Season1
Webzine de l'actu des séries TV



DVD/Blu-Ray

mars 9th, 2013

Vestiaires saison 1 en DVD: Le handicap et le quotidien

vestiares

C’est en novembre 2011 que France 2 avait dégainé son tout nouveau programme court baptisé Vestiaires. Diffusée vers 13h50 juste avant Toute une histoire, cette nouvelle série tentait de faire rire avec un sujet pas forcemment facile: le handicap. Un an plus tard, la saison 2 est en cours de diffusion et marche plutôt bien, le dvd de la saison 1 arrive et une saison 3 est déjà commandée par la chaîne. Retour sur la série poltiquement incorrect de France 2

Retrouvez Romy et Orson pour leur entraînement mais aussi toute l’équipe de nageurs handisports d’Aubagne, Caro, Ramirez, Thibault et les autres. Cette année, ils devront composer avec de « drôles » de loustics valides : leur nouveau kiné à la plastique parfaite, l’intraitable femme de ménage de la piscine, leur coach dépressive.

« Le rire n’est ni valide ni handicapé »

L’ambition première de la série est louable et vraiment intéressante. En l’occurence, une vraie mission de service public (pour une fois): filmer le handicap pour le rendre familier et, à terme, l’oublier. Ainsi, avec de petits modules de 2’30, la série nous décrit avec beaucoup d’humour et de cynisme parfois, non pas le quotidien des handicapés uniquement, mais aussi le regard que la société porte sur eux: « Les situations décrites dans nos épisodes visent principalement à ancrer le handicap dans le quotidien » (Adda Abdelli et Fabrice Chanut, concepteurs et scénaristes);  » Un projet qui adresse directement la question du handicap dans une société où il souvent caché, mis à l’écart, cantonné à quelques zones identifiées » (Producteurs de la série).
Mon regard sur la série a beaucoup évolué depuis son lancement il y a un an. J’étais un peu gêné au début. Non pas par le sujet, je trouvais très adacieux et salutaire que le service public mette « enfin » en lumière et en images le handicap (et pas uniquement à de rares occasions carritatives). C’est son rôle. Non gêné car j’avais l’impression que France 2 n’assumait pas totalement cette série, raison de sa programmation en début d’apres-midi. De même, je considérais qu’il était plus logique d’intégrer des personnages handicapés dans les fictions régulières plutôt que de produire une fiction pour eux, entre eux. Mais deux événements ont changé mon regard. Le premier est le changement de case pour la série qui passe désormais le soir, à 19h50 juste avant le Journal, horaire stratégique et pleinement justifié. Le second événement c’est une autre série, celle-ci sur OCS, Lazy Compagny. Pourquoi cette série me direz-vous? Tout simplement car un comédien est partagé entre les deux séries: Alexandre Philip, pour moi vraie révélation de Lazy Compagny, série dans laquelle on ne fait même pas attention à son handicap.
J’ai donc décidé de me replonger dans la série pour préparer cette article et je dois reconnaître que je l’ai bien vite mal jugé. Croire que cette série ne parle que du handicap serait faux. Elle parle de nous tous et avec beaucoup de finesse.

Les situations mises en avant dans Vestiaires sont drôles et grinçantes parfois, mais toujours très bien écrites. Cette série nous montre, si encore cela était nécessaire, combien notre société a encore beaucoup à faire pour permettre aux handicapés d’y vivre normalement. A ce titre le premier épisode est un modèle du genre qui nous montre que plus le handicap est fort, plus on touche comme indemnités. Et Orson de conclure que donc « plus tu touches et moins tu peux dépenser« …Imparable!! Et tout est comme ça dans cette série une nouvelle fois servie par un très bon casting: Alexandre Philip, Adda Abdelli, Anais Fabre, Luc Rodriguez, Philippe Sivy, Cyril Missonnier.
Ce que j’aime avec cette série c’est qu’elle décide de mettre sous le yeux du spectateur toute sorte de handicap sur lesquels certains d’entres nous peuvent parfois détourner les yeux. Ici on ne le fait pas et on ne le souhaite pas. Tout simplement car les personnages sont bien caractérisés depuis le début et que l’on s’y attache immédiatement. De plus, la série est souvent politiquement incorrect sur un sujet pour lequel on n’est pas habitué à l’être (plutôt on n’est plus habitué), elle bouscule, interroge et parle de notre société comme on ne sait pas toujours le faire dans d’autres fictions.
Mais bien entendu, comme n’importe quelle comédie, Vestiaires est irrégulière dans ses situations et son humour, qui en devient parfois assez lourd même. Mais pour une fois, le format court ne me dérange pas car il est parfait pour décrire toutes ces petites situations du quotidien (alors que j’ai plutôt tendance d’ordinaire à me lasser de ce format).

C’est donc avec grand plaisir que je vous conseille de découvrir cette série innovante, drôle et piquante, et qui ne devrait pas vous laisser indifférent. Faites comme moi, laissez de côté vos premières impressions et découvrez là…

Source: France 2
Crédits photos: © François Lefebvre / FTV/Astharté et Compagnie





0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>