Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

6 Commentaires

Veronica Mars a-t-elle réussi son retour à Neptune?

Veronica Mars a-t-elle réussi son retour à Neptune?
Charlotte Calignac

Bon, je me sens un peu hypocrite. J’avais prévu d’écrire d’ici peu un article exaspéré sur le fan service et pourquoi c’est mal et ça se fait au détriment de l’histoire et des personnages.

Et puis j’ai vu Veronica Mars, et je dois admettre que le fan service, ça a quand même du bon. En l’occurrence, c’est spécial pour ce film puisqu’il a été financé par les fans. Ils sont donc en droit d’exiger quelque chose qui leur plaise. Et dans le genre téléfilm de réunion sorti au ciné, on est carrément servis.

Attention Spoilers!!!!

En tant que fan de Veronica Mars, j’ai adoré. J’ai été contente de retrouver chacun des personnages que j’ai appris à connaître au cours des deux première saisons (personne de la 3ème n’y figure à part Piz, c’est très centré Neptune High – pas que ça m’ait dérangé) et de découvrir ce qu’ils sont devenus (ou pas).

Bon. Le film est intégralement du fan service. Y a des choses très bien, et des choses qui font un peu lever les yeux au ciel. Le mystère de base où Logan se tape Carrie Bishop, qu’il calculait à peine en tant qu’09er dans la série, je passe outre parce que je m’en fous. Je suis un peu déçue que Leighton Meester n’ait pas pu se libérer pour le film parce que du coup elle aurait été une vraie valeur ajoutée. L’actrice qui l’a remplacée pour incarner le personnage était assez fade et facile à oublier. En même temps, l’enquête n’est qu’une excuse. A aucun moment on n’a l’impression que Logan est réellement en danger : Dan Lamb, personnage sorti de nulle part, est aussi inutile qu’abruti. D’accord, le film maintient l’idée d’une lutte des classes, fait aussi référence à une augmentation de la corruption dans le domaine de la police (pauvre Sachs :() mais Logan n’est même pas retenu par la police dans le cadre d’une enquête. Il peut se promener sans problème, et le fait qu’il est accusé de meurtre ne l’empêche pas de repartir rejoindre le JAG immédiatement.

Et le JAG. Parlons-en. Rob Thomas a réinventé Logan Echolls. Honnêtement, après la fin de la saison 3, j’étais convaincue que Logan se ferait assassiner, ou finirait très très mal. Aucune mention du fait qu’il est menacé de mort par la mafia russe. Non. Logan arrête la fac, et se barre en Afghanistan pour servir son pays. On a réécrit Logan Echolls, pour que Veronica puisse repartir sur une relation stable et saine avec lui. Mouais. Heureusement que Kristen Bell et Jason Dohring ont toujours une excellente alchimie.

mars film

Je me concentre sur beaucoup de choses « négatives » mais elles ne m’ont pas dérangées tant que ça. Je pense que c’est uniquement parce que j’ai adoré la série et que je suis contente d’avoir une vraie fin aux aventures de Veronica (une vraie fin ouverte pour Veronica Mars 2, mais au moins on a une conclusion décente) que j’ai été aussi satisfaite de ce film. Je ne comprends pas trop comment Veronica a tenu 9 ans avec Piz, je suis un peu déçue que Mac et Wallace n’aient servi à rien (alors que la référence à Kane Software m’avait laissée supposer que ce serait un enjeu), et je ne comprends pas pourquoi Rob Thomas a insisté pour créer un frangin sorti de nulle part à Don Lamb alors qu’il aurait pu prendre n’importe quel autre personnage ou inventer un autre (ou mieux : ne pas tuer Don Lamb qui était un personnage intéressant).

Et puis après, il y a tous les trucs positifs.

Il y a deux choses que j’ai absolument adorées dans ce film. La première, c’est le fait que Veronica assume son côté addict à 100%. Logan représente la tentation dont elle a tout fait pour s’éloigner, mais elle reconnaît qu’elle est incapable de dire non. La métaphore filée tout au long du film où elle admet avoir rempli le verre, humé l’odeur de l’alcool, apprécié le souvenir, et réussi à ne pas céder correspond exactement à une Veronica plus âgée, plus réaliste sur celle qu’elle était et qu’elle a essayé de ne plus être. Si elle n’avait pas fini avec Logan, j’aurais été satisfaite quand même parce qu’elle a malgré tout admis qu’il restait une tentation. Bon, Piz, je ne comprendrai jamais (9 ans sans la présenter à ses parents ? Eh ben ils étaient bien partis…) mais si elle avait fini célibataire à New York et « amie » avec Logan, j’aurais été ok. Parce que du coup, j’ai du mal à croire que Veronica resterait sans nouvelle de Logan pendant autant d’années (et qu’il n’ait pas changé de téléphone depuis tout ce temps).

La seconde, c’est l’humour. Je ne pensais pas rire à ce point devant ce film. Toute la scène dans le bar avec la fan n°1 de Bonnie DeVille, qui drague Logan, négocie un rencard avec lui auprès de Veronica et est juste carrément flippante (c’est pas l’actrice qui jouait Mandy dans le 119, d’ailleurs ?) avec en parallèle Veronica qui se fait draguer par le comité des losers de l’univers, c’était presque aussi beau que le mec de Switched At Birth qui montre un pénis dessiné auquel Veronica répond par un doigt d’honneur en mime de rouge à lèvres. Ca faisait du bien de retrouver un peu d’insolence.
[mention spéciale pour James Franco, le gros WTF du film, qui m’a tuée avec ses rimes « oranges » complètement connes. J’aurais pas dit non au retour de Connor Larkin, le personnage dont je suis la seule à me souvenir, ça faisait un peu occasion manquée, mais je pardonne facilement parce que l’alphabet avec orange, c’est peut-être vraiment très con mais ça me fait rire]

mars logan

Bon, l’histoire de base est sans surprise. On sait que Logan n’est pas le meurtrier, et c’est sûr qu’en moins de deux heures Thomas n’a pas vraiment le temps de développer toutes les fausses pistes envisageables (Ruby aurait pu faire un petit arc de 3 épisodes dans une saison). Veronica qui comprend tout ce qui s’est passé par flashback est un peu facile aussi, on ne comprend pas trop d’où elle est partie chercher Luke en tant que meurtrier. J’avais deviné que Gia était la coupable dès le début (et que Dick ne savait rien), même si je ne savais pas pourquoi, et je reconnais avoir beaucoup aimé le fin mot de l’histoire. Je ne crois pas que Cobbler était un personnage des saisons 1 et 2 (s’il l’était, je suis curieuse qu’on me dise dans quel épisode on le voyait), mais j’ai bien aimé le cynisme des stars du lycée qui sont manipulées par quelqu’un de clairement malsain. Pauvre Gia Goodman qui avait déjà une vie de famille pourrie, elle ne méritait pas de mourir comme ça (même si, franchement, ils auraient pu admettre ce qui s’est passé avec Susan Knight au lieu de la laisser au fond de l’océan pacifique).

J’ai aussi aimé que Veronica se sauve seule. A presque 30 ans, elle parvient à survivre aux dangers non grâce à son père (saison 1), non grâce à Logan (saison 2) ou grâce à ses amis (saison 3), mais bien par son ingéniosité et sa capacité à se débrouiller seule (ou, le cas échéant, son incroyable capacité à manipuler un club de golf).

Ce film, ça a surtout été le festival des cameos de personnages qui font plaisir. Madison Sinclair (que j’adore détester), Gia Goodman, Luke (apparemment gay ?), Dick bien sûr, mais aussi Leo (le succulent Max Greenfield dans une scène qui m’a enchantée bien plus que je l’aurais jamais imaginé), Vinnie Van Lowe qui apparemment habite dans son van, ou même Weevil qui revient avec un destin qu’il ne mérite pas (et Francis Capra a énormément maigri depuis la saison 3 où il avait du mal à se remettre d’un accident). La seule qui m’a un peu déçue, c’est Lisa Thornhill en Céleste Kane qui apparemment ne se souvient plus des routes de Neptune. Bon. Du coup j’imagine que ce sera plus important dans la suite du film, on va se dire ça, hein.

Le grand absent du film, c’est Duncan que Rob Thomas aurait voulu mentionner mais sans trouver de façon de l’intégrer à l’histoire de façon organique. Bon, tant pis. Je suis plus intéressée par sa fille que par Duncan, donc je m’en remettrai.

Et puis, la phrase de fan service ultime :

“Our story’s epic. Spanning years and continents…”
“Lives ruined, bloodshed.”

Mon cœur d’ado de 17 ans s’est arrêté de nouveau (tant pis si Logan n’est pas supposé se rappeler de cette phrase, on s’en fout, on s’en fout !)

Y a pas à dire. Rob Thomas savait ce que les fans voulaient. Et il n’a pas raté son coup.

C’était bien, comme pilot de saison 4, hein ?? HEIN ?

Crédits: Warner Bros

  • pénélope

    Le film va t’il sortir en France ?

    • http://twitter.com/alexandreletren Alexandre LETREN

      Le film est dispo en France en VOD uniquement, notamment sur Dailymotion

  • DeLorean

    La VOD ne m’intéresse pas le film v-t’il sortir en Blu-ray chez nous ?

    • http://twitter.com/alexandreletren Alexandre LETREN

      Pour l’instant je ne sais pas

      • DeLorean

        Dommage, merci pour la réponse.

  • Claire

    Je te préviens Charlotte, ça va être long… Tout d’abord, je suis jalouse. Parce que j’aurais bien aimé l’écrire cette critique, surtout après avoir vu le film. Mais je ne sais pas si je l’aurais aussi bien faite.
    Moi je suis arrivée en fan, et le binge watching de la saison trois pour la review de season one y était certainement pour quelque chose.
    Comme toi, j’ai trouvé le film chouette, plein de clin d’oeils aux fans et enfin en adéquation avec Veronica. Il y avait quelque chose de bien dans tout ça.
    Je ne crois pas que Veronica ait passé 9 ans avec Piz (9 ans et toujours pas de rencontre avec les parents??!!), je crois avoir compris qu’ils se sont retrouvés à New York, plus tard, probablement grâce à Wallace.
    J’ai adoré la scène où Keith découvre que Piz a passé la nuit dans la chambre de Veronica, so old school Keith…
    Et oui, l’intrigue policière ne valait que pour démontrer à Veronica que c’est ça qu’elle est. Mais bon, tant pis.
    Logan m’a surpris, surtout parce qu’ils ont bien gardé le secret. Et la magie était encore là, et c’est tant mieux. Finalement, Logan, en good guy, pourquoi pas?
    Il y a encore plein de trucs que je voudrais aborder, mais je vais juste me contenter de revoir le film, en profitant que ma location me le rende dispo encore trois jours!
    Petit message personnel pour ma complice de ce soir: j’ai oublié de te passer les dvds de la saison 1, rappelle le moi la prochaine fois.
    Bisous à toi, Charlotte, et à ma chère A. ;-)