Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

2 Commentaires

Pilote d’essai: Fear the Waking Dead (AMC)

Pilote d’essai: Fear the Waking Dead (AMC)
Sophie

La review

Pilote
6.5
Casting
5
Scénario
6
Réalisation
8
Envie de voir la suite
7
6.5

Bien, mais doit faire ses preuves

La série Fear the Walking Dead a débuté ce dimanche sur AMC aux Etats-Unis et en simultané en France sur Canal+ Séries. J’aurais pu vous dire que je faisais partie de ceux présents à 3h30 du matin devant leur écran mais ce serait mentir. J’ai préféré attendre le lendemain d’avoir les yeux bien ouverts pour découvrir ce pilote.

Robert Kirkman avait annoncé travailler sur une série dérivée de The Walking Dead en septembre 2013. A l’aube de la saison 6 de cette dernière nous nous penchons sur sa série dérivée en 6 épisodes (dont la saison 2 est déjà commandée)

Madison est conseillère d’orientations dans un lycée de Los Angeles. Depuis la mort de son mari, elle élève seule ses deux enfants: Alicia, excellente élève qui découvre les premiers émois amoureux et son grand frère Nick qui cumule les problèmes. Ils n’acceptent pas le nouveau compagnon de leur mère, Travis, divorcé et père d’un adolescent. Autour de cette famille recomposée, d’étranges comportement font leur apparition…

Spin off ? Remake? Reboot? Suite?

On aura tout entendu ou plutôt tout lu à propos de cette série. Non ce n’est pas un énième remake, mais c’est un spin off ou série dérivée. On prend le même univers et on suit d’autres personnages. Mais ici c’est également un prequel, car l’histoire se passe avant celle de The Walking Dead. Got it?

On repart aux origines de l’épidémie et dans une vile différente, ici Los Angeles. C’est là que nous faisons la connaissance de Nick (Frank Dillane), jeune drogué de 19 ans qui se réveille dans un squat et se fait renverser par une voiture après avoir couru pour échapper à un zombie. Il est l’élèment dysfonctionnel d’une famille recomposée dont les autres membres semblent parfaits au premier abord.

fear_the_walking_dead_family

What’s in your head?

La bonne idée c’est que la première personne en contact avec un mort vivant est aussi celle qu’on ne pourra jamais croire. D’ailleurs Nick ne dit pas avoir vu un zombie et pense qu’il est fou. Cela crée une connivence avec le téléspectateur qui lui connait la vérité.

Ce qui m’a fait sourire c’est que jamais le mot zombie ou même mort-vivant n’est jamais prononcé. Il y a uniquement un moment où Nick dit que sa copine Gloria a mangé les autres et tout de suite cela est mis sur le compte de son délire sous l’emprise de la drogue.

fear-the-walking-dead_zombie

Who’s afraid of the big bad zombie?

Au bout d’un moment je me suis demandée comment si peu de personnes se rendaient compte de ce qui se passait. Pourquoi donc personne ne s’inquiète plus que ça de tous ces gens qui disparaissent ou qui ne vont plus à l’école sachant qu’à la fin il n’y a que 5 élèves dans le bus !!!

Lorsque la mère de NIck et son beau père sont en voiture et sont complètement bloqués par un embouteillage gigantesque jamais ils n’ont l’idée de s’informer ni de se demander quel est le problème. Même lorsque des hélicoptères survolent la scène et qu’on leur crie de rester dans la voiture. Ils n’ont pas de smartphone ces gens?

Et puis quand enfin (le lendemain!) les élèves voient la vidéo d’un homme criblé de balles qui se relève personne ne comprend ce qui se passe. Alors quoi ils n’ont jamais vu un film de zombie? Les zombies n’existent pas dans l’imaginaire collectif? Je ne vois que cette explication parce que sinon je me dis qu’ils sont drôlement ramollis du bulbe.

fear-the-walking-dead-promo

How about another bite?

La question qui tue: a-ton envie d’y revenir? Alors je dirais oui car j’ai envie de voir la ville puis le pays basculer dans le chaos. J’ai envie de savoir comment les autorités vont réagir face à la menace. Par contre, je ne vais pas m’y jeter dessus non plus car il me manque quelque chose d’essentiel: un attachement aux personnages. Et je dois admettre pour l’instant que le sort de cette famille m’importe peu.

Au final si cet épisode est bien réalisé et a réussi à se démarquer de la série d’origine je reste un peu sur ma faim car j’attendais plus. Plus de tension et des personnages un peu mieux définis et attachants. Gageons qu’ils sauront corriger le tir dans le second épisode.

Canal+ Séries et Canal+ à la demande – 6 épisodes

  • Série76

    Techniquement la série est ce qu’on appelle un sidequel. Cela se passe dans la même temporalité que la série mère mais avec des personnages différents. Ce n’est pas un spin off dans le sens où un spin off reprend au moins un personnage apparu dans la première série. Quant au prequel cela dépend à quel moment FTWD traite de l’invasion des walkers, car dans TWD les premières minutes nous montrent aussi un monde où les walkers ne sont pas présents.

    • https://season1.fr Christophe Brico

      Cher Série76,

      Je vous concède aisément que d’un point de vue exclusivement « narratif », le terme de Spin Off est discutable.

      Néanmoins d’un stricte point de vue industriel, « Fear of the Walking Dead » est bel est bien un spin off de TWD. En effet, il y a d’autres exemple de séries « Spin Off » (ou série dérivée), qui, à part l’univers commun, n’ont pas de personnages commun avec la série « mère ». Par exemple, « Caprica » pour « Battlestar Galactica »

      Bonjour chez vous