Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Outlander et le référendum écossais

Outlander et le référendum écossais
Claire Tirilly

Les séries sont en général une échappatoire à la vie réelle. Mais pour une fois, l’une d’elle propose une ouverture sur un morceau d’Histoire en marche.
Aujourd’hui, 18 septembre 2014, l’Ecosse va voter pour répondre à la question : « l’Ecosse devrait elle être un pays indépendant ? ». Sur ce vote repose le sort, l’avenir, de toute une nation.  Et si vous en avez entendu parler, c’est peut-être aussi grâce à une petite série qui fait son trou, Outlander.

Outlander, c’est quoi déjà ? C’est l’histoire de Claire, une infirmière anglaise de 1945 qui se retrouve propulsée dans les Highlands en 1743, 3 ans avant la bataille de Culloden qui signera la fin du mode de vie traditionnel des highlanders et le début de l’exode des ecossais.
Si l’élément fantastique est un peu présent, Outlander nous fait surtout le portrait d’une époque. Claire est accueillie par un clan, les MacKenzie, et découvre un mode de vie, des habitudes depuis longtemps disparues.

Dans l’épisode du 6 septembre, la série fait le choix de montrer un aspect très politique de la situation. Le chef du clan fait le tour de ses terres pour collecter le loyer et en profite pour galvaniser la population contre l’ »envahisseur » anglais dont les troupes circulent en Ecosse pour rappeler l’appartenance du territoire tout entier à la couronne d’Angleterre.
Les rencontres entre les soldats de l’armée britannique et les locaux sont parfois violentes et l’application de la loi à la discrétion de l’officier en charge. Les deux nations ne sont pas en guerre, officiellement.

350 ans après, dans la vraie vie, l’Ecosse pourrait bien aujourd’hui regagner par un processus démocratique et pacifique son indépendance perdue.
Le débat entre les unionistes et les partisans de l’indépendance est âpre, la bataille des mots et des idées fût longue et passionnée, au point que tout ce qui est écossais est d’office intégré au questionné. Les médias, la BBC notamment, sont scrutés pour leur penchant d’un côté ou de l’autre, ou accusés directement de faire le jeu d’un camp. Celui du non pour la BBC. Dans cet environnement, pas étonnant que l’absence de diffusion d’Outlander au Royaume-Uni ait provoqué quelques remous, au point que Diana Gabaldon, l’auteur des livres dont est adaptée la série, aborde le sujet. « Il y a des négociations en cours avec au moins un diffuseur britannique. Pourquoi est-ce que le marché ne s’est pas encore conclu ? Je ne sais pas. »
Les rumeurs se propagent, certains disent que ne pas diffuser la série avant le référendum est un choix réfléchi, destiné à ne pas rappeler aux écossais l’histoire sanglante qui unit leur patrie au Royaume-Uni…
La série est aussi vue comme le « Game of Thrones » écossais. Tournée localement, avec une production complètement écossaise mais une diffusion globale. Un mine d’or économique, à ajouter aux puits de pétrole de la mer du Nord.
Il faut dire que le tourisme Outlander commence déjà. Moi même en regardant la campagne écossaise, je tente de retrouver des paysages connus. La carte des tournages est disponible, et le bouche à oreille s’organise. La production est d’ailleurs basée jusqu’à demain dans le village d’Aberdour, à moins d’une heure d’Edimbourg et le village à été bloqué au touristes durant le tournage. Personnellement j’ai déjà prévu d’aller bientôt y faire un tour.

OUT-101_20131028_EM-0836.jpg

Parfois donc histoire et Histoire se mêlent, et si le sort du clan Mac est forcément funeste dans la série, une issue négative n’est pas nécessairement à prévoir cette fois-ci. En effet, depuis 10 jours, les sondages qui prédisent la victoire du Oui se multiplient. On vous aura prévenus !

Crédits: Starz

Laisser un commentaire