Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

3 Commentaires

PEP’S: La série en donnera-t-elle à vos soirées?

PEP’S: La série en donnera-t-elle à vos soirées?
Alexandre LETREN

La review

LA SERIE
6
LE SCENARIO
5
LE CASTING
6
5.7

DIVERTISSANTE

Longtemps distancée par M6 dans la guerre des programmes courts, TF1 a depuis repris du poil de la bête grâce à Nos chers voisins, comédie drôle et efficace, servie par un casting haut en couleurs. C’est donc tout naturellement qu’elle tente de relever à nouveau le défi grâce à une nouvelle série, PEP’S qui débute le 19 août. La chaîne gagnera-t-elle son pari?

Que l’on y travaille comme professeur, que l’on y étudie ou bien que l’on y dépose nos enfants tous les matins, l’école ne laisse personne indifférent. Professeurs dépressifs, parents stressés et écoliers dans la lune, Pep’s nous replonge dans le quotidien de ce triangle infernal. Devant le portail, à la cantine, dans les couloirs ou dans les salles de cours, les relations s’entremêlent pour le meilleur… et souvent pour le pire !

M6 et W9 ont SODA (pour ADOS…), TF1 a PEP’S pour « Parents, Élèves et Profs« . Rien que par son titre, la série pose de suite le décors et l’action qui se déroule dans l’enceinte d’une école et d’un lycée. Aux manettes, on retrouve Ango Productions, la même société que Nos chers voisins…et ça se voit. Images, enchaînements des gags, les amateurs de la série ne seront pas dépaysés avec Pep’s. A dire vrai, c’est même au début un peu déroutant car on a l’impression d’assister à la même série mais pour laquelle on aurait changé les décors. Mais rapidement je dois dire, l’attachement opère et on se laisse entraîner dans cette ronde délirante.
Bon comme tous les programmes courts actuels, la série repose sur des archétypes de personnages et aucun d’eux n’en sort jamais. Presque sans vous dire qui est qui, vous êtes capables de le deviner rien qu’en les voyants. Intellos, prof de science ou de lettres, infirmière,…vous serez capable de tous les découvrir…sans le son. Mais force est de constater que cela fonctionne plutôt bien.

PEPS CAST

« Nous avons recruté trente-huit auteurs sous la direction de deux directeurs de collection. En amont, nous leur avons demandé d’écrire quelques sketchs pour vérifier s’ils étaient bien dans le ton. Une petite partie travaillait déjà sur Nos chers voisins et a souhaité participer à PeP’s. Toutes les semaines, les auteurs écrivent cinq sketchs qui sont ensuite centralisés et relus par les directeurs de collection. Concernant la thématique, nous voulions aborder le triangle parents-élèves-profs de manière équilibrée, sans donner plus d’importance aux uns qu’aux autres. Nous ne nous sommes pas freinés et nous avons cherché à développer plusieurs personnages aux caractères très différents pour pouvoir varier et ainsi ne pas lasser le téléspectateur » (Alban Etienne, producteur). La machine est bien huilée et l’ensemble fonctionne assez bien. Comme dans Nos chers voisins, Soda ou Scène de ménage, la série repose sur une succession de gags, visuels ou pas, qui s’enchaînent de manière rapide. Très inégale dans l’humour, la série se permet tout de même de varier les plaisirs, de glisser un humour moins enfantin et quelques petites références (comme une parodie des Experts).

PEPS 2

Du côté du casting, il y en a pour tous les goûts et c’est une grosse série chorale avec 19 personnages dans la série. Une telle quantité de personnages permet à la série d’effectuer une rotation et de ne pas user ses personnages comme c’est le cas je trouve dans Scènes de ménages ou Soda. Car n’oublions que ce type de programmes doit tenir le coup face aux épreuves  du temps…et de la rediff’. Mais vous devriez très avoir vos chouchous. Allez je vous livre les miens:

  • Le prof de science, Jaffart (ça ne s’invente pas), « affiche constamment sa blouse blanche et son air sévère des couloirs du collège à la salle des profs, il enseigne les maths, la physique et la chimie. Il est surtout le pire cauchemar des élèves ! Sadique avec eux, il terrorise aussi leurs parents« . Face à un humour parfois un peu lisse, c’est bon d’avoir un personnage comme celui là. Etienne Fague son interprète est parfait dans le rôle.
  • La maman Isabelle Besson jouée par Caroline Anglade: « divorcée depuis peu, elle a une seule idée en tête : trouver rapidement un mari ayant beaucoup d’argent. En cela, la grille de l’école lui paraît être un très bon «terrain de chasse». Un brin écervelée et aguicheuse, elle ne pense qu’à son propre bien-être« . On va encore dire que je ne résiste pas à la gente féminine mais outre le fait que cette jeune femme est superbe, son personnage gentiment cruche n’en reste pas moins très drôle (demandez lui ce que signifie un texte « en vers » et vous comprendrez…).
  • …et les bonnes trouvailles du scénario: faire faire du saut en parachute à des élèves de lycée, faire revenir les coups de règles sur les  doigts en faisant frapper un élève par un de ses camarades parce que c’est bien connu qu’un prof ne peut pas le faire, donner de mauvaises instructions à un élève en cours de chimie pour qu’il provoque des dégâts dans la salle de cours et ainsi faire financer les travaux par son père très riche (puisque l’académie ne peut pas  le faire),…

Peps 3

PEP’S remplit parfaitement la mission qui est la sienne à savoir vous faire patienter en attendant l’arrivée du film (et sans doute à la rentrée du 20h puisque le retour de Après le 20h c’est Canteloup devrait envoyer la série à 19h50) avec un programme court, facile et que l’on peut regarder en famille. Bien entendu, si ce registre de séries et d’humour n’est pas le vôtre, passez votre chemin, Pep’s ne vous réserve pas de surprises de ce côté là. Si en revanche, vous ne boudez pas votre plaisir pour ces petites pastilles, la série sera parfaite pour vous car elle est du même niveau de qualité que les autres. 

Crédits: TF1