Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top


2 Commentaires


Zak saison 3: « D’Artagnan The Musical »


Alexandre LETREN

La review


LA SERIE
7


LE SCENARIO
6


LE CASTING
7.5


ORIGINALITE
5


PLAISIR RESSENTI
7


6.5

SURPRENANT



Une très agréable surprise. Une vraie bouffée d'oxygène portée par un casting au top


La série de Arthur Benzaquen, Zak, revient pour cette saison 3 inédite et 20 nouveaux épisodes.
Première série produite par le bouquet Orange (avant la remarquée Q.I), Zak avait surpris un peu tout le monde en débarquant l’an passé.
Tel un mockumentary, la saison 1 suivait ce chanteur de R’n’B légèrement débile qui venait de faire un carton avec son premier single « Flamingo Style ». Les 500 000 téléchargements de ce titre permettait à Zak de signer dans la prestigieuse maison de disques « World Records France ». Il y enregistrait son premier album entouré de Prosper, son meilleur ami et manager, lui même secondé par la très (trop?) dévouée Sonia.
40 épisodes de 13 minutes nous avaient permis de pénétrer dans cette univers totalement dingue, remplis de guests vraiment très impressionnantes pour une production de ce type (de Gad Elmaleh à Manu Payet en passant par Akhenaton, Philippe Katerine,…).

La série revient donc cette année en saison 3 (oui j’ai bien dit saison 3) avec un format et une durée sitcom (26 minutes), avec toujours autant de guests mais aussi une plus grande maturité créative.

Il y a deux ans déjà, le drame s’abattait sur Zak. Sa fiancée madame Germain (85 ans) est assassinée en pleine conférence de presse. N’ayant pas trouvé le courage d’en assurer la promotion, son premier album n’a pas rencontré le succès escompté. Seuls quelques dizaines de milliers d’exemplaires se sont vendus. Ce qui s’est déroulé ensuite : Zak, accablé par le chagrin, a demandé aux journalistes de ne pas diffuser les images tournées. C’est pour cette raison que nous ne vous dévoilerons pas la saison 2. Mais aujourd’hui, Zak est de retour plus fort que jamais en créant « D’Artagnan The Musical », une comédie musicale sur les Trois Mousquetaires, version R’N’B évidemment. Vous rêviez de voir François Berléand en Richelieu, Jean-Baptiste Maunier en D’Artagnan et un vrai portugais pour jouer Porthos ? (Résumé Orange)

La série est co produite par 74 Films et LGM, et en production associée la propre société de Arthur Benzaquen, Ken Group

Toujours autant de guests en saison 3. Parmi eux, des retours de la saison 1 mais aussi des petits nouveaux.
Ainsi le rôle de Richelieu a été confié à un François Berléand qui se présente sous un jour peu reluisant; Jean-Baptise Maunier, en D’Artagnan, en prend aussi pour son grade. On peut aussi retrouver Omar Sy, Francis Lalane, Géraldine Nakache, Edouard Baer, Lara Fabian, Alain Chamfort, Arthur, Franck Dubosc,…

Les points positifs de la saison 3

  • L’histoire: elle gagne en intensité et on sent vraiment qu’elle est beaucoup plus maîtrisée qu’en saison 1. L’histoire alterne habilement entre création de la comédie musicale (dont on peut légitimement se demander si elle arrivera un jour à débarquer sur scène) et histoires indépendantes qui permettent de mieux cerner les personnages. Attention par moment à ne pas oublier l’histoire principale!!!
  • Le casting: Il est non seulement très bien pensé (chaque comédien est parfaitement à sa place dans son rôle) mais on sent en plus à l’antenne une vraie alchimie entre toute la bande. Il faut dire que l’équipe de la série s’est un peu construite telle une troupe, une famille même et ça se sent à l’écran.
    Certains comédiens(nes) sortent vraiment du lot: Nader Boussandel « Le tronpa » qui a tous les défauts de la Terre mais qui est très attachant; Rebecca Azan, à la fois touchante, charmante et drôle, elle est un peu le point de stabilité de Zak et Prosper quand elle ne part pas elle même en vrille. Mention spéciale à Olivia Côte en vraie femme dérangée. Elle a une capacité à déformer son visage par des grimaces très impressionnantes (vous comprendrez quand vous verrez l’épisode autour de E.T…).
  • Les guests: Un guest est primordiale dans une série à condition d’être bien utilisée et pas uniquement pour avoir « un nom ». Eric Judor y était bien arrivé dans Platane, c’est aussi le cas ici. Non seulement des noms prestigieux viennent gonfler les rangs de la série, mais ils acceptent, en jouant leur propre rôle, de mettre à mal (voir très à mal) leur image. Et quand on sait à quel point cela compte pour un comédien, on n’en apprécie que plus leur prestation. En tête, François Berléand qui prend très cher comme on dit dans cette série. Si certaines guests ne sont pas toujours indispensables (notamment dans le premier épisode où cela semble presque artificiel), d’autres sont très agréables à voir (je pense entre autre à Omar Sy ou Ophélie Winter).

Les points négatifs de la saison 3

  • Zak. Bien entendu c’est sur lui que repose la série, il en est le héros. Mais il semble par moment n’avoir aucune nuance. Il est juste « le con » de l’histoire. On ne va pas se mentir, c’est très amusant à voir mais on aimerait le voir évoluer un peu.
    Du coup, les autres rôles semblent plus nuancés et suscitent plus de sympathie (Roxanne pourrait être aussi mise au même niveau que Zak. Son personnage n’évolue que trop peu).
  • L’humour par moment: à trop être parfois dans l’humour « pipi caca », ça en devient lassant. Ça n’est d’ailleurs pas dans cet humour là que la série est la meilleure. C’est tellement facile de faire rire avec ça. Un exemple assez significatif. J’ai dit combien j’aimais la performance de Berléand mais avait-on vraiment besoin de tous ces « détails » quand on lui fait jouer une partition proche, très proche de DSK?
    De même, il y a parfois au sein d’une même saison, une répétition un peu trop marquée d’effets d’humour (E.T et plus tard Michael Jackson). Ça reste drôle mais on a peu une impression de déjà vu.
  • Le générique. J’aime le générique en tant que tel dans une série mais celui-ci ne fait vraiment pas moderne. Il a un côté sitcom années 80 qui ne va pas dans le bon sens de la série

Au final, beaucoup de plaisir à suivre cette nouvelle saison, un plaisir d’autant plus agréable que je n’avais pas du tout aimé la saison 1. C’est drôle, efficace et on aime retrouver nos héros à chaque épisode. C’est finalement ce qui compte!!

Cette saison 3 sera à découvrir sur OCS Max tous les vendredis à 22h15 à compter du 19 octobre…

Source: avec OCS
Crédits photos: © Fifou/74 Films/LGM/Ken Group




Article Précédent

The Vampire Diaries saison 2: Gagnez le Blu Ray de la saison 2

Article Suivant

Season One Episode 158: Garde à vous!