Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Soaps: Zombies, sorcières et autres démons pour booster les intrigues

Soaps: Zombies, sorcières et autres démons pour booster les intrigues
Alexandre LETREN

Cela faisait longtemps que la série Plus belle la vie ne nous avait pas étonnés par ses sujets « farfelus ». C’est en tout cas comme ça qu’on appelle ces arches narratives qui flirtent, voir plongent complètement dans le surnaturel. Actuellement, une sorcière sévit dans le Mistral, quelques années après des histoires de malédiction, de conversations avec les morts…et même de Diable. J’en entends certains qui crient déjà au ridicule de ces histoires. Mais le surnaturel est un genre très prisé de beaucoup de soaps américains et, à côté de leurs histoires, nous sommes plutôt softs.

PLUS BELLE LA VIE

Avec un rythme de tournage et de diffusion qui n’a rien à voir avec les séries dites traditionnelles, le soap doit produire de la quantité (à peu près 250 épisodes par an). Pour produire autant et tenir sans arrêt le spectateur en haleine, il arrive parfois que certains d’entre eux aient recours à des intrigues pour le moins « étranges », selon que leur histoire évolue dans un monde dit réaliste ou pas (pas de surnaturel par exemple dans Amour gloire et beauté…bien que certaines « résurrections » soient parfois peu naturelles).

Ainsi, dès les années 70, la série Dark Shadows, en perte de vitesse dans les audiences, fait appel au personnage culte Barnabas Collins, vampire de son état et qui amènera avec lui tout une flopée de monstres en tout genre.

Dark_Shadows_ABC

Plus de 20 ans après, comme un hommage, NBC lance la série Passions sur son antenne. Pendant près de 10 ans, la sorcière Tabitha va terroriser les habitants de la petite ville de Harmony. Avec Timmy, sa poupée qui parle, elle déchaînera sur la ville toute une série de monstres plus étranges les uns que les autres (des zombies par exemple).
Dans le cas de Dark Shadows, c’était pour sauver la série. Pour Passions, c’est clairement pour attirer un public plus jeune vers ce genre qu’il a tendance à délaisser, à une époque où des séries comme Charmed ou Buffy cartonnent sur les écrans américains.

Passions n’est d’ailleurs que la seconde tentative d’amener les jeunes vers le soap. En 1997, toujours sur NBC, est lancée la série Sunset Beach. Personnages jeunes et références aux succès de l’époque (comme Scream ou Titanic), la série convoque aussi le surnaturel avec la malédiction des bijoux de Rosario où une madone volée en Amérique du Sud transforme en momie celles et ceux qui veulent s’en emparer.

rosario

 

Vous me direz que les amateurs du genre ont sans doute été un peu déboussolés (j’imagine un peu la petite mamie qui regarde sa série et qui voit arriver tous ces monstres)? Et bien pas certains car sur la même chaîne, depuis 1963, sévit un soap qui ne voit aucun inconvénient à mélanger tous ces genres: Des jours et des vies. Ainsi, en 1995,  le personnage de Marlena Evans s’est ainsi faite possédée par le Diable rien que ça, devenant ainsi le premier personnage de soap possédé par le Malin (une référence reprise lors de l’intrigue du Salem’s Stalker en 2002-2003).

marlena-exorcism_0

Ce n’est donc pas totalement « délirant » de voir arriver ses intrigues dans Plus belle la vie. Qu’il s’agisse de Lucas Marci qui parle avec une jeune femme assassinée, Sybille Chassagne qui entre en contact avec la projection astrale de son frère inconnu, Leonard Vassago, le Diable en personne, qui vient jeter le trouble au Mistral, ou, dans l’intrigue en cours, Lara une sorcière qui revient pour récupérer ses terres, tous ces personnages ont leur place dans ce genre qu’est le soap. Si ça surprend tant chez nous, c’est qu’on est attachés à cette notion de réalisme dans la plupart de nos fictions, et qu’il ne faut surtout pas sortir des clous.