Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

10 Commentaires

Pilote d’essai: The after (Amazon)

Pilote d’essai: The after (Amazon)
Christophe Brico

La review

LE PILOTE
4
LE SCENARIO
4
LE CASTING
5
4.3

PAS CONVAINQUANT

Le terme “Essai” dans l’intitulé de cette série d’articles n’a jamais autant pris son sens qu’avec cette nouvelle série diffusée et produite par Amazon. En effet, le pilote diffusé sera jugé par les spectateurs qui décideront d’en faire ou non une série. Et donc pour Amazon de commander ou non la suite. Défi compliqué pour Chris Carter qui jouit de l’aura de X-Files et Millenium, mais n’a rien fait à la télé depuis Harsh Realm (1999-2000). Donc ce nouveau projet, The After, on vote pour ou non ?

Fallout boys

Le pilote de The After commence, il faut bien l’avouer, comme un mauvais soap. Une jeune française prénommée “Gigi” (Louise Monot), est à Los Angeles, loin de sa famille New-Yorkaise, afin de passer une audition pour un rôle badass. Après avoir fait un mauvais rêve bien cryptique, et parlé a sa famille pour que l’on comprenne bien les motivations du personnages, elle se rend à son audition et se trouve confrontée à un directeur de casting qui la voit plus nue et ligotée que dans le rôle pour lequel elle auditionne. Bref, on est dans le cliché le plus complet. Ce qui se passe par la suite est un peu plus intéressant. Se retrouvant coincée dans un ascenseur avec un groupe d’inconnus, la première partie du pilote nous raconte les premiers instants de la fin du monde… vu de l’intérieur d’un parking. Une fois sortis du parking, et après la scène impressionnante de ce pilote que l’on peut voir dans le trailer, la fin du monde se poursuit… De l’intérieur d’un manoir de Bel Air. Bref, on sent quand même que la production n’a pas réellement eu les moyens de ses ambitions.

Si l’on met de côté certaines facilités de personnages, comme Gigi, ou de situations de violence ou de nudité gratuite, l’intention se situe clairement dans la veine mystico-apocalyptique d’un Millenium. Le cast n’est pas d’une solidité à toute épreuve, mais les acteurs les plus expérimentés, notamment Aldis Hodge (D.) et Adrian Pasdar (Wade) arrivent à tirer leur épingle du jeu. Mais il faut être clair : si le nom de Chris Carter incite à vouloir aller plus loin, ce pilote qu’il a écrit et réalisé souffre de défauts majeurs qui pourraient lui coûter la commande d’une saison complète.

the after

 

The number of the beast

Avant toute considération sur le pilote lui-même, il faut sans doute s’interroger sur le procédé de Amazon qui demande à son public de prendre la place d’un programmateur de chaîne. En effet, derrière cette fausse bonne idée se cache un réel problème : le pilote doit être suffisamment convainquant et donner un maximum d’éléments sur la série pour provoquer le vote des spectateurs. Dès lors fini les série feuilletonantes où il faut bien 5 ou 6 épisodes pour commencer à entrevoir où l’histoire nous conduit. Certes l’efficacité du dit pilote peut tenir à d’autres éléments – le ton, le casting, l’écriture, la réalisation, entre autres -, mais tout de même, cela reste quand même un procédé qui limite le choix à des formula shows ou des sitcoms.

The After souffre clairement d’un manque de moyens. En effet, tout le budget du pilote a servi essentiellement sur la scène de rue qui marque le milieu de l’épisode, et le reste est pratiquement exclusivement en huis clos. Ce n’est pas nécessairement un mauvais calcul de la part de Chris Carter, dans la mesure où, cette scène servant de trailer du show, cela permet à plus de monde d’aller voir le pilote, et donc de voter pour lui. D’autant qu’Amazon propose une période d’essai de 30 jours de sa plate-forme (uniquement pour les USA) et donc un maximum de monde peut aller voir les pilotes et voter. A défaut de voter pour la qualité, il est également possible que Carter obtienne des votes sur on nom seul.

Pour autant, on ne peut pas dire que The After soit le pilote de l’année. Entre les raccourcis scénaristiques, les intentions floues de certains personnages, les clichés et séquences gratuites, il y a beaucoup de remplissage dans cet épisode. Seule la séquence de fin rattrape un peu le reste, mais là encore, de manière assez cliché. Vous l’aurez compris, si la signature de Chris Carter peut donner sa chance à la série, et éventuellement les moyens de se rattraper, le pilote seul ne suffit pas à convaincre.

  • http://thierryardiller.com thierry

    On se retrouve a revivre les promesses de Lost, celles-la même qui ont déçus tant de monde.. et qui ont rendu méfiant le spectateur, jusqu’à sanctionner trop tôt des séries qui n’en méritait pas autant.
    Mais je reste un poil sceptique que carter puisse nous donner des explications cohérentes a tout ce bordel, chat échaudé…Parce que l’apocalypse, il a bon dos.
    Quand aux comportement des persos, c’est du déjà vu, voire du très pénible par moment, même si j’aime cette petite vague Française dans les série U.S.

  • https://season1.fr Christophe Brico

    Cher Thierry,

    Merci pour votre commentaire.

    Comme vous l’aurez compris je partage en grande partie votre point de vue sur les personnages de ce pilote, et suis en accord avec vous sur le fait que Carter peut très bien lancer des pistes scénaristiques « pour voir » (Même si X-Files révèle sa cohérence au fur et à mesure, et en synthèse dans le dernier épisode : « This is the end (8/8) : X-Files« ).

    Quand à votre point du vue sur Lost, en revanche, je ne suis pas du tout d’accord. De mon point de vue, c’est une série qui a su se renouveller au fil du temps, ce qui n’était pas acquis au départ, et se termine par un final poignant : « This is the end (4/8) : Lost« )

    Bonjour chez vous.

  • http://thierryardiller.com thierry

    Merci, mais pour Lost j’émettais juste le point de vue général.
    Car il se trouve que je suis bien le seul de mon entourage à avoir compris et aimé la fin de la série, donc… :)

  • mauve

    Assez décevant, surtout qu’en face il y le Bosch de Connelly avec Titus Welliver dans le rôle titre, qui lui est excellent (et vous fait mentir, puisque même s’il s’agit d’un pilote, il se limite justement à ouvrir des pistes, pariant que le spectateur alléché votera pour connaître la suite). Dommage pour Carter, mais il est nettement en dessous.

  • http://www.scenarissimots.com Docteur Serie

    Tres bel article Christophe mais je ne partage pas ton point de vue sur The After. Meme si effectivement le pilot a eu peu de moyen, il a le merire de tenir le spectateur en haleine et de lui donner envie d’en voir plus.

  • FAR3LL3

    Bonjours a tous je pense qu’il n’est pas possible de juger la série juste sur le pilote il faut encore 1 voir 2 épisodes pour voir le scénario se mettre en place .

    • http://twitter.com/alexandreletren Alexandre LETREN

      Pardonnez moi mais le principe même d’un pilote c’est de montrer le potentiel d’une série. C’est sur le pilote qu’une chaîne décide ou non de commander une série. Et c’est sur ce pilote que le public dira si oui ou non il veut en voir plus. Donc si, on peut juger et savoir si on a envie d’en savoir plus

  • https://twitter.com/christophebrico Christophe Brico

    Cher Docteur Série,

    Merci de votre commentaire,

    Je suis heureux que le pilote de la série vous ai donné envie d’en voir plus, même si je ne partage pas votre point de vue. Pour ma part j’attendais beaucoup mieux de la part de Chris Carter (Qui est scénariste et producteur sur ce pilote, on pourra pas dire que c’est pas de lui…).

    Cher FAR3LL3,

    Merci de votre commentaire.

    L’objet de cette série d’articles est justement de donner une opinion sur un pilote et un pilote seulement. Comme le dis bien Alexandre, un pilote a vocation à donner envie d’en voir plus. Qu’il s’agisse au niveau des producteurs potentiels ou des spectateurs. Mon propos est donc essentiellement sur le pilote, et mon avis qu’il ne mérite pas une série. Mais cela ne reste qu’un avis…

    Bonjour chez vous

  • Pingback: Season One Sci-Fi Edition #13: The After et Millenium | Season One()

  • Pingback: « Où es-tu maintenant » Louise Monot? | Season One()