscar Goldman qui sera le facteur décisif pour le pousser à enquêter, ce dernier sachant appuyer sur les bons leviers pour convaincre Steve.

On le voit, Steve Austin est un ami fidèle, un amoureux sincère qui saura un temps faire taire la force de son amour afin d’éviter un traumatisme à sa fiancée. Un homme souvent dans le sacrifice dès lors qu’il s’agit de sa vie privée mais qui peut à la fois s’occuper d’enfants dans le besoin ou de personnes en grandes difficultés et dont la compassion est l’une des qualités majeures et récurrentes. Car on l’a dit, au-delà de ses aptitudes physiques hors du commun, Steve reste pétri d’humanité. Et ses missions qui l’amènent à infiltrer de nombreux milieux professionnels prouvent régulièrement ses capacités d’adaptation Mais finalement ce qui définit bien ce qu’est devenu Steve Austin après son accident, ce sont ces mots prononcés durant le générique : « Steve Austin, astronaute. Un homme tout juste vivant. « Messieurs, nous pouvons le reconstruire. Nous en avons la possibilité technique. Nous sommes capables de donner naissance au premier homme bio-ionique. Steve Austin deviendra cet homme. Il sera supérieur à ce qu’il était avant l’accident. Le plus fort… Le plus rapide… En un mot, le meilleur ! »

SAustin

Près de quarante après l’issue de la série, Steve Austin reste pour toute une génération un personnage emblématique de la télévision américaine et les gamins aujourd’hui adultes, qui restaient bouche bée et les yeux grands ouverts devant les exploits de leur héros, peuvent se remémorer en toute quiétude le bruit du ralenti qu’ils faisaient en se poursuivant dans la cour de récréation.

  • pénélope

    Gros coup de blues…

  • mansympa06

    Merci pour votre hommage a Steve Austin et a cette série culte

  • Laffreux Jojo

    Lee Majors, Richard Anderson, Martin E Brook, Lindsay Wagner sont toujours en vie… Etrange de faire un article sur une série certes culte, mais seulement 4 jours après que John Steed ai rangé pour toujours son chapeau. Pas un seul mot sur les Avengers et les New Avengers suite à la disparition de Patrick MacNee, Chapeau melon et bottes de cuir devait juste être une mini série sans intérêt pour ne pas l’évoquer du tout sur le site