Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

Ulysse revient!

Ulysse revient!
Priscilla Casadei

Les webséries enflamment la toile depuis quelques mois et c’est à la rencontre des créateurs de la Ulysse que nous partons. A l’approche de la saison 2 qui sera diffusée le dimanche 27 décembre à 18h sur leur chaîne Youtube, Nicolas Nedellec et Emilien Paron reviennent sur la création et le succès de ce projet ambitieux et très réussi qui raconte les aventures d’un immortel après qui tout le monde coure que ce soit pour lui soutirer ses pouvoirs ou pour le protéger. Ulysse mêle avec brio une écriture fine et une réalisation soignée où les spectateurs sont amenés à voyager à travers le temps pour reconstituer le puzzle qu’est la vie d’Ulysse qui lui ne se souvient en rien de son passé.

Nicolas tu es à l’origine de la webserie qui cartonne « Ulysse », peux-tu nous expliquer comment Ulysse est né et surtout si Ulysse a toujours été Ulysse dans ton esprit.

Nicolas Nedellec : Alors on a le temps.. ? Ulysse est né de l’envie de raconter une histoire assez longue, assez complexe et je me suis penché sur des formats comme le court métrage mais cela était trop précieux, trop onéreux. Pour les longs métrages, c’était trop compliqué et beaucoup trop long. Je ne connaissais pas le format des webséries et c’est un ami qui m’en a parlé et ça m’a paru parfaitement adapté car mon histoire était faite pour être découpée en épisodes. Du coup voilà au début c’était vraiment une envie et après comment l’idée est venue… j’étais dans ma phase anti-héro. Je lisais beaucoup de comics et je l’ai imaginé avec son pouvoir et son anti-pouvoir après j’ai sculpté l’histoire avec Emilien et Arnaud qui m’ont rejoint. Alors pourquoi Ulysse, si c’est le nom, ça n’a pas toujours été Ulysse. Il avait un autre nom que l’on garde en réserve si l’on peut s’en servir -on sait jamais jamais si on craque mon mot de passe. L’autre nom avait un sens plus affectif qu’Ulysse qui a un vrai sens par rapport au personnage, à ses pouvoirs et à son histoire.

Du coup, on ne saura pas pourquoi, on attendra plus tard…

N. N. : Mais vous devinez, vous chercherez qui était Ulysse et il a un détail qui le lie à lui en plus de l’Odyssée qui est une historie symbolique.

Et donc Emilien, comment est-ce que l’on a réussi à t’attirer dans ce projet au final , car tu es la deuxième tête pensante du projet.

Emilien Paron : Je connaissais Arnaud et je voulais travailler sur une websérie et en parlant à mon meilleur copain il m’a dit qu’il connaissait quelqu’un à son travail qui avait une idée de websérie et qui cherchait des techniciens. On s’est rencontré, Nico nous a présenté l’histoire, les personnages et le premier pilote qui faisait quelques pages. En fait en discutant, on a enrichi, en rencontrant les comédiens on a enrichi aussi tout l’univers et on a stabilisé ça en rencontrant Alice Dessuant [Helena] avec qui on a décidé de montrer le futur en 2038 alors qu’au début on ne voulait que y aller progressivement.

Ulysse représente votre passion pour l’univers geek, la SciFi et l’humour. Est-ce que dans la création de vos personnages, vous avez essayé de les marquer une référence particulière. Si on regarde Ulysse, il a un côté très Néo dans Matrix et Ted on partirait plus sur du Scrubs avec un quelqu’un de complètement dingue.

N. N. : Pour Ted, il y en a plein. Il y a le Ted dans How I Met Your Mother, y’a le Ted dans Scrubs… après la plus grosse référence, c’est quasiment un pastiche c’est le personnage d’Acus qui est un vrai spin off d’un personnage de Fringe. Il est pareil, il est chauve, il a ce pouvoir de voir un peu l’avenir. Après oui, on est forcément inspiré par des références de Scrubs à Chuck que j’ai découvert avec Emilien. On a plein d’arcs narratifs semblables ou des fins qu’on reproduit inconsciemment. C’est aussi un kiff de dire que ce personnage je l’ai adoré, j’ai envie de le refaire avec mes outils dans mon histoire.

Ulysse

Et mis à part ceux-là, il y en a-t-il d’autres qui vous ont inspiré pour les personnages féminins ?

E. P. : Nora dans ma tête c’était un peu Kick Ass, la fille un peu badass qui paraît pas. Donc c’était un mixe entre Kick Ass et Sarah dans Chuck avec la fille qui arrive au départ comme séductrice pour au final protéger le héros et qui révèle savoir se battre.

N.N. : Alice s’est inspiré de Jenifer Lawrence dans Hunger Games et de Katniss tant pour la tenue que sa façon faussement naïve de découvrir le monde de s’y impliquer au fur et à mesure.

E. P : Et il y a Charlotte [qui interprète Marie Madeleine – M&M’s] qui est inspirée de Charlotte, elle a écrit son propre rôle.

Si vous deviez remplacer un de vos acteurs pour prendre sa place dans la série, qui est-ce que ce serait ?

E. P. : Si c’est juste pour avoir la classe, ce serait Gaetan Delaleux [Charlie], sinon je dirai Alice parce qu’elle va vivre des aventures un peu plus badass dans le futur.

N. N. : J’aurai pris Alice aussi parce que j’aime bien ce côté découverte ou le personnage de Ted car il a un côté un peu jouissif, un peu exutoire surtout si on est un peu timide. D’avoir l’autorisation de se lâcher, c’est très marrant et on peut se dire qu’avec ce genre de personnage très marqué c’est qu’il peut évoluer…

La Cité des Sciences vous réouvre ses portes pour votre avant-première. Comment est-ce que ce partenariat s’est fait et que ressentez-vous à l’idée de voir votre projet sur grand écran ?

N. N. : Ce partenariat est né avec les Coulisses des Websérie où a expliqué comment on créait une websérie et un épisode. Notre avant-première coïncidait avec la fin de l’événement donc on a voulu montrer jusqu’au bout ce que ça donnait d’où la diffusion à l’auditorium. Pour la saison 2 des Coulisses, même si malheureusement elle a été annulée, on avait programmé de montrer un peu la saison 2, qu’est-ce qu’on fait après cette fameuse saison 1, comment on l’abordait et ça s’est jumelé pareil avec l’événement.

ulysse10

La saison 1 a laissé beaucoup de vos fans en émoi et les teasers sont plein de promesses, quel est l’arc principal de celle qui va suivre sans trop spoiler ?

E. P. : Alors sans spoiler… Toujours en mouvement est l’avenir. La saison 1 était basée sur comment Ulysse fonctionne donc selon les émotions… et la saison 2 c’est pourquoi : pourquoi il a ce pouvoir, pourquoi il explose à tel moment… Donc dans la une on pose les questions et dans la deux on apporte des réponses, quel est le but d’Ulysse, pourquoi il demande à Héléna de faire des choses… c’est le thème qui peut recouvrir les deux époques.

Vous n’allez pas tout dévoiler s’il reste à priori encore deux saisons à venir ?

N. N. : On peut ne pas finir une intrigue sur une saison et relancer des choses. De toute façon, la fin on la connaît, elle est finalisée et logique. On ne pourrait pas en faire une autre. Au milieu on remplit : on connait les fins de saison, les grands moments. A partir de là, on ne pourra pas mettre trop de temps ou pas assez . On ouvre de nouvelles perpectives, on sort de la petite bulle qu’était symboliquement Versailles pour voir ce qui se passe en dehors.

Et est-ce qu’il y aura des guests en saison 2 ?

E. P. : Nous on en emploie pas des masses, c’est juste des gens qu’on a envie de faire jouer et qui allaient avec le rôle. D’ailleurs sur le teaser il y a Davy Mourier qu’on a recontré sur les Coulisses depuis on se donne des coups de mains. Il y en aura d’autres et souvent ce sont des amis ou des connaissances donc on essaie de mêler l’utile à l’agréable.

N. N. : On ne va jamais chercher de guests pour espérer faire des vues, si on trouve quelqu’un qui peut incarner notre personnage, on se dit pourquoi pas.

Maintenant un chiffre, si je vous dis 10 197, à quoi cela vous fait-il penser ?

E. P. : Le nombre d’abonnés à notre chaîne Youtube le dimanche 12 décembre à 15h30 !

N. N. : Au début on y croyait pas trop et puis entre les 5 000 et les 10 000, y’a un espèce de no mansland. Quand tu arrives aux 9 900, tu te dis que tu vas passer aux 5 chiffres et on est toute la journée comme des vieux nerds en faisant F5, F5, F5…

E. P. : La prochaine étape c’est les 100 000 ! Donc on compte sur vous pour partager.

En tout cas c’est bien parti pour que ça continue car si on regarde votre bilan aux Toulouse Game Show et au Festival Francophone de la Webserie qui a eu lieu fin novembre, vous avez remporté 3 prix ! Meilleure musique, meilleur traitement d’image et effet spéciaux et surtout le prix du public.

E. P. : Ah oui ! Et celui-là on l’avait déjà eu l’année dernière avec la meilleure réalisation parce qu’on a le meilleur public.

Alors est-ce que cela vous conforte dans votre projet, est-ce que ça vous donne encore plus de motivation ?

E. P. : On le fait surtout pour les gens donc le prix du public c’est le plus important mais c’est toujours cool de voir que des professionnels apprécient aussi. Les prix techniques sont donnés par les professionnels, don c c’est bien de voir que tout le monde aime Ulysse. On passe beaucoup de temps au montage à changer les couleurs de chaque plan et ça on ne s’en rend pas forcément compte.

N. N. : Pour la musique aussi c’était important et elle est très très présente. L’image et la musique sont quasiment au même niveau en fait. Pour moi c’était important qu’il y ait eu cette reconnaissance pour Emilien, Oliver Andres et Wolfgang Godot.

Et vous avez fait la garde partagée pour vos trophées ?

N. N. : La musique pour Emilien et les effets spéciaux pour Arnaud Huck, moi je garde les prix du public.

E. P. : Les deux ?! On en garde un chacun !

Et pour finir… qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour la saison 2 et l’avenir ?

N. N. : Autant de réussite.

E. P. : Nous souhaiter de faire tout ce qu’on a envie de faire, de continuer à prendre du plaisir, à améliorer les épisodes parce que c’est ça qui nous fait avancer. Et regarder Ulysse saison 2, c’est comme la saison 1 mais en mieux ! C’était la saison qu’on avait vraiment envie de faire donc n’hésitez pas à nous suivre.

N. N. : Merci à ceux qui nous suivent et à ceux qui nous suivrons.

E. P. : On a pas deux prix du public pour rien parce qu’on a la meilleure communauté et on est pas 10 000 pour rien sans avoir des Allociné qui nous ont partagé donc ça prouve bien que c’est le bouche-à-oreille !

Pour suivre Ulysse la série, retrouvez les sur Youtube : http://www.youtube.com/ulyssewebserie Facebook : https://www.facebook.com/UlysseLaWebserie
Twitter : @Ulysse_laserie