Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Canal+ Séries s’offre une création originale

Canal+ Séries s’offre une création originale
Alexandre LETREN

Pour la première fois dans sa courte existence, Canal+ Séries va diffuser la saison 2 inédite d’une Création Originale de Canal+: Lascars. Près de deux ans après la diffusion de la saison 1, la série revient dès le 25 avril, le vendredi en prime à raison de 4 épisodes par soirée. Une programmation qui a de quoi surprendre. D’abord parce que le public visé par la série est peu présent devant la télé le vendredi soir. Mais aussi et surtout parce qu’il est très étonnant de voir Canal+ céder à sa petite sœur l’exclusivité d’une première diffusion d’une série maison. Pour lancer un peu plus Canal+ Séries? Dans ce cas, pourquoi ne pas prendre une marque plus forte?
Parce que la chaîne n’y croit pas tant que ça? Difficile de le penser car il suffisait de ne pas lui donner de suite…On en saura sans doute plus un peu plus tard.

LASCARS, c’est le quotidien d’une inséparable bande de potes – Jo, Polo, Malik et Barkette – qui ont grandi ensemble dans le même quartier de Condé-sur-Ginette, au cœur de la « culture de la vanne », des « bastons de regards » et des « gros mythos ». Dans la saison 2, c’est la crise. À cause de leurs dettes écrasantes, les Lascars doivent trouver un vrai boulot. Fini la « good life », voici venu le temps de la « real life ». Autrement dit, voici venu le moment de grandir et d’assumer ses responsabilités. Pas le choix, il faut se résoudre à « aller tafer ». En bon prince, Mamadou, la gloire du quartier à la réputation de « vrai gars », leur donne l’opportunité de régler leurs dettes en travaillant pour lui dans sa nouvelle sandwicherie. La vie du resto et les aléas du travail en commun seront donc au cœur de cette deuxième saison. C’est aussi dans le resto que Jo va tomber amoureux de Hayet, une étudiante qui partage avec lui le goût de l’écriture. Malik va être propulsé dans le monde de la responsabilité par sa soudaine paternité. Polo, le roi de la tèce, va devoir gérer sa mère, ce qui est tout un programme en soi, car l’irresponsabilité de sa génitrice dépasse la sienne, ce qui confine à l’exploit ! Enfin, Barkette va accueillir son cousin sans-papiers qui vient du bled et qui est le portrait craché de… Barkette ! Autant d’événements qui risquent de compromettre leurs plans dans le monde du travail…

Source: Canal+