Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

3 Commentaires

La loi de Barbara: « Un menteur dit parfois la vérité »

La loi de Barbara: « Un menteur dit parfois la vérité »
Alexandre LETREN

La review

Pilote
6.5
LE SCENARIO
6.5
LE CASTING
7.5
6.8

Efficace et bien mené

Une solide série, qui ne révolutionne pas le genre, mais porté par un casting solide et une réalisation efficace

France 3 poursuit sur sa lancée de mettre à l’antenne des héroïnes féminines et démarre en ce jour de la Journée mondiale de la femme une nouvelle série, La loi de Barbara, avec Josianne Balasko dans le rôle principal. Une série judiciaire à l’ancienne mais plutôt efficace. 

Olivier Landry est accusé d’avoir donné la mort à son voisin Alex, une ancienne vedette sportive qui entretenait une liaison adultère avec sa femme. Le dossier d’instruction est accablant pour le suspect, qui persiste pourtant à nier le crime, récusant les avocats qui veulent le pousser à plaider coupable. Quelques jours avant l’ouverture du procès, Barbara est saisie du dossier. Perturbée par cette affaire, qui lui rappelle la douloureuse histoire à l’origine de sa vocation, la juriste accepte de défendre la thèse de l’innocence aux Assises. L’entreprise s’annonce périlleuse, d’autant plus que Barbara ne dispose d’aucun élément tangible pour faire naître le doute dans l’esprit des jurés. En face d’elle, le redoutable maître Solal se déchaîne.

Bien réalisée par Didier Le Pêcheur (Les bleus, La Commanderie ou No Limit), et très bien interprétée, La loi de Barbara est une série sur la justice française mais à la mode américaine, une sorte de Perry Mason féminin et français.
Français car comme le précise le droit français, les avocats n’ont pas le droit d’enquêter eux mêmes sur leurs affaires. Barbara « délègue » en somme à un ancien flic de ses amis qui fait jouer ses relations pour lui obtenir des informations, informations qu’elle récupère au cours de partie de pêche « clandestine ». On y retrouve aussi les éléments tels que la salle d’audiences (très bien filmée), les différents avocats et des principes de droit qui veut par exemple qu’on ne cherche pas à trouver le vrai coupable mais plutôt à « semer le doute »: « Barbara connaît très bien la loi et sait jusqu’où elle peut aller » (J.Balasko).

A la mode américaine car on retrouve le mode de construction de séries américaines bien connues comme Perry Mason mais aussi Matlock. L’épisode commence par le crime, puis on rencontre l’accusé qui a tout contre lui et ne fait rien pour se défendre, cachant des éléments du dossier à son avocate (et donc à nous), des avocats avec de grands effets de manche, un côté un peu théâtral dans les échanges entre les avocats, une opposition entre l’avocate de la défense et son confrère qui accuse: « Barbara face à Solal, c’est un peu comme si un jeune chanteur de variété se retrouvait face à Sinatra » (J.Balasko).

Barbara

A ces deux facettes de la série, on ajoutera aussi un casting très soigné avec Joseph Malerba (Braquo) dans le rôle de l’accusé, l’excellent Jean-Marie Winling dans celui de Solal, ou Antoine Hamel (Les bleus). Le duo entre Barbara et son frère Bertrand (Olivier Claverie) fonctionne aussi très bien. Enfin, les dialogues sont plutôt soignés, semblant presque écrits pour Balasko tant elle se les approprie bien (les leçons qu’elle donne à sa jeune recrue, Rémy, sont assez savoureuses).

En somme, La loi de Barbara ne révolutionne pas le genre de la série judiciaire mais tisse une histoire intéressante et nous présente des personnages vraiment intéressants que l’on a sans peine envie de retrouver pour de nouvelles aventures. Et c’est déjà très bien.

Crédits: France 3

  • Josiane Balasko / Barbara Malo
  • Joseph Malerba / Olivier Landry
  • Olivier Claverie / Bertrand Deslandes
  • Stéphane Blancafort / Alessandro Prodi
  • Nathalie Blanc / Florence Prodi
  • Vanessa Guide / Sandra Landry
  • Sophie Fougère / Karen Lafage
  • Jean-Marie Winling / maître Solal
  • CHRIS29

    merci relire et éviter ainsi des « fote’ d’orthographe niveau primaire !
    ça gâche le plaisir

    • http://twitter.com/alexandreletren Alexandre LETREN

      Et sinon à part ça la série, vous avez aimé?

  • Quelqu’un

    Pas mal, j’ai apprécié la série, les personnages sont réalistes et assez complets…
    @Alexandre LETREN « Le duo entre Barbara et son frère Bertrand… »
    C’est son frère finalement ou pas ? O_o