Webzine de l'actu des séries TV

LE JEU DE LA MORT: Débat sur l’impact de la télévision dans Season 1

Mercredi dernier était diffusé le documentaire LE JEU DE LA MORT sur France 2, documentaire qui visait à démontrer jusqu’où la télévision pouvait aller.
Il nous semblait important de revenir sur ce documentaire car la télé y a été mise en cause. Plus largement, il y a, depuis bon nombre d’années, un vrai sur l’impact réelle ou supposée de la télévision sur nos comportements.

La télévision rend-elle mauvaise? Ou ne reflète-t-elle que la société qui la produit? A-t-elle un pouvoir néfaste? Nos chères séries TV sont-elles aussi à mettre dans le même sac comme le documentaire le laisse penser?

Avec notre invité, Sullivan Le Postec, nous allons débattre sur ce sujet dans notre prochain rendez-vous Season 1#14 en ligne vendredi 26 mars. Nous allons revenir sur ce documentaire, évoquer l’expérience de Milgram ou encore le film I comme Icare

NB: Venez nous dire ce que vous avez penser de ce documentaire. Attendez peut-être notre débat pour répondre à la question sur l’impact de la télé

Partager:
  • Facebook
  • Twitter

Taggé: , , ,

Comments

  • jonath666 said:

    Moi j’attend pas .

    CE pseudo-documentaire était d’une nullité affligeante , même un livre écrit pas un étudiant de socio de 1ère année m’aurait appris plus de choses .

    J’ai particulièrement apprécié la conclusion qui était du style « on est arrivé à un point où on est capable de provoquer la mort d’une personne à la télé»  .

    On se doute pas une seconde que c’est ce qu’ils essayaient de nous faire croire depuis le départ .

    Avec de tels experts tous ceux qui ont regardé Ken le survivant quand ils étaient petits sont des psychopates en puissance .

    Et oui car ils comparent les résultats des jeux de la mort avec l’expérience de Milgram .Allons y de bon coeur comparons l’incomparable ! Constat aujourd’hui le seuil de violence est plus faible , on est habitué à la violence . n’ importe quoi !

    Dans le reportage ce qui était drôle c’était le chercheur qui nous faisait des tas d’analyses et de schémas , il s’enflammait tout seul .

    Et puis à la fin quand certains candidats disent qu’ils avaient deviné que c’était un canular et bien les super chercheurs ne les croient pas .

    Quand on voit le superbe jeu d’acteur qui se prenait du 380 volts et qui articulaient bien les mots et qu’à la fin du jeu le gagnant devait gagné 1 million d’euros , on comprend que certains aient eu des doutes !!

    Oui 1 million d’euros alors que la moyenne des lots sur france télé c’est un dico et demie !

    Bref j’ai détesté cette émission qui n’a ni respecté l’expérience originale (il y avait un parti pris dès le départ) ni le respect des téléspectateurs .

    France télé a dépensé 1 million d’euros pour ce truc ….ça fait cher le kilo de caca

    Vaut mieux regarder les thema d’arte on apprend largement plus de choses …et au moins on a l’impression de se coucher moins bête

  • Deadwood said:

    J’ai pas regardé l’émission, il y avait en face New-York Section Criminelle!!!

    La télé ne rends pas mauvais, si on sait prendre de la distance sur ce que l’on regarde.

    Je regarde des séries comme Esprits Criminel, Les Experts, NYSVU. Je vais pas me mette a commettre des viols, des meutres….etc a cause de ce que je regarde a la télévision.

    Je vais tenter de regarde l’émission et le film « I comme Icare»  et après je compléterais mon commentaire.

  • Deadwood said:

    Petite Erreur sur la date le 22/03/10 c’est Lundi et non Vendredi -:))))

  • Deadwood said:

    erreur corrigé!!!!!!

    bon enregistrement

  • STEPH said:

    Bon alors, je suis désolé, mais je vais être très long. Le sujet me passionne et j’ai besoin de développer mes arguments.

    Il y à problème avec ce jeu fictif. Le sujet n’est en aucun cas « La soumission à l’autorité » Le sujet c’est l’impact de la télé. Et pour en étayer la réflexion on utilise l’expérience de Milgram (Vue dans le l’excellent film « I comme Icare ») qui était une étude sur la soumission à l’autorité. Le problème est que les scientifiques (Soi-disant) analysant ce jeu, pour savoir si la télévision à oui ou non de l’impact sur les gens, partent du principe que la dite télévision EST DEJA une autorité à laquelle les participants au jeu doivent se soumettre. Donc, le résultat ne peut être que tronquer puisqu’il EST DEJA prévue. Pour ma part, la télévision n’est pas une autorité.
    Dans l’expérience original de Milgram, les personnes qui participaient (A leur insu) à une expérience sur la soumission à l’autorité se trouvaient dans un cadre universitaire et entourer de professeurs dépositaire d’un savoir. Donc une autorité (La peur de la blouse blanche, pour simplifier).
    Dans « Le Jeu de la Mort », l’autorité était (Soi-disant) représenter par l’animatrice et la production. L’une et l’autre sont (J’en conviens) responsables de l’émission et ont donc une prépondérance sur les candidats, mais cela n’à rien à voir avec une autorité politique, policière, militaire ou dépositaire d’un savoir scientifique ou médical.
    La soumission à l’autorité est certainement une réalité socioculturelle universelle. La télévision à certainement plus ou moins, une influence sur les personnes qui la regardent (Moi compris), mais je doute fortement que dans le cadre d’un divertissement, elle puisse aller jusqu’à faire infliger des souffrances à autrui pour un motif de soumission à une autorité. Les jeux que le documentaire montre au début pourraient en étayer l’idée, mais nous sommes plus dans une fascination morbide de la mort et la souffrance, qui tient plus de la psychopathologie qu’à autre chose. Ou sur des esprits faibles. 80 % de tortionnaire, dans ce cadre là, je n’y crois pas. Mais 80 % dans un contexte stressant, humiliant, répressif, répétitif et durable…etc , ET, une AUTORITE SUPERIEUR (Et donc déresponsabilisant), là je suis le premier à le croire.

    L’homme dans un certain contexte traumatisant peut devenir le pire des animaux.
    Cette vraie soumission à l’autorité est bien plus grave, dangereux et complexe (Pour les démocraties) que l’influence supposé d’un divertissement télévisé.

    De plus, le protocole de l’expérience n’est pas complétement respécter dans le jeu (Influence d’un public, recrutement des candidats différents, apport pécunier différents, séduction possible de l’animatrice pouvant influer sur le comportement).

    De plus (II) , pour être honnête. Le comportement que les candidats sont supposés avoir sonne faux. Et les hurlements du type dans sa boîte sont ridicules. Les scientifiques font également dans la caricature (Bedonnant, petite lunette et barbiche). Tout cela m’incline à penser que ce jeu est bidonné et totalement interpréter par des comédiens. Mais évidemment, ce n’est qu’un sentiment subjectif et je n’ai aucun argument pour prouver cela.

    De plus (III), l’expérience originelle de Milgram m’as toujours posé un problème. Les candidats étaient recrutés par petites annonces, proposant de participer à une expérience sur la mémoire. Le tout contre une rétribution substantielle (Pour l’époque). Après on nous dit que le casting intégre toute les tranches d’âges, tout les milieux sociaux…Mais on ne sait rien sur le réel parcours de ces derniers, ni pourquoi ont-ils décider de participer à l’experience. Je suis toujours demander pourquoi une personne relativement bien équilibré (J’entends par là, entre joies et peines d’une vie classique, sans traumatismes psychologique grâves) deciderais de répondre à cette annonce (La curiosité, je veux bien, mais c’est un peu léger à mon gout). J’en suis donc venu à penser que ces gens avaient tous des troubles psychologiques plus ou moins prononcé induisant des résultats élevées, mais faussées sur le véritable thème de l’expérience. Je me pose seulement la question de la validité des candidats, et donc de la justesse de l’analyse scientifique. Mais « La soumission à l’autorité » reste une réalité.

    Pour finir sur « La soumission à l’autorité » je ne dirais qu’une chose :
    « Hier soir, Déroute de la Droite, demain, Grèves à gogo dans le pays » Etonnant non ?

    Encore une fois, désolé pour la tartine.

  • jonath666 said:

    Tu as très bien exprimer ce que je pensais .

    Rien à ajouter . Voir les responsables de l’émission se pavaner dans les médias et magazine en disant que l’émission respectait parfaitement l’expérience de Milgram était consternant .

    Dès le départ ils ont voulu montrer l’aspect négatif de la télé , donc dès le départ on tend vers un truc totalement biaisé …

    Quant à la voix du comédien dans le compartiment c’était ridicule .

    Il faisait des longues phrases en articulant ! Un comble pour quelqu’un qui est censé se prendre du 400 volts !

  • STEPH said:

    @ Jonath666 .Vu que je suis électricien industriel , tu n’imagines pas combien j’ai éclaté de rire. J’ai déjà vu des brûlures à 380v tri, et je peux te dire que le type n’était pas beau à voir…..rien déjà que çà, çà foire complètement le principe du documentaire.

  • Satann said:

    Soyez bien quasi sûr qu’il n’y a aucun électricien dans l’échantillon testé et que les participants n’ont aucune connaissance des subtilités de votre métier si ce n’est que aie! le jus ça fait mal! (encore qu’on peut se demander si ces précautions ont été prises: retirer de l’échantillon les personnes pouvant être sceptiques du fait de connaissances préalables en électricité; on ne sait pas si le dispositif a été testé à cet effet; et franchement Milgram n’évoque pas du tout cette précaution méthodo!).
    En fait l’un des gros soucis c’est que l’hypothèse théorique énoncée dans le docu ne cadre pas avec le dispositif expérimental mis en place. (En outre, malgré le droit concédé à l’image, les visages auraient dû être floutés, libre aux participants, décharge signée à l’issue de l’étude et mis en garde des risques encourus, de se montrer dans les débats ultérieurs).
    Aussi les conclusions, telles qu’énoncées dans le docu (et donc plus largement diffusées que les textes de JL Beauvois notamment sur maniprop.com), sont des spéculations oiseuses faites en prime-time et non assumées comme telles.
    Ainsi la Science convoquée pour appuyer la thèse du documentaire tel que passé à la TV peut sans coup férir être là taxée de pseudoscience…en ce qu’elle appuie un postulat « philosophique»  (comme l’énonce Laurent Bègue dans Libé), autrement dit idéologique en faisant mine de le tester expérimentalement.

    Ce ne peut pas être une simple bourde.

    C’est au mieux du bâclage de tâche (pourquoi donner de la confiote aux moutons et se crever le fion à faire de la pédago au cordeau?), une trahison de la part de la prod et les psysoc impliqués se seraient laissés doubler ? Au pire, c’est du cynisme opportuniste et autocomplaisant sans considération du mur droit devant.

    Car la psychologie sociale n’est pas là vulgarisée, elle est rendue vulgaire.

    On est un chouia comme dans le cas de l’expé dite de la « Bell Curve» : une expé qui montre que les scores d’intelligence des personnes noires sont significativement plus faibles que ceux des personnes blanches testées. Conclusion tirée par les auteurs: les noirs sont essentiellement moins intelligents que les blancs. Un raccourci vite fait bien fait fondamentalement non démontré mais balancé sous couvert de la Science et publié dans une revue-à-comité-de-lecture-donc-’achement-sérieuse-et-crédible-et-légitime ! Alleluia.

  • STEPH said:

    Franchement , pas besoin d’être électricien pour ne pas tomber dans le panneau. Ceux qui ont un peu de bon sens auront compris que ce doc est une aberration télévisuelle.

  • jonath666 said:

    lol

    La prévention des risques électriques est au programme du cycle 3 de l’école primaire (CE2 – CM1-CM3 )

    Et puis tous ceux qui se sont baladés en campagne et qui se sont amusés à testé les clôtures électriques (même si ça fait pas mal) savent très bien que quand tu te prends du ju tu fais pas des phrases de 15 mots en articulant bien

  • STEPH said:

    @ Jonath666 Bien vue BUZZZZZZZZZZZZZZZ ……….Aaaaaarh la vache çà secoue !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Qui à fait çà ? mdr

  • STEPH said:

    Au fait, une autre remarque. On aurait pu pensé que le doc allait faire polémique dans le PAF et dans les chaumières, mais au bout du compte, çà n’à pas intéresser grand monde (Sauf dans cette émission bien entendu). Preuve supplémentaire que ce n’était pas très bon, bien que le sujet de départ était prometteur. Vivement vendredi pour basculer sur le sujet de l’influence de la télévision sur nos petites cervelles bien conditionnées.

  • jonath666 said:

    Bon courage à France 2 pour revendre ce pseudo-documentaire (il parrait que l’étude va être publiée en plus , un comble ) !

    En tout cas rien à voir avec les documentaires de la BBc . Les anglais ont beau avoir une bouffe dégueulasse , ils nous atomisent en matière de série et de documentaires .

    Entre les vacances de l’amour et le jeu de la mort y a pas à dire ils ont pas fini de se marrer cette année au midem !

  • Deadwood said:

    Petite info en relation avec le documentaire glaner sur net.

    Un homme, mécontent de la diffusion d’une émission de téléréalité sur France 2, a été interpellé le 18 mars au lendemain de deux appels au siège de TF1 pour une alerte à la bombe, au nom de l’ETA.

  • STEPH said:

    @Deadwood . La télé ne rend pas dingue, ce sont les dingues qui n’ont pas assez de recul par rapport à ce qu’il voit. Si à chaque fois qu’il y à une daube à la télé il fallait faire une alerte à la bombe, le standard de TF1 aurais déjà sauter depuis longtemps. lol.

  • Gwodry said:

    Bonjour,

    J’ai regardé le début de cette émission, mais j’ai stoppé rapidement. Je ne participerai donc pas au débat sur la validité de l’outil proposé pour tester l’hypothèse.

    Dés la présentation de l’équipe conceptrice de l’outil, je suis allé voir sur le web les « titres»  validant la qualité de son principal intervenant. J’ai oublié depuis le nom du professeur de l’université de Nice, mais je ne suis pas parvenu en 5 mn à trouver autre chose que des articles sur son livre. Pas de mention de cet universitaire dans des sites d’éditions d’ouvrages en sciences humaines, pas de mention de son nom ou de ses titres dans des sites du secteur universitaire. Au bout de 5 mn, la flemme m’a pris…

    Bref, je reste avec un vague sentiment de pseudo validation scientifique.

  • STEPH said:

    Le documentaire Arté de ce soir sur »  Les héritiers de Doc Megelé »  traite des expériences médicales orchestrer par divers gouvernements après la 2éme guerre mondiale. Sans le dire, ce documentaire en dit plus sur le sujet de la soumission à l’autorité que la soi-disante expérience du »  Jeu de la Mort »  .

Trackbacks

There are no trackbacks