Webzine de l'actu des séries TV

« AD, La guerre de l’ombre» : une fiction victime de censure politique par TF1?

On fait souvent le reproche à TF1 d’avoir une fiction qui n’avance pas et qui ne prend pas de risques. Pourtant, en 2008, elle produit une mini série baptisée  A.D. La Guerre de l’ombre (avec Jean Hugues Anglade), Grand Prix au Festival de Luchon la même année. Cette mini série n’a à ce jour jamais été diffusée et le sera dans un créneau des plus surprenants, voir scandaleux.

On doit cette information au journaliste Alain Carrazé qui écrit une enquête passionnante à paraître dans le prochain numéro de Télé2Semaines pour en expliquer les raisons.
Voici le communiqué annonçant cette enquête en attendant de se plonger dès lundi dans cette enquête qui en dit long sur les envies de TF1 en matière de séries


EN EXCLU  Dans le  « TELE DEUX SEMAINES » du Lundi 29 novembre.

 Un téléfilm subversif et controversé, « AD, LA GUERRE DE L’OMBRE », sur les agissements du groupe terroriste ACTION DIRECT, tourné an 2008 et PRIME AU FESTIVAL DE LUCHON est finalement diffusé par TF1, après 2 ans de mise au placard

Le mercredi 8 décembre à 2 HEURES DU MATIN !!!

Ca paraît insensé, à peine croyable, et pourtant…

Tourné en 2008 par Laurence Katrian (« les toqués »), avec Jean Hugues Anglade (« Braquo ») et Maria Schneider (« le dernier tango à Paris » ), dans son dernier rôle télé à ce jour, le téléfilm en 2 parties « AD, LA GUERRE DE L’OMBRE » a reçu le Grand Prix de la mini-série au 10ème Festival de la fiction de Luchon !

Impossible donc d’imaginer que c’est une déception, ce qui aurait pu entraîner sa mise au placard…

Non, les raisons sont ailleurs.

Pourquoi ne pas avoir, en son temps, diffusé ce téléfilm – évènement et sujet à polémique ?

Pourquoi le diffuser 2 ans plus tard, en pleine nuit ?

 J’ai découvert cette programmation et ai mené mon enquête, pour un article a sortir lundi dans Télé 2 Semaines. C’est une EXCLUSIVITE car personne d’autre n’a remarqué cette diffusion.

 Extrait de l’enquête à paraître lundi :

 Le sujet de ce téléfilm, c’est le groupe terroriste d’extrême gauche Action Directe, qui a revendiqué plus de 80 attentats entre 1979 et 1987. Le scénariste Claude-Michel Rome a convaincu Candilis et réuni une énorme documentation. La réalisatrice travaille un an sur le projet, se plongeant dans des images d’archives et rencontrant des personnages-clef de l’histoire. La fiction est donc basée sur des faits authentiques.

La première heure de la mini-série est un polar assez traditionnel mais la suite est beaucoup plus étonnante pour une fiction destinée au grand public de TF1. On y parle de la loi d’amnistie qui a remis en liberté deux membres important de AD, on insiste sur le manque flagrant de moyens donnés aux enquêteurs alors que la France subit des attentats meurtriers, et surtout on y affirme que les agissements des terroristes sont téléguidés par d’autre états. « On y développe clairement une thèse », confirme Laurence Katrian. « Pour conserver le pouvoir, les états manipulent les groupuscules extrémistes. On parle donc aussi d’Aldo Moro assassiné par les Brigades Rouges ». Subversif et sujet à la polémique, le téléfilm ne subit aucune coupe, aucun recadrage. « Tout cela fut fait avec le soutien de TF1″

« Déjà, durant la projection à Luchon, les gens étaient captivés, subjugués. Des représentant de Canal +  m’ont dit ensuite « mais si TF1 se met à faire des films comme ça, qu’est ce qu’ on va faire, nous ?! ». On n’imaginait pas une seconde qu’il n’allait pas être diffusé.»

 Et pourtant, les mois passent et le téléfilm qui aurait pourtant pu donner une image moins consensuelle à la fiction de TF1 reste sur une étagère.

 Le dernier mot de Laurence Katrian :

« Moi je regrette que ça ne passe pas, que l’on n’en fasses pas des comme ça, ni sur TF1, ni sur France Television, mais uniquement sur des chaînes cryptés. Je comprends que TF1 n’en fasses pas parce que c’est un film politique, mais le notre était  accessible a tout public.» 

« La diffusion à 2h du matin, ça me peine parce que je ne vois pas l’intérêt. Mais

C’est moins pire que de ne pas être diffusés du tout. Ils feront peut être leur meilleure audience pour cette heure là !

Partager:
  • Facebook
  • Twitter

Taggé: , , , , ,

Comments

  • Deadwood said:

    Je voyais bien la série sur C+ vu le sujet traité.

    Faudrait faire une liste des fictions qui dorment sur les étagères des chaines en attendant une diffusion. Il y aurait de la matière.

    Dommage que TF1 diffuse a une heure si tardive et aurait devenir une chaîne qui bouge.

  • Deadwood said:

    Petite anecdote en lisant Télé2semaines sur la page de l’excellent article d’Alain Carrazé l’horaire de diffusion 1h45, tandis que a la page 94 l’horaire est de 2h10.

  • pseudo said:

    bonjour,

    accepteriez vous qu’on fasse une fiction sur la vie des acteurs qui ont participé à cette fiction?
    sans qu’on leur demande votre avis, bien sûr.
    ou alors une fiction sur l’assassinat de Bérégovoy ( hypothèse ) sans l’accord de la famille?
    ou alors un porno avec des noms de personnages publics ( je vous laisse les choisir )
    les personnes dont la fiction travestit la vie ont été condamnées, mais pas à être niées dans leur vrai vie.
    quant à ceux qui gagnent de l’argent sur leur dos…
    cordialement

  • Alexandre (Author) said:

    Je ne vois pas le rapport. On ne parle pas d’une fiction interdite mais d’une fiction qu’une chaîne a tourné pour ne jamais la diffuser

  • Deadwood said:

    @Pseudo : donc on devrait pas traiter le sujet d’Action Directe sans l’accord des mises en cause, alors les films et les téléfilms sur la 2eme guerre mondiale, sur l’Algérie, sur Landru (il est mort) n’auraient pas lieu. Si j’ai bien compris ton propos?