Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

3 Commentaires

Palmarès du FFTV 2014: où sont passées les séries françaises?

Palmarès du FFTV 2014: où sont passées les séries françaises?
Alexandre LETREN

Hier soir s’est tenue la Cérémonie de clôture de la 16ème édition du Festival de la Rochelle. Le jury présidé par Bernard Le Coq était chargé de remettre 14 récompenses. Ce palmarès achevait un Festival incroyable fait de projections et de rencontres passionnantes.
Mais une question nous brûle les lèvres pendant et après les résultats: pourquoi les séries sont-elles si absentes du palmarès?

Un palmarès qui a beaucoup fait parlé après la Cérémonie. Celles et ceux qui font des séries ont été vraiment très étonnés par cette absence remarquée de la fiction au long court (y compris des gens qui n’avaient pas de séries en compétition). Lascars s’est distingué en étant récompensée Meilleur programme court en série mais dans les catégories reines, acteurs, scénaristes et séries ont été totalement oubliés.

Oui le Jury a récompensé des programmes qui ont, comme nous avons pu nous en rendre compte au gré de nos échanges sur place, recueilli tous les suffrages lors des projections comme Danbé la tête haute (bientôt sur Arte). Mais la fiction au long court, celle qui demande à s’installer, à durer, a été oubliée à la faveur du fameux nouveau format cher aux chaînes: la « mini série bouclée » qui se termine après 3 épisodes, eux mêmes diffusés en une seule soirée. Soit finalement un film de télévision morcelé.

Danbe, la tête haute

 

Un résultat d’autant plus étonnant que le Festival en lui même aime les séries. Elles sont même reines durant 3 jours. Les gens adorent rencontrer autour du petit port de la Rochelle les comédiennes et comédiens qu’ils aiment et qui se prêtent volontiers au jeu des photos et autres autographes. Les dédicaces de séries comme Plus belle la vie ou Les mystères de l’amour ont battu des records. Mais, une fois le public parti, laissé seul avec ses décisions, le jury sacre l’unitaire, le film de télévision (très important bien entendu) au détriment de la série.
Ce n’est pas la faute à la programmation, nous avons vu de très belles choses comme la très étrange Paris (bientôt sur Arte) ou les très efficaces Falco et Profilage (récompensée l’an passé). Mais sans doute, comme cela a souvent été dit après, faut-il séparer les séries, les mini-séries et les unitaires afin d’avoir un panorama juste lors des résultats. Parce que pour cette année, les résultats font un peu mal à la tête pour celles et ceux qui aiment les séries. Une fois encore, qu’il soit au cinéma ou à la télévision, le film est encore très puissant, comme on le constate régulièrement dans nos échanges. Nous ne souhaitons bien entendu pas sa disparition car il demeure primordial et source de grandes choses (comme Pilules bleues projeté à la Rochelle et fin septembre sur Arte), mais juste que les auteurs de séries, celles et ceux qui se démènent pour faire vivre dans le temps des univers, ne soient plus relégués au second plan.
Un scénariste travaillant aussi bien sur de la série que sur des « mini séries », me confirmait hier après la Cérémonie que le format 3×52 minutes est très intéressant mais que ce n’est pas la même chose que de faire de la série.

Histoire de faire passer la pilule, je choisis de rejoindre les derniers mots de Quentin Raspail (Président Fondateur du Festival) après le palmarès et qui rappelait très justement que ce n’est pas finalement la compétition qui importe mais plus les échanges faits lors de ces 4 jours. Et surtout mettre en lumière des programmes, quels qu’ils soient, que l’on prendra plaisir à (re)voir et/ou à recommander. 
Pour Season One, l’expérience du Festival de la Rochelle reste incroyable et unique. C’est un très bon Festival, parfaitement organisé, où toutes les personnes qui comptent dans la fiction française peuvent se rencontrer et échanger. Le plus important en somme.

Merci aux équipes du Festival, aux bénévoles, et à Blue Helium pour avoir rendu ce Festival inoubliable!!!

  • léa

    j’ai passé un moment formidable au Festival . Le jury a vue juste le film Danbé est purement un chef d’oeuve:)

  • http://laparisiennedimages.com catou lairet

    Merci pour votre clin d’oeil à Pilules Bleues!

  • jcbensimon

    Lors de la remise des prix »Dambé » est arrivé comme un boulet de canon.J’ai trouvé ce moment magique. Samedi matin une projection du film à 10H00 dur dur, mais je ne regret pas. Danbé est un film d’une grande qualité , tout est juste , l’actrice et le rôle de la mère est formidable , le réalisateur, est visiblement un grand, je comprend mieux le choix de Europacorp , La musique est d’une justesse .
    bravo Europacorp.