Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

Nos sagas de l’été (4/8): Un été de canicule

Alexandre LETREN

La review

LA SERIE
6.5
6.5

REUSSITE

Une saga du terroir réussie au suspense efficace

Vraie spécificité française, les sagas de l’été ont peu à peu disparu de la télévision française depuis quelques années après avoir longtemps trusté les audiences des grandes chaînes. Qu’elles soient romanesques, policières ou encore surnaturelles, elles nous ont longtemps accompagnés d’été en été. Jusqu’au 4 septembre, Season One vous propose de revenir chaque mercredi sur 8 d’entre elles. Des années 90 aux années 2000, de France 2 à TF1 en passant par M6, nous allons nous replonger dans nos souvenirs d’été. Il est de bon ton d’évoquer cette semaine cette série avec l’été que l’on vient de passer, Un Eté de Canicule

Antoine revient du Brésil où il était parti depuis sept ans. De retour dans son village natal, dans le Luberon, il entend que son frère Paul s’est marié avec son amour de jeunesse Marine. Cette dernière ignore encore qu’Antoine est toujours amoureux d’elle. Le même jour, son jeune frère, Vincent, est victime d’un accident de moto qui le laisse paralysé. Sophie, sa jeune sœur, est mariée avec un avocat, Arnaud, mais se confie le plus souvent à Raphaël, son ami d’enfance. Sa mère Emma reçoit des lettres anonymes menaçantes qui font resurgir en elle un lourd secret. L’intrigue peut commencer. Qui est le mystérieux corbeau? Et que s’est-il passé autrefois qui a conduit Emma dans ce silence ? La grand-mère, Mamette, un brin fofolle, en sait plus long qu’elle ne semble le montrer.

Lancée en 2003, Un été de canicule aurait pu se vautrer lamentablement. Vous reconnaîtrez que lancer une saga qui s’appelle Un été de canicule l’année de la grosse canicule qui causa plein de morts, ce n’est pas de chance. Bon passé ce détail, la saga de France 2 marque le retour de la chaîne dans ce genre après l’échec de Garonne. Elle est aussi une réponse directe au nouveau style de saga, plus policière initiée par TF1 l’année précédente avec L’été rouge. Finies les longues sagas en 8 épisodes, l’action est désormais concentrée sur 4 épisodes et l’intrigue policière. Alors qu’après le succès de L’été rouge, TF1 a opté pour une série plus proche du soap (Le bleu de l’océan), France 2 mise avec succès sur la fiction du terroir. En effet, plus de 6 millions de téléspectateurs seront au rendez-vous de cette série portée une nouvelle fois par un excellent casting. Charlotte de Turckheim se retrouve inquiétante et énigmatique dans un rôle à contre emploi. A ses côtés, on retrouve l’excellente Claude Gensac, Anthony Delon ainsi que deux figures des polars de France 2, Julie Debazac (ex Avocats et associés) et Lisa Martino (PJ).

été canicule

Un été de canicule renoue habilement avec un thème cher au cinéma et qui est un ressort dramatique toujours efficace: le « corbeau ». Bien avant les lettres anonymes du « Zodiaque« , les membres de la famille Soubeyrand sont victimes d’un effroyable maître chanteur qui menace de révéler un sombre secret qui touche bien entendu au passé d’un des membres de la famille. Très efficace, la tension va crescendo au fil des 4 épisodes. On ressent la moiteur de l’été et la tension est palpable à chaque instant. Moins « extraordinaire » que les sagas de TF1 dans ses rebondissements, Un été de canicule est davantage humaine. Bercée par une superbe bande son, elle vous saisit pour ne plus jamais vous lâcher. France 2 tentera en 2005 avec 3 femmes…un soir d’été de relancer la formule mais la sauce prend beaucoup moins bien qu’ici. Une jolie réussite.

Mercredi prochain dans « Nos sagas de l’été » (5/8): Dolmen

dolmen